Fais dodo, t’auras du psycho

L’instant psy… Je suis d’humeur joviale et marrante en ce moment: parlons un peu des névroses nocturnes, vous savez ces petites peurs que nous avons tous d’être tués par des cambrioleurs qui font grincer les escaliers ou par un monstre caché sous le lit. J’ai toujours eu beaucoup de difficultés à m’endormir. Et comme je vis actuellement seul dans une grande maison vide avec un chat sournois et des peurs irraisonnées, j’ai beaucoup de moments (intenses et jouissifs, bien sûr) de réflexion à consacrer à moi-même. Enfin, je ne peux pas vraiment m’en empêcher en fait. Et par moi-même, j’entends mes habituels questionnements existentiels sur ma vie, mon oeuvre et mon entourage, mais aussi ma sécurité au fond de mon petit lit d’où mes orteils dépassent alors qu’un sadique pourrait débarquer avec un sécateur pour mes les couper! Brrrrr. Note pour les trois prochaines semaines: ne pas regarder de film d’horreur sur le satellite. Non pas que je sois un inconditionnel de ce genre de cinéma, mais un de temps en temps, ça ne fait pas de mal. Enfin, quand on n’est pas trop névrosé, ou au contraire quand on l’est suffisamment. Donc, en fait, ça ne fait pas que du bien à des mecs comme moi. Le dernier film de ce genre qu’il m’a été donné de voir s’intitulait Wolf Creek, ça fait presque un an, et honnêtement ça me suit encore, certaines nuits. D’ailleurs, je le dis tout net pour mes prochaines aventures, parisiennes ou non: jamais vous ne me ferez faire de l’auto-stop ou prendre un auto-stoppeur! Je suis un gros con égoïste et individualiste, moi, je pollue avec ma voiture seulement pour ma gueule (et pour celle de mes potes)! Les roots en stop, ils se grattent! Je suis complètement flippé, grâce notamment à une très lente matûration travaillée par ma chère génitrice depuis la petite enfance. Que ce soit sur l’auto-stop, les potentielles rencontres en boîte de nuit, Internet, le paiement par carte bleue ou les risques sanitaires, je cache bien mon jeu mais je suis un vrai hypocondriaque de la vie, et les petites craintes doucement instillées en moi ont fait leur chemin. Bon, ce n’est pas que je sois devenu fermé à toute nouveauté, mais j’ai pratiquement toujours une petite arrière-pensée sur ce qui pourrait m’arriver de pire, sans toutefois y croire vraiment: irrémédiablement naïf parce que je crois en l’homme, façon trop bon-trop con, je suis peu à peu devenu méfiant avec tout et tous. Pas question de se mouiller, y a qu’à voir les risques que je prends au resto quand je dois choisir un plat: je fais attention à mon petit estomac délicat et à ce qu’il n’est pas habitué à dissoudre dans sa poétique bile. En auto-stop, dans un cas comme dans l’autre, on ne sait jamais sur qui on tombe (merci au film Zodiac de David Fincher, d’ailleurs, d’abonder dans le sens de mon imagination morbide: si vous n’avez pas été traumatisé par la scène du pneu déboîté et sa glaçante réplique… hum, avez-vous un coeur?).
Bref, tout cela pour dire que je suis un peu névrosé sur les bords, mais ça vous le saviez déjà. Ce que je me demande, c’est si tout cela contribue ou découle de l’obsession sécuritaire de notre société actuelle? Si je n’ai pas le potentiel d’un tueur psychopathe, selon ce test très sérieux et pas du tout potache où j’ai obtenu 10%, soit très peu de chances de tuer des dizaines d’innocents dans les mois à venir, que dire des autres? Je ne veux pas le mal de mes semblables, mais est-ce bien réciproque? Et cette ombre de rideau qui bouge, là, dans le noir, ce serait pas un cambrioleur psychopathe venu ici pour me trancher les doigts avec un couteau de boucher? Et c’est quoi ce truc qui a grincé sous le lit, là??
Nous vivons dans un monde dangereux, injuste, méchant, bouh caca, bref nous n’avons vraiment pas de bol d’être nés, et nos parents sont de sacrés cons de nous avoir mis au monde! Sympa, comme perspective! La conséquence de cela, c’est avant tout sur nous qu’elle se joue: peur de l’autre, incommunicabilité, méfiance, psychose sur tout et n’importe quoi (la grippe aviaire reviendra-t-elle en force cet été?)… Je suis quelqu’un de fermé, distant, peu accessible. Plus bavard à l’écrit qu’à l’oral, parce que plus efficace comme ça, surtout, mais aussi par tendance naturelle à l’isolement. Si on arrêtait deux minutes de me renvoyer à la gueule que le monde est plein d’arnaqueurs, d’agresseurs et de violeurs, je serais peut-être différent. Notez que c’est déjà bien que je ne sois pas de droite dure avec tout mon background psychologique et familial! Et pour le coup, je ne remercie pas la télé non plus: Le droit de savoir, Sans aucun doute… Tiens, que du TF1. Une ligne éditoriale pour le monde d’aujourd’hui. Il ne faut surtout pas louper le train du monde en marche!

Vous voyez, j’ai une vie passionnante et des débuts de nuit agréables. Si quelqu’un connaît un truc pour ne pas penser à n’importe quoi en se tournant et se retournant avant le dodo, les conseils sont les bienvenus… Et si vous êtes un tueur en série potentiel, n’oubliez pas que je suis un garçon gentil et adorable, surtout! Et mignon aussi, genre celui de la photo, là, en haut à gauche… 😉

18 réflexions au sujet de « Fais dodo, t’auras du psycho »

  1. Ah mais si j’ai le malheur d’entendre un bruit dans la nuit , ou de tomber sur un film d’horreur ne serait-ce que 20 secondes , c’en est fini !! Et cette scène de Zodiac ( celle avec la femme et le bébé si j’me rappelle bien ? ) est affreuse ! J’ai aussi été marquée par celle au bord du lac :s

  2. Sinon, des gens sont apparemment tombés sur ce blog en tapant « sperme » ou « femmes mures » sur google (comment vivais-je avant blog-it??). J’ai vérifié sur ledit moteur de recherche: on ne tombe pratiquement que sur des sites pornos d’un goût… hmmm, hardcore?

    Bienvenue à mes lecteurs pervers, donc!

  3. moi j’ai bien une solution pour passer de bonnes nuits mais ca va encore faire monter ton potentiel de cliks osés et de mots clés « sexes » sur google…

  4. Et tu m’expliques comment je fais, sans mon amoureux sous la main??

    Rassure-toi, les commentaires ne sont pas googlés, en principe, tu as le droit d’être graveleuse, ne te musèle pas! A moins que la muselière ne fasse partie du plan! 😉

    (muselle? musèle? musele?)

  5. Je parlerais plutôt d’homo-érotisme. Bof, il ne me plaît pas plus que ça, il est blond! Mais il dort, donc ça illustre l’article…

    Cacahuète, j’ai très peur que tu nous massacre au poulpe capillaire quand tes chebeux auront repoussé! Je t’en supplie, prends soin de ton babyliss en attendant!

  6. Bonjour bonjour les amis! Moi ce que je te conseille dans ces cas llà c’est d’allumer la télé et de regarder une petite émission bien soporiphique ou alors second choix: lire les readers de Restier en prenant des notes et là tu verras que ta peur changera d’objet d’attention! au choix! moi perso, je prefere regarder chasse, peche et je sais plus quoi! ça c’est la classe! dans tous les cas, s il t arrive qq chose c est que c etait prévu et ça peut t avoir éviter qq chose de pire! imagine Ingrid, peut etre qu au lieu de visiter la savane, elle aurait pu se faire renverser par un tracteur y a cinq ans et là on serait pas plus avancé! eh ben voui! c’est clair comme de la cristaline!

  7. @ Macha: restier porte le doux surnom de « Kiki33 » sur ce blog…on t’expliquera le pourquoi du comment!
    Pour les émissions, déjà que tu regardes des trucs sur l’artisanat en corne d’animaux…tu me fais vraiment peur!
    @ Vinsh: fais gaffe mon pouple est parfois de retour quand j’ai trop le flemme! Il pourrait te tomber dessus dans une nuit de paisible sommeil à Tours!

  8. @ macha: bienvenue ma belle! Je n’ai pas bien compris si tu souhaitais que je me fasse renverser par un tracteur pour éviter de croiser Freddy Krueger dans mes nuits agitées, mais ça me touche vraiment!

    @ cacahuète vengeuse: Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! J’ai peur, maintenant! Pas vivement Tours: des meules et de la paille! Et mes allergies?

  9. eh ben j apprends plein de choses comme ça! si je me trouve dans un diner mondain et qu on parle corne, j en fouttrai plein la vue à tout le monde! malin…

  10. @ marine: c’est gentil de solidariser, ça me touche beaucoup! Heureusement, je le vois ce week-end, le mien!

    @ macha: Hmmm, et pourquoi ne pas lancer un club ou un blog « j’aime les cornes », en arborant des T-shirts « Corne addict » et tout? Vous avez de ces loisirs nocturnes, mes amis, la perversion revêt de bien étranges formes…

  11. coquin va… je viens de regarder Barbarella et je peux vous dire que c’etait rempli de cornes en haut, en bas, à gauche, à droite… enfin bon je vous passe les détails… comme quoi c’est essentiel! j’aime bcp l’idée des T shirts ou meme des pin’s, je vais y penser au bord de la piscine 🙂

  12. Ce que j’aime avec Servane c’est ce fond de naïveté sympathique et ce que j’aime avec Vinsh s’est cette gentillesse hors du commun. Typé gay … Homoerotisme …

    Hé ho les gars réveillez vous ! C’est du péd tout craché. Ne vous attendez pas a voir une fille surgir dans el cadre.

    Bon et t’inquiète pas Servane, si tu aimes ce genre, tu seras dépaysé ce we …

  13. « elle est bien naïve, Germaine !!! »
    Ah les cours de Jan, nostalgie quand tu nous tiens !
    Bon et puis merde, tu m’énerve le meilleur, j’en peux plus de vous tous !!! 😉 Je veux du mâle du vrai, pas de celui qui passe plus de temps que moi dans la sdb, qui a plus de produits de beauté et qui va plus en shopping que moi ! Non mais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*