Un bien beau sujet

J’adore les dissertations de culture générale. Non, je n’ai pas honte, et je ne dis pas ça de manière ironique! Je pourrais ne faire que ça de mes journées, tellement je trouve ça génial de traiter d’un sujet, en passant de la télé à l’histoire, de la littérature à la presse people, du cinéma à la chanson, en rendant l’ensemble logique. Pourtant, je suis nul, j’ai des notes bof-bof, et je suis quasiment certain de me planter au grand oral de fin d’année. Mais peu importe, ça me plaît de me lâcher sur une copie et de pouvoir y parler de tout et n’importe quoi sur un sujet. Bon, il y a la contrainte du plan, et de devoir justifier de la cohérence de chaque exemple, mais ça fait partie du charme de l’exercice.
Ce matin, donc, nos profs n’ont pas été beaucoup plus créatifs que d’habitude puisqu’ils nous ont balancé un concept, qui tenait en un seul mot. Le genre de chose qui fait un peu peur a priori, vu qu’on à l’impression qu’il faudra tout balayer sur le concept, à travers le temps et l’espace. A l’évidence, on n’y parviendra pas. Et je me suis habitué à cette idée, bien qu’elle soit fort triste et me condamne à de vieilles notes. Donc, pour me marrer et pour mettre le prof face à des exemples plus originaux les uns que les autres (au moins, même si ma copie est mauvaise, il n’en a pas lu d’autre du même acabit), je me lâche totalement sur mes copies de culture générale. Je mets les exemples les plus débiles qui soient, les références people et télévisuelles qui me viennent à l’esprit, toutes les idées qui passent par mon cerveau à la taille de petit pois.
Aujourd’hui, donc, la laideur m’aura permis d’évoquer du marrant et du plus sérieux: pas de Mylène Farmer ou de Madonna cette fois-ci (on va éviter de le faire à chaque fois, je veux pas non plus me griller!), mais du lourd quand même. Je suis assez content d’avoir réussi à caser l’expression « thon avec de la personnalité », je trouve cela insolent au possible. Par contre, je suis déçu de ne pas avoir trouvé de place dans mon pseudo-plan pour Ugly Betty. Après tout, America Ferrera a bien eu le Golden Globe de la meilleure actrice de série comique: les moches sont devenus in!! Une chance pour moi, donc… Oh, ça va, vous me passerez bien un peu de dénigrement de ma personne, je ne me suis pas autoflagellé depuis des siècles! Et puis, c’était dans ma copie: tout le monde se trouve moche, ou aimerait au moins être un peu plus beau. Sinon, on se retrouve dans une confiance en soi et un égo que je ne peux pas imaginer. Mon propre égo est déjà bien sur-dimensionné par moments, mais pas à ce point.
Sinon, demain soir, à 20h, il y aura ce qui sera probablement la dernière vraie allocution télévisée de notre cher Président. Bon, c’est pas qu’il me manquera, hein, mais vu ce qu’on risque d’avoir à la place… Personne n’y croit, même pas moi, mais quand même, ça me ferait bien marrer qu’il annonce que finalement il se présente! Ce serait ridicule, ça ferait planter son camp (hmmmm…), mais avec le précédent de 1981 où il a préféré voir Mitterrand gagner plutôt que Giscard, ce ne serait pas si incroyable que ça, qu’il ait envie de faire couler le navire avant de le quitter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*