Lendemain de surprise : l’homme qui rit

Bien,
A dire vrai, j’avais oublié qu’il fallait que je publie quelque chose ; comme tous les soirs (et trente fois par jour) je vais donc sur ce magnifique blog et je consulte ces billets admirables que tous publient.
En devoir de publier un papier ce soir, je place donc le cd de Vivaldi chanté par Jarrousky (cd dont je finis par connaître les paroles par cœur, à bonne âme qui lit et aime la musique baroque, à l’aide, il me faut renouveler mon stock !!!!).
Ces élections :

Il y a plusieurs éléments inquiétants qui gravitent autour du scrutin :
– tout d’abord ce sursaut civique ; il n’y a rien de pire que les sursauts car on retombe toujours ; et là, j’ai bien peur que les Français, observant un FN à 11%, retournent dans leurs pénates devant la Nouvelle Star, repus du sentiment du devoir accompli : « Germaine, t’as vu ce qu’on lui a foutu à Le Pen ». Je rappelle que le sursaut démocratique doit se produire à chaque élection, sans faiblir, pour que le sursaut ne reste pas qu’un soubresaut.
– J’observais à la télévision, en compagnie de charmants amis (certains plus que d’autres, ah le soleil !) les images des QG (les journalistes ne savent même plus que cela signifie quartier général). Pauvres MJS et Socialistes qui pensent avoir gagné parce que la vierge Marie-Ségolène (de son vrai nom) est au second tour. Il est vrai qu’après Jospin, les exigences de victoire ont connu un sacré rabais ; mais franchement je ne vois pas de quoi claironner quand les voix cumulées de la Gauche n’atteignent que péniblement les 40%. A moins d’une intervention divine, avec Marie-Ségolène pourquoi pas après sœur Simon-Thérèse, je pense que la Gauche reprend cinq ans d’opposition.
– plus brièvement : Bayrou déstabilise profondément la vie politique avec l’UDF : son parti empêche la bipolarisation pour les présidentielles (au profit de la droite) mais n’a aucun poids pour les législatives ; or les Français ne veulent plus de cohabitation. L’UDF c’est donc le Sénat : la Gauche gouverne malgré lui mais ne peut rien faire contre ou sans.
– 33 ans, c’est l’âge de Jésus sur la croix et de l’écologie politique sur la croix ; c’est en 1974 que René Dumont représentait pour la première fois le parti écologiste, et en 2007 que Dominique Voynet le faisait pour la dernière fois.
– adieu à Arlette Laguiller, Gérard Schivardi, José Bové, Philippe de Villiers, Marie-George Buffet et alii. Les Français ont été cruels mais à peu près réalistes.

Pour résumer : ce premier tour des élections est intéressant mais aussi décevant puisqu’il annonce le triomphe romain de Sarkozy et la fosse aux lions pour Ségolène. J’en rugis d’avance !

Floran

7 réflexions au sujet de « Lendemain de surprise : l’homme qui rit »

  1. juste un petite réaction pour que tu ne nous boycottes plus… la nouvelle star, c’est pas le dimanche !
    non, plus sérieusement, j’ai bien peur que tu aies raison… AU SECOURS !!!!

  2. Je confirme cet élan pessimiste, on est bien partis pour dix ans de Sarkozy… Mais mobilisons nous quand même! On ne sait jamais avant que les résultats tombent. Un miracle… Un attentat… Une catastrophe naturelle… Soyons optimistes! On n’est pas dans la merde!

  3. ah, dis donc, je n’arrive pas à croire que tu viens de publier quelque chose! Je suis toute émoustillée! Floran, je ne vis que par ce que tu écris, tu es mon soleil, mon astre suprême, ma raison de vivre, mon mannequin à chemise indigo délavée…euh, jvais m’arrêter là!
    Ca va, on a assez parlé de toi? ou je refais une couche?

  4. Je t’aime !!!

    décidèment je suis une cause perdue !
    Pas de ma faute, ça doit être l’effet du soleil et du bronzage …

  5. Très bien, tout ça! Je tiens à ce que ce blog profite aussi en toute occasion du talent des autres, et par « autres » j’entends bien sûr Floran l’émoustilleur de ces dam…oiselles, mais aussi Pirouette, Cacahuète, Audrey ou toute gentille cruche nous lisant (Je sens que je vais encore me faire des copines).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*