Pléonasme ou redondance… mais cruciale

Juste un message, en ce samedi de solitude horripliante (non, j’exagère, ma solitude n’est pas totale, mais j’ai connu plus youplaboum que ce samedi): comme je l’avais dit il y a quelques jours, c’est le Sidaction. Bon, je vous demande pas de donner, on a déjà fait le Téléthon ;), certains achètent l’album des Enfoirés tous les ans, il y a les collectes pour les Restos du Coeur, les djeunz’ qui nous attrapent dans la rue pour les Vétérinaires sans frontières (kézako?), Médecins du Monde, Emmaüs, les jeunes des cités et le sport, etc. Alors, je sais ce que vous pensez, et qu’à la longue on finit par tous penser (un peu… allez, avouez!): y’en a un peu marre de se taper toutes les causes humanitaires à longueur d’année! Je ne peux qu’acquiescer: il est des questions sur lesquelles on ne devrait pas solliciter en permanence la générosité du don privé. C’est la société toute entière qui est concernée, et les pouvoirs publics pourraient être un peu plus pressants (et donc, débloquer des fonds, même si j’ai bien conscience que ce n’est pas toujours facile) sur des questions comme la prévention, le dépistage, les capotes à 1 franc (ça ferait, disons, 20 centimes), les distributeurs dans les lycées (parce qu’il ne faut pas non plus se leurrer)…
Mais si l’évènement est intéressant, c’est au-delà de la question de donner ou non: à mon sens, le véritable intérêt de cette grande manifestation de trois jours (23, 24 et 25 mars), en dehors de voir si Line Renaud est encore vivante, c’est bien la sensibilisation. Le sida, on l’oublie. 17% des lycéennes penseraient que la pilule les protège! La possibilité de vivre avec la maladie grâce aux trithérapies a fait penser à certains que le problème était réglé. Hier matin, dans l’émission de Morandini sur Europe 1, un abruti a dit qu’il ne donnerait pas au Sidaction, car les associations ne mettent pas assez en avant le fait que le préservatif ne marche qu’à 95 ou 98%, véhiculant donc une forme de mensonge puisqu’ils clament que le préservatif est le seul moyen fiable de protection… Et alors, Robert, tu préfèrerais qu’on dise ça, et que les jeunes gens pense que « de toute façon , préservatif ou pas, ça ne change rien, alors autant jouer à la roulette russe »?? Ce genre de réaction me sidère: oui, le risque zéro n’existe pas. Est-ce que ça veut dire qu’il faut le mettre en avant? L’important, c’est d’être responsable dans sa sexualité, de se protéger, même si rien n’est sûr. C’est toujours mieux que de ne rien faire! Et pas la peine de juger au nombre de partenaires, chacun fait ce qu’il veut (je n’ai moi-même pas toujours été sage), mais avec responsabilité SVP…
Bref, je voulais juste vous dire, même si vous le savez, même si vous êtes sensibilisés, même si vous n’êtes pas stupides: on ne le dira jamais assez, et on ne le fait jamais à tort, alors protégez-vous! Je vous aime, moi! Ligue des Célibataires Très Aigris ou pas, je veux que vous soyez encore là dans trente ans, cinquantenaires sexys et matûres genre Sharon Stone, mariés ou pas, maqués ou pas, avec des enfants ou pas… mais au moins vous aurez eu le choix!

6 réflexions au sujet de « Pléonasme ou redondance… mais cruciale »

  1. Ouiiiiiiiiiiii… Et vive le sexe, quand même! Je n’ai pas regardé ce qui s’est fait à la télé, mais on voit le Sidaction partout dans les rues, donc merki les bénévoles. Prochaine étape après le « Vive la capote »: « Vive les mecs »! Non…?

  2. blog superficiel ? Hum….
    Comment ne pas être complètement d’accord avec cette petite pensée ô combien pertinente.
    Le côté saturation est réel, ayant 2 frères, je vois bien la différence entre le plus âgé -18 ans et sensibilisé- et le plus jeune -12 ans-…bon il n’en est pas encore là, mais il est moins loquace sur le sujet que nous à son âge; Perso je crois énormément à la force du témoignage en dehors des associations, des Zindividus Lambda (une fois, un général ridicule a dit à ses forces de la Légion: « vous n’êtes pas des Zindividus Lambdal ! »…petit sourire gêné de qqengagés sortis d’une prépa math de 2 ans…ah la hiérarchie !) qui justement, ont eu la légèreté de croire que ça n’arrive qu’aux Zautres;

    malgé tout cela, les associations font un travail formidable et ne laissent pas gagner par ce relativisme écoeurant, alors vu qu’il vaut mieux trop que pas assez comme dirait l’autre, merci le Sidaction, merci les Zenfoirés, merci ATD Quart Monde, MSF et tout le tintouin !!!

    petit msg subliminal: on compte sur vous 😉

  3. oui, vous êtes très en verve (non marie, pas en verge!); vive la capote, même comme objet de déco pour ceux qui n’en ont pas l’utilité; une ampoule hallogène, et hop voilà un intérieur transformé!

    Floran

  4. Ca prend feu, non? Moi, tu sais, elles ont tendance à rester aussi dans la boîte à médocs plutot qu’ailleurs…
    Et je ne vois pas de qui tu parles quand tu mentionnes dans la même phrase « marie » et « verge », saloupiaud!
    alors conclusion:
    Vive les mecs, vive les capotes, vive le sexe, tous à vos orgasmes (protégés)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*