Le troisième homme, ce looser

J-6. On commence à flipper, ça s’accélère, ou pas. Je ne saurais trop dire si le premier tour de cette présidentielle va nous réserver des surprises. Il faut dire que les analystes qui hantent les plateaux de télévision, que ce soit En aparté, Dimanche + ou A vous de juger, se montrent tristement prudents. Chat échaudé… C’est vrai, il y a eu 2002, et à ce même moment de la campagne, personne ne semblait réagir à la montée de Jean-Marie Le Pen qui était bien observable. Personne, non plus, ne semblait s’alarmer du fait qu’il puisse être le troisième homme (voire le deuxième), alors que quelques mois avant on faisait des prédictions sur Chevènement, ou même Arlette Laguillier pour cette place. C’est clair, on s’était gourrés, et bien. Alors la prudence semble, pour 2007, être une bonne solution pour ne pas avoir l’air con dimanche soir.

Mais à mon sens, ce n’est pas non plus une raison pour se refuser au moindre pronostic. Il y a un électorat volatil, bien sûr, mais aussi toute une discipline basée sur le « vote utile ». Je trouve la notion critiquable, mais pour ma part j’aurais voté Ségolène Royal de toute façon. Alors pourquoi avoir si peur, dans les médias, de dire que, selon toute vraisemblance et à six jours du scrutin, on est bien partis pour un second tour Royal/Sarkozy? Personnellement, ça me rassurerait et ça me changerait de ce climat anxiogène qui consiste à nous brandir l’épouvantail Le Pen toutes les deux minutes. La courbe de progression de Le Pen est quand même bien plus calme qu’en 2002 au même moment, il semble avoir atteint ses limites, en termes d’électorat. La présomption de racisme et d’antisémitisme reste un frein réel au vote Le Pen. S’il est le troisième homme, ce sera déjà beaucoup (et Bayrou devra sérieusement se remettre en question par raport au succès de sa campagne), et préoccupant. S’il est deuxième ou premier, je crois qu’il faut arrêter les valses de sondages. Définitivement. Mais je préférerais évidemment qu’il reste scotché à sa quatrième place (voire, si possible, qu’il régresse un max).

Toujours est-il que sa petite réflexion sur Nicolas Sarkozy, qu’il voit comme son plus grand adversaire, me surprend. Il a de la conviction, certes, mais là c’est audacieux. Des surprises à attendre au premier tour? Peut-être. Des résultats un peu différents des sondages, voire un ordre du quarté de tête un peu changé, Sarkozy quasi-certain d’être au second tour, je pense (sauf grosse surprise ou boulette du genre « je m’allie avec Le Pen avant le premier tour », je vois pas). Mais de là à déclarer que « la grande surprise, c’est que Sarkozy pourrait être le Jospin 2007″, c’est un peu fort. Presque autant que De Villiers qui déclarait dans Dimanche + que Ségolène Royal perdrait au second tour… contre lui. On a peur, mais il faut arrêter de déconner: le troisième homme, qu’on le veuille ou non, ne sera pas Sarkozy. Espèrons juste que Le Pen ne sera pas le deuxième. Parce que là, vraiment, ce second tour va me faire mal. Très mal. Y en a qui ont de la chance de se barrer au Canada à la rentrée, tiens.

6 réflexions au sujet de « Le troisième homme, ce looser »

  1. Les exams arrivant à grands pas, près d’une semaine après les élections et le second tour, je vous propose un scénario.

    Complétement irrationnel et irresponsable, je vous préviens.
    Voilà les faits. S
    i tout le monde vote Le Pen et qu’il arrive ainsi au premier tour, voire président de la République, on prédit un grand bordel en France ! Un bordel qui je l’espère serait comparable à la paralysie de mai 68. Or en 1968, les exams ont été donnés à tous les étudiants. D’où l’idée, pour ne pas à avoir à passer les exams, de voter Le Pen.

    Et pour pousser encore plus loin le délire et calmer les hardeurs de certaines arachides, j’envisage l’intervention des USA. En effet, l’occasion pour eux de prendre une revanche sur la France et de ramener le calme. Une seconde libération en sorte.
    Et à nous les petits américains !

    oK je sors … au Canada… Vais me renseigner sur l’immigration définitive tiens !

  2. Calmer des hardeurs? Mais enfin, les hardeurs font seulement leur métier, s’ils se calment, finis les chauds du slip! Non, ne calmons pas les hardeurs, ils ont besoin de travailler, ces braves hommes!
    Sinon, ton scénario a des vertus, mais des vices aussi. Si le second tour c’est Le Pen/Sarkozy, ce dernier passera de toute façon… et l’Histoire saura se souvenir de nous!
    Mais c’est vrai, s’ils pouvaient nous oublier un peu avec leurs exams de m****… Je hais les readers!!

  3. Non, non, pour les hardeurs je parlais celles de la cacahouète (et des miennes) et pour ne pas dévoiler son identité j’ai parlé « d’arachides » … bon maintenant, c’était peut être pas très clair, moi et la subtilité !

    Quant à la probabilité de réussite de mon sénario, j’avais prévenu, c’est pas non plus réalisables les rêves … ah les repêches qui nous attendent !
    Pour les photocopies, pas de problème : Canada nous voilà !

  4. ben dis donc, je m’absente une demi-journée de ce blog, et je vois qu’on parle de ma libido! Je vais bientot y voir une dissert’ sur mes fantasmes….
    Bon cela dit, Pirouette connait bien sa cacahuète puisqu’elle a pas tort! A moi les ptits américains! C’est dur une traversée de l’atlantique, je les attendrais sur le boomker qui reste au Pays Basque qui est comme de par hasard sur la plage des nudistes (Allemands, bande de vicieux!)!
    EUh, je crois que moi aussi, je suis bonne pour une petite immigration définitive…

  5. Il va falloir m’expliquer ces histoires d’arachides, si ce n’est pas de l’huile je ne comprends pas! Où est le fantasme??
    PS: ardeurs ou hardeurs, il faut choisir, les seconds étant des acteurs pornos dans le jargon jargonnant du métier. Snif, on ne se comprend plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*