Une série cérébrale

Hier soir, pour me remettre de mes émotions et de mon sentiment de traque (car je suis recherché par la gendarmerie, tout de même… on ne se moque pas!), j’ai regardé les épisodes d’Alias, sur M6. Cette série absolument culte (et un poil compliquée à suivre) a le don de me faire relativiser: il ne m’arrivera jamais autant de merdes qu’à Sidney Bristow. Je vais essayer de vous mettre au parfum, vu que les deux derniers épisodes de la série seront diffusés jeudi prochain.
En gros, au départ, nous avons Sydney (Jennifer Garner, madame Ben Affleck à la ville), qui bosse pour le SD6, une branche de la CIA. Elle le dit à son fiancé, qui se fait aussitôt buter, alors du coup, forcément, elle se sent un peu épiée et commence à se méfier. Son père, qui bosse aussi au SD6, lui dit qu’en fait le SD6 ce n’est pas la CIA, mais un ennemi de la CIA… Elle bossait contre les Etats-Unis, la vilaine! A partir de là, elle contacte la vraie CIA en secret et devient, comme son père, agent double. Ce que je n’ai toujours pas compris, c’est pourquoi son père ne l’avait pas prévenue avant que son fiancé se fasse descendre, mais bon. La première saison (et un peu plus) consiste donc pour Sydney à démanteler le SD6 et le grand réseau de vilaines agences dont il fait partie.
Je passe les détails sur la suite, parce que c’est long et compliqué, mais en gros elle rencontre Michael Vaughn à la CIA, ils s’aiment, elle perd la moitié de ses amis qui meurent à cause de son boulot, sa mère est une vilaine russe, elle est supposée selon la prophétie d’un mec du 14e siècle qui s’appelle Rambaldi détruire le monde, elle disparaît de manière inexpliquée, Vaughn se marie avec une agente double qui finira par être tuée par ce qu’elle est vilaine, il revient avec Sydney puis meurt dans un attentat (mais en fait non parce que des méchants sur lesquels il enquêtait depuis le tout début sans le faire savoir – parce qu’en fait Vaughn ce n’est pas son vrai nom – ont voulu le tuer, mais en fait il se cache)… Y a trop de l’ambiance dans la vie de Sydney!
Arrivons directement à hier soir, je sens que je vous perds. Sloane, l’ex-méchant qui est devenu gentil mais je sais plus trop pourquoi, injecte un antidote à sa fille Nadia (qui est aussi la demi-soeur de Sidney) qui avait chopé un virus qui met dans le coma, injecté par sa vilaine tante russe (encore une autre, ils sont tous espions, dans cette famille). Elle se réveille enfin, mais, jaloux de sa complicité retrouvée avec Sidney, il retombe dans ses vieux travers. En gros, il redevient obsédé par Rambaldi qui a créé une machine à vie éternelle ou un truc dans le genre, mais dont les éléments de la prophétie sont hyper durs à réunir. Nadia découvre le pot aux roses et lui demande de choisir entre elle et Rambaldi. Mal lui en prend, car elle jette un document crucial au feu et se retrouve du coup balancée par son papa dans une table basse en verre. Du coup, pas de bol, elle meurt. Les magasins de tables basses en verre ne remercient pas Alias. Sloane décide alors de rejoindre les méchants de Prophète 5 (en gros, c’est le nouveau réseau de vilaines agences d’espions).
Pendant ce temps, Sydney, qui a appris que Vaughn était vivant, est au Ghana avec ses collègues pour neutraliser la vilaine Anna, son ennemie de toujours, qui a été embauchée par les méchants de Prophète 5. Ce qu’ils ignorent, c’est que Anna a été dupliquée en Sydney et va en profiter pour tuer Renée Rienne (une espionne free-lance et amie de Sydney et Vaughn, jouée par Elodie Bouchez, on notera que les Français ont toujours des prénoms de l’entre-deux-guerres, dans cette série). Ensuite, enterrement de Nadia, découverte d’une puce bizarre dans le corps de Renée, et décision d’aller retrouver Vaughn dans sa retraite au Népal pour élucider ce nouveau mystère. Mais là, pas de bol (encore!), Sydney se fait doubler par Anna, qui a toujours son apparence et en profite pour enlever Vaughn. A la fin, Sydney réussit à buter Anna, mais à peine a-t-elle roulé une galoche à Vaughn que Prophète 5 rappelle Anna. Sydney décide donc de s’infiltrer chez les méchants sous l’identité d’Anna pour savoir leurs intentions. En fait, Sloane va se servir d’Anna/Sydney pour réaliser la prophétie de Rambaldi, vu que Prophète 5 pense qu’il suffit d’avoir les traits de Sydney pour être l’élue (n’importe quoi, eux). Et comme il croit que c’est Anna et qu’elle a tué Sydney (qu’il aime bien quand même, au fond), il décide une fois le boulot accompli de la tuer. Sydney s’en sort grâce à ses potes de la CIA, et Sloane comprend alors que Anna est morte, et que c’est Sydney qui a bel et bien participé à la réalisation de la prophétie.
Donc, dans les derniers épisodes: est-ce que le truc que Sydney a trouvé (comme prévu dans la prophétie) va permettre à Sloane de détruire le monde? Est-ce qu’elle pourra l’en empêcher?
Voila. Alors, vous, vous pensez que cette série culte est:
a) géniaaaaaaaaaaaaaaaale, je ne manquerai assurément pas les deux derniers épisodes!
b) un peu tirée par les cheveux, quand même.
c) complètement débile.
d) j’en pense rien, ça fait vingt lignes que j’ai arrêté de lire.
e) j’comprends rieng à ton résumé.

10 réflexions au sujet de « Une série cérébrale »

  1. Au début du message, j’aurai répondu b) mais je dois bien avouer qu’en fait, c’est d)… désolée vinsh!
    Au fait, tu n’es pas censé réviser ta socio po, d’ailleurs ?

  2. Réponse d ou e, j’hésite! J’adorais cette série mais là c’est sûr, c’est complétement ridicule! J’avais laché à l’époque du prophète Garibaldi, ah non, Rambaldi, c’est ça?
    Franchement…. Au fait c’est vrai pour les gendarmes? Jpeux te cacher si tu veux, au Pays Basque, on a pas mal de cachettes…mais faudra partager avec des barbus pas lavés!

  3. euh … réponse d) !

    qui c’est qui décide dans cette série ? j’ai pas bien compris mon brave monsieur !
    Moi j’en étais restée à l’épisode où son chéri meurt dans sa baignoire … ce fut trop cloclo pour moi alors j’avais lâché cette pétasse trop bien roulée pour moi !

    on se voit ce soir pour que tu me racontes tout ça de vive voix !

  4. C’est vrai qu’ils auraient pu tuer son premier fiancé avec un sèche-cheveux ou une ampoule, on aurait encore gagné en crédibilité, mais bon, il ne faut pas pousser le bouchon.
    Sinon, tu es bien mieux roulé que Jennifer Garner, rassure-toi! En même temps, venant d’un homo, ça te fait une belle jambe…

  5. Je suis volontaire pour la planque au pays basque, avec quelques moutons et des bouquins (intéressants, les bouquins, hein, pour me faire lâcher télé et internet!), je peux même envisager d’y faire ma vie!

  6. pas vrai (faute de frappe sur clavier corréen, je suis obligé d’aller dans la table des caractères pour trouver le S; car le S dans la mythologie coréenne représente la fatalité, la malchance, le déepoir (lire désespoir)

    Floran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*