L’air du marin

J’ai un cousin magique, fabuleux, génial! Je ne le dis pas souvent, mais sauver en dix minutes une situation sur laquelle environ 7 répondants de hotline avaient séché, ça mérite ma grande admiration, une fois de plus! Merci, donc! 😉

Bien que fermement décidé à changer de fournisseur d’accès Internet dès que je le pourrai (même pas parce que les autres seront meilleurs, non, juste par basse vengeance), j’ai quand même passé un bon week-end. Avec, en cumulé, quelques trois heures de hotline payante, j’ai quand même envie de casser ma ****box. Cela ne m’empêche pas d’être passé au dessus de ces considérations matérielles, et d’avoir savouré mon week-end d’une journée, vraiment! Bon, c’est pas encore cette année que j’aurai la moyenne en économie, mais je vais pas chipoter pour un détail aussi insignifiant (le passage en cinquième année? Quel passage en cinquième année?? Tu sais ce que c’est que le multilatéralisme, toi? Non, alors, ta g****!).

Heureusement, il y a les grognasses, pour kidnapper le Méri sur le parking juste après l’épreuve et nous trimballer jusqu’à la plage. Au passage, encore bravo aux talents de miss météo de Cacahuète, qui nous avait vendu du soleil avant qu’on aille se peler sur la plage océane… Bon, c’était marrant quand même, alors on va pas se plaindre.
Surtout quand on se remémore la magnifique parade de séduction effectuée par un groupe de militaires hétéros en goguette (aaaaaaah!!). L’approche fut très subtile, entre les cascades de commandos sur les dunes (ils ont fait les kékés, en somme) et le ballon de football dans notre pique-nique. Vraiment, on les a pas vus venir! Toujours est-il que Pirouette et Cacahuète, toujours ouvertes sur le monde et les (rares) perspectives de rencontrer des garçons hétérosexuels, ont joué le jeu. Bon, par là, je veux dire qu’elles ont joué au football et ont du rivaliser de virilité, mais ça les a épanouies, quelque chose de splendide! Cacahuète a testé l’effet bien connu du « pote à nichons » (diversement apprécié des demoiselles) et a fini la gueule dans le sable sous une mêlée de mecs en sueur, qui s’extasiaient de l’entendre parler de cul sans même le faire exprès. Son nez s’en souvient et la remercie. Pour Pirouette, on a plus compté les mains au cul que les buts, mais en dépit de ces gestes de malotrus, les messieurs sont restés très corrects! Juste… hétéros! Et moi dans tout ça? N’ayant pas le courage (ou l’absence d’esprit) d’un Méri qui a enchaîné un jogging et une partie de foot, je me suis contenté de regarder, et de rigoler. Mais j’étais assisté, dans cette tâche ardue, d’une Morellatal transie de froid, qui a profité avec moi de l’air marin… et de l’odeur du marin. Hmmm, la testostérone bien fraîche! Avec un petit filet de déo Axe, ça fait rêver. Non?… De toute façon, j’aime pas les mecs hétéros: ils veulent toujours que je joue au foot avec eux, alors que je sais pas jouer et que la balle finit systématiquement dans ma tronche!

A la fin, nos grognasses leur ont balancé des faux numéros (sauf une, naïve). De toute façon, dans trois jours, ils auront tous fini leur stage intensif (de foot sur la plage) et auront rejoint leurs casernes respectives… et leurs femmes et/ou copines.

Sinon, comme on ne peut plus se passer les uns des autres, on s’est revus le soir pour picoler (du vin rouge, bien sûr, so culture). Rien de particulièrement croustillant à signaler, si ce n’est ceci: je suis un Dieu du blind test. Voila, j’avais envie de le caser, c’était ma minute de gloire, à vous les studios.

9 réflexions au sujet de « L’air du marin »

  1. On ne parle toujours pas de moi, ce site n’est pas à la page, je le déconseille vivement,

    Floran (chut!, je suis incognito)

  2. Mais si Floran, tout le monde sait que tu es gentil, intelligent, beau, que le vocabulaire français n’est pas assez vaste pour faire l’état de tes louanges!

    incognito (chut! je suis Floran)

  3. Vincent, ça ne m’étonne pas de toi! (pour le blind test… & le foot d’ailleurs). Tu es le meilleur!!!!

  4. magnifique récit d’une journée hautes en couleurs et en odeurs vinshou! et parfais cumul de la fille à pd et de la fille à Le Guen !

    quant à toi charmant incognito, il semblerait que tu ne lis pas tous les posts : je t’ai mentionné en passant dans un des miens ! Mais il faut dire que tu passes plus de temps dans tes livres que dans le sable d’arcachon ! 🙂

  5. Merci, Merci, je compte en effet postuler pour devenir miss météo…je vise pas Canal, jle laisse à Louise mais je sais pas moi équidia ou AB Motor…
    Malgré les embruns salés et gelés, cette journée fut en effet fort sympathique. Je dois admettre que l’endurance du Mérinos et le doigté de Pirouette (oui je parle toujours foot, bande de vicieux) m’ont impressionné! Quant à moi, j’ai eu un magnifique bleu à l’endroit de ma baleine de soutif (comme ça vous savez tout), grâce à cet entassement de militaires sur mon corps frêle (non, je ne parle toujours pas de sexe!).
    Bon et puis parce qu’il semble qu’il faille remplir un quotat avant une grave crise intérieure: Floran je t’aime et tu es beau.
    Voilà ça c’est fait, je vais donc repartir dans un dialogue avec moi-même (amis Verseaux…)

  6. Soyez à l’écoute de votre partenaire, ami verseau… Ce serait quand même gentil d’essayer de ne pas froisser les célibataires! Grande journée, en effet, malgré le vent, le froid, et l’effroyable vérité: où que tu ailles, tu n’échapperas pas à tes profs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*