Queen of the road

Pendant que certains picolent du champagne à 18h30 (quelle décadence, mes enfants!), d’autres tombent sur Laurent Ruquier qui se fait, selon toute vraisemblance, vamper par Mister France 2007 dans son émission. La télé est décidément une bizarrerie de tous les instants.
Comme promis, hier soir, j’ai maté Vis ma vie, après un bout de Batman. L’intérêt principal du premier Batman réalisé par Tim Burton, c’est malheureusement… Kim Bassinger, bonnasse de son époque. Ami(e)s non hétérosexuels mâles, passez votre chemin, sauf bien sûr si vous fantasmez sur Michael Keaton, et donc sur Julien Lepers…
De son côté, Flavie est en pleine forme depuis qu’elle a quitté Super Benji Castaldi: elle tourne des pubs pour Windows Vista, semble avoir trouvé un équilibre capillaire (depuis le temps, on s’inquiétait), et a repris l’émission Vis ma vie laissée vacante par Laurence Ferrari. Elle avait déjà fait un passage dans l’émission en tant qu’invitée. C’était pour Vis ma vie de caissière. En gros, en quête d’expériences fortes du quotidien, elle avait trouvé que c’était un boulot « super marrant, en fait » quand elle avait fait la conne en jouant à l’auto-tamponneuse avec les engins à palettes dans les rayons à 4h du matin… Mais la caisse, grimée en anonyme avec les gens qui lui souriaient pas et lui disaient pas bonjour, elle avait trouvé ça dur. Ben oui, la célébrité, on s’habitue!
Bon, depuis, elle a repris l’émission, ça lui aura au moins servi à quelque chose! Et hier soir, dans un nouvel élan de type « recevons des stars qui illumineront l’émission », elle recevait… Liane Foly. Bon, c’est pas encore Mylène Farmer (une vraie star, déchue, certes, mais avec des vrais tubes dans sa carrière), mais bon, on y viendra sûrement! Et hier, Liane, elle devait vivre ma vie de chauffeur de taxi de nuit. Bon, au début, elle regarde la nana dont elle doit prendre la place. Elle monte donc avec elle en bagnole, et la première cliente qui monte dit « Ah, c’est marrant que je sois montée précisément dans ce taxi… Parce que je vous aime pas du tout!! ». Sympa. Elle aurait pu au moins se forcer pour la caméra.
Bon, plus tard, Liane change de nom et d’apparence pour passer inaperçue dans son taxi. Et là, c’est le drame. Elle vole une perruque de Dalida et une casquette de Britney Spears, pour faire genre « je suis une apprentie taxi-girl, j’ai 25 ans ». Le problème ici, c’est que Liane a, au bas mot, 40 ans, et que c’est érotiquement insoutenable. Bon, c’est pas le but, ok, mais quand même. Après, il y a une Micheline, ex taxi-girl, qui essaye de se venger de toutes ces années où les clients étaient méchants avec elle, et qui décide d’en faire baver à Liane, qui débute, tout de même. Merci la prod’, donc. Après, elle a par hasard pris Bernard Montiel dans son taxi (pas de bol), et là, j’ai décrété que ça me faisait mal aux yeux, alors j’ai éteint… Mon endurance (qui a dit seuil de tolérance?) télévisuelle commence à diminuer!

6 réflexions au sujet de « Queen of the road »

  1. Le décadence nous ayant retenu jusqu’à minuit dans un endroit certes charmant mais sans réseau, je tenais à m’excusser de t’avoir finalement fait faux bon sans autres news !
    La cuite au champagne, ça fait mal aux cheveux et aux amis ! Désolée mon chou !

  2. Pas de souci, cacahuète, je suis de bonne humeur en ce moment, je ne vais donc pas me la jouer scandalisé. Quand à Floran (bravo pour l’anonymat!)… Ben tu veux que je raconte quoi? Moi, en revanche, je serai ravi que tu retranscrive ici ton récent (et très fructueux) entretien!

  3. Cacahuète tiens à dire que le premier message n’est pas d’elle…elle ne peut pas encore prétendre à un embourgeoisement.
    Je crois que c’était plutôt pirouette…

  4. et oui, c’est la pirouette qui tente (désespérement bien qu’avec un certain succès) de trouver le bon parti qui la fera quitter notre cher institut, si ce n’est avec un diplome avec un diament au doigt !
    et quitte à ne pas me griller sur la toile (contrairement à mon amour de Floran – on l’aura cité comme ça !-)je change de pseudo comme d’humeur … parce que je le vaux bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*