L’Eurovision 2007… au moins, on se sera marrés!

Hier soir, le fait de faire chambre (et donc télécommande) commune avec un allemand fan de l’Eurovision a eu un effet inévitable: il a fallu se taper la soirée de sélection du candidat français sur France 3. Bon, je vais pas mentir, j’étais curieux de voir ce que ça allait donner, vu les gamelles récurrentes que la France se ramasse à ce vénérable concours. La fadasse candidate de l’année dernière, pas vraiment aidée par l’encore plus fadasse chanson du mollasson Corneille, m’avait laissé sur ma faim. En effet, « Il était temps », avec sa mélodie toute pourrie et son rythme à ronfler, n’a pas volé, à mon sens, sa place de quasi-lanterne rouge. Alors cette année, je m’inquiétais de revoir les chaînes du service public nous proposer à nouveau de désigner le candidat démocratiquement. La démocratie n’est pas forcément gage de succès dans la chanson, y’a qu’à regarder la pauvre Magalie Vaé, qui en plus de ses douze ventes de disques, morfle bien depuis un an et son « élection démocratique » à la Star Ac…
Mais cette année, France Télévisions a fait les choses bien, avec une vraie sélection à proposer au public (l’année dernière, les protégés de Pascal-bite des noirs-Sevran n’étaient que trois). Hier soir, ils étaient dix, et c’était plutôt éclectique: du rock, du rap, du raï; pas mal de groupes, quelques chanteuses, pas de chanteur (ou alors, le pauvre garçon devait être très insignifiant, pour que je l’aie déjà oublié)! Ce qui était bien, c’est qu’au lieu de choisir un interprète qui allait devoir se farcir une chanson écrite par Corneille ou Patrick Bruel, cette année, c’étaient tous des artistes qui proposaient une chanson originale « clés en main ».
Je retiendrai deux ou trois choses: les majorettes barges que Philippe Katerine a pris sous son aile, d’abord. Leur chanson « Vive Papa » était vraiment marrante, bien qu’un peu agressive à l’oreille, mais je n’ai pas réussi à la sortir de ma tête de la soirée. Bon, aujourd’hui, par contre, j’ai oublié, faut pas déconner non plus! Les Wampas étaient très bien, avec leur « Faut voter pour nous! » sautillant et entraînant. Voir Didier Wampas se vautrer sur les genoux d’une pauvre mamie qui traînait là et n’en demandait pas tant, c’était rigolo, et bien plus rock’n’roll que les élèves de la Sevran Academy! Il y avait aussi une martiniquaise, qui a chanté une chanson folklorique pas trop mal, et en tout dernier une espèce de pseudo-Lorie risible. D’accord, comme le dit mon amoureux, qui connaît toutes les éditions de l’Eurovision par coeur, elle avait une chanson « typiquement Eurovision ». Mais bon, déjà, avec le titre, « Comme un rêve », c’était mal parti. Après, il y a eu la prestation de la demoiselle, et c’était… comment dire… Loriesque! Cela dit, ça m’aurait fait bien rire de voir Lorie bis, avec ses danseurs beaux gosses du lycée dansant dans leurs salopettes rose vif, se tauler, ou même gagner, à l’Eurovision!
Finalement, le public, qui a eu la gentillesse d’accepter de voter pour cet enjeu dramatique essentiel, a fini par désigner les Fatals Picards, qui l’ont emporté face à un groupe de musique urbaine, Medi-T. Les deux chansons étaient sympas, celle des Fatals Picards est plus marrante. Est-ce qu’on remportera l’Eurovision avec « L’amour à la française »? Rien n’est moins sûr, je ne pense pas qu’ils vont faire gagner un groupe décalé deux années de suite… et l’année dernière, les finlandais de Lordi étaient bien déjantés!
De toute façon, on s’en fout un peu, ça fait trente ans qu’on gagne plus l’Eurovision, et c’est pas non plus la coupe du monde de foot: le moral du pays ne va pas baisser si on perd! Déjà que c’est stupide quand il s’agit du foot, mais là, on serait carrément ridicules… Oui, j’aime pas le foot, t’as un problème?
Sinon, ce soir, il y a la Nouvelle Star sur M6… Je ne sais pas si je vais regarder, compte-tenu du fait que c’est une perte de temps totale (comme à peu près tous mes instants devant la télé), mais c’est vrai que c’est tentant: les premiers castings, avec leurs concerts de casseroles, sont souvent de grands moments musicaux pour les mélomanes les plus avertis! En plus, il y a le casting de Bordeaux, je reconnaîtrai peut-être quelqu’un…

2 réflexions au sujet de « L’Eurovision 2007… au moins, on se sera marrés! »

  1. Ahhh, la nouvelle star est de retour…et tient ses promesses! Je milite en faveur de l’instauration d’une chronique NS (Nouvelle Star, bande de novices)! La semaine dernière: Bordeaux et Lyon. De grands moments. A Lyon, on a eu le droit au mec de 14 ans, lisse à souhait que Marianne James a renvoyé à ses devoirs de Chimie, à la jeune fille évidemment talentueuse…et au beau gosse qui fait des études au Canada et à Berkeley (je connais une arachidée qui va être contente).
    Dans notre belle ville de Bordeaux, c’est surtout une réincarnation d’ Anastacia (fille de pompiers, joueuses de je-ne-sais-plus-quoi dans notre très cher Cosec), d’un super RnBeur et autres qui ont retenu notre attention. Ah…et les Landes ont été représentées par un individu jouant du tambour…ça aurait pu venir de plus au Sud, mais heureusement c’est les croques-maïs qui se doivent désormais de l’assumer…on a déjà Jean-Pascal!
    On retiendra le touriste qui était venu visiter Bordeaux, qui a vu uen file d’attente de 500 mètres et qui c’est dit que ça devait être super intéressant…Vu que c’était à la Cité du Vin, j’espère qu’il ne croyait pas à une distribution gratuite de pinard…Marianne james et André Manoukian, c’est moins facile à boire mais ça peut rendre aussi saoûl…
    Bref que de beau qui part à Paris, capitale où on verra les prochaines sélections…tous à vos télés jeudi prochain!

  2. Nouvelle Star, un programme musical de bonne qualité, surtout au début, donc! Par contre, je sais pas qui était beau… mais ça s’est pas vu!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*