Enfance maltraitée, bonjour!

Désolé mes loulous, aujourd’hui je n’ai pas un temps énorme à consacrer au blog (et vous non plus, de toute façon). Je reviens du ciné où j’ai dégusté le surprenant Death Proof – Boulevard de la Mort de Tarantino, un film pas trop fait pour les enfants, mais qui milite bien pour la sécurité routière. La scène de course-poursuite tellement saluée par la presse vaut effectivement son pesant d’or, et décidément Tarantino aime les femmes qu’il met en scène. J’ai aussi fait du shopping et vu un pseudo transexuel dans les 10 dernières minutes du pas du tout infâme et encore moins racoleur Loft de TF1. Si personne ne veut en parler dans un post à venir, je le ferai moi-même, ça me paraît évident.

Bon, sinon je viens d’acheter le nouveau bouquin de Corinne Maier, No Kid, et après Bonjour Paresse ça promet d’être marrant et impertinent. Mon aversion pour les enfants est connue, voire proverbiale. Ce n’est pas de la haine, c’est juste que je trouve que c’est sale, bruyant, pas intéressant dans l’échange verbal… Bref, c’est tout pourri, j’en veux pas! Vous me direz, ça tombe bien, ma sexualité est un contraceptif naturel. Quoi, un comportement inférieur, nous dit un gros con réac (et réélu pour le même tarif, bravo la France!)?… En plus, comme dirait Florence Foresti, les enfants c’est beaucoup trop dangereux pour du marbre ;). Ok, j’ai pas encore de marbre, mais ça viendra.
Mais bon, pour vous prouver que je ne suis pas un monstre, je vous montre ce petit défilé Martine qui m’a bien fait marrer et rappelé avec nostalgie et émotion mon enfance… lors de laquelle j’ai lu Les petites filles modèles de la Comtesse de Ségur, et j’ai même pas honte!

8 réflexions au sujet de « Enfance maltraitée, bonjour! »

  1. la collection de Martine revisitée, j’adore (j’adhère?)
    perso, mon mariage d’hier était moins pire que prévu. si si, c’est possible. il y avait même des gens apparemment sincères en me disant « on est content de te revoir! ».
    bon, évidemment rassurez-vous, je reste blasée de tout ce céramonial mais je ne regrette pas d’avoir entendu un prêtre faire de grosses allusions érotiques pendant le sermon!
    et puis, mes résultats du début de journée ont réussi à faire persister ma bonne humeur jusqu’à la fin de soirée. je suis fière de nous… c’est émouvant…

  2. Et pas de tantine pour te demander « Alors Audrey, un p’tit fiancé?? »?

    Ravi que ça se soit bien passé! Pour ma part, j’hésite à ma faire raser la tête par une copine de ma mère (qui est coiffeuse, je vous rassure) cet aprèm’… Je sais que tout le monde déteste, mais c’est tellement confortable, en été!

    Pas de mariage ni de surveillance de concours en vue dans les jours à venir pour moi (quand est-ce que vous nous racontez si vous avez vu des gamines pleurer ou se retenir de pisser??), mais ça ne me manque pas!

  3. J’hallucine, Martine c’est quand même complétement sexuel! J’avais oublié qu’elle montrait sa petite culotte sur toutes les couvertures! Le dessinateur est obsédé, c’est clair!
    Finalement, les filles « pouf » ne sont pas des pétasses, elles ont juste trop lu Martine!
    Je pourrai avoir le No Kids après? Je pars avec un désavantage, j’en veux! Est-ce que ce bouquin va me décourager? Je prends le risque!

  4. Mais Martine est supposé être un truc de niaises! C’est les niaises qui revendiquent la lecture de Martine dans leur enfance, pas les pouffes! A moins que ce ne soit qu’un passé mal assumé… alors que justement il explique tout!

    Aaaah, les culottes blanches de Martine! Grands instants de poésie (ou de perversité de l’auteur, donc)!

    Pour No Kids, je vais quand même le lire, d’abord, mais je te passerai ça! Quoique, je ne veux pas de mioches à plein temps, mais un ou deux neveu/nièce seraient marrants… Surtout s’ils ont une mère célibataire dépressive qui continue de sortir en boîte et des cheveux frisés qui ressemblent à un poulpe sur la tête! Ok, je sors…

  5. C’est moi le poulpe aux cheveux frisés? Non mais!
    D’ailleurs, mes cheveux frisent en soirée, c’est terrible, je perds mon style au bout d’une heure! Imaginez la tete que j’avais quand je suis rentrée d’Hasparren à 6h30 du mat’!
    Oui je sais, on s’en fout mais c’est un pb assez sérieux pour qu’on en parle!

  6. J’imagine… et le plus drôle, en fait, ce n’est pas le poulpe, c’est les yeux de taupe et le jean terreux, voire la goutte de Coca ou Sangria qui a séché sur la joue depuis qu’elle s’est renversée sur toi à minuit et que tu étais déjà suffisamment torchée pour ne rien sentir…

    Mais je suis sensible à ta détresse capillaire! J’espère que tu as résolu ce problème pour t’inoxiser ce matin sur des mots de deux syllabes (ou moins)… gnark gnark!

  7. Figure toi que mon stage me saoule! Je suis revenue au point de départ. Je bosse sur des trucs inintéressants et comme je suis totalement naze parce que j’ai pas dormi assez , j’ai une sensibilité à fleur de peau donc j’oscille subtilement entre l’envie de pleurer et l’agressivité! Ambian ambiance donc!
    J’en peux plus, jme casse dans une heure et demie sinon je vais traiter quelqu’un de pouf!

  8. Mon boss s’est barré et ne m’a rien donné à faire. Même plus d’étiquettes à coller sur des enveloppes, j’ai mis tous les dossiers de presse sous clé…

    JE M’ENNUIIIIIIIE!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*