Je pars

Voila, comme je le pressentais (je suis un garçon intuitif, par moments), mon boss m’a filé deux tonnes de boulot une demi-heure avant l’heure prévue de mon départ. J’ai réglé deux bricoles, je compulse un ou deux documents que je suis supposé synthétiser… Et puis basta, on verra lundi! Je taille la route, comme prévu. Je suis épuisé d’avance de toute la route que j’ai à faire, mais ça me fait plaisir. Dire au revoir à tout le monde au boulot à 15h30 le vendredi, c’est une sensation grisante, je pense. Je vais l’expérimenter d’un instant à l’autre. Je ne passerai pas, une fois de plus, le 14 juillet en France, mauvais, mauvais patriote. En plus, je n’achèterai pas le CD de la Marseillaise et je n’aurai pas de drapeau français accroché à ma bagnole qui pollue honteusement la future biosphère des petits-enfants que je n’aurai probablement pas. Vilain. Mais je m’auto-punis, en un sens, en voguant vers mon sombre destin: le pays où les gens parlent allemand, à atteindre en environ sept heures, si la journée rouge de B*son Futé se confirme, et avec un GPS programmé pour aller à Amsterdam (merci, frangin)… En plus, personne ne parle français, je suis encore bien tombé, moi. Ils vont voir ce que c’est que le niveau du Vinsh en langue de Goethe. Ils ne vont pas avoir trop d’Überraschung, hélas.

Bon week-end à toutes et à tous, quoi qu’il en soit! Je ne sais pas si je bloguerai de là-bas, vu que ce n’est pas chez moi et que l’accès Internet n’est pas non plus la priorité quand on ne s’est pas vus depuis un mois, mais si quelqu’un (Servane, Floran, Cacahuète, Audrey…) a le temps et l’envie de bloguer à ma place… Profitez bien de l’été ensoleillé, il vient apparemment de commencer!

2 réflexions au sujet de « Je pars »

  1. ça me faisait mal de voir cette page toute blanche, alors je poste ! Surtout pour un message intitulé « Je pars » !
    Je dois vraiment être accro aux séries, parce que quand je lis ces deux mots, je pense à Carrie Brandshow dans les derniers épisodes de SATC à Paris, quand elle plante son russe de lover dans la galerie du jeu de Paume après avoir poireauter toute seule sur un banc.
    Elle dis alors dans son mauvais français et en mimant « Je pars » au gardien de musée qui se trouve encore là à cette heure tardive !
    Si vous avez pas vu l’épisode, vous devez pas comprendre grand chose, mais les fans comprendront ! (enfin j’espère, … j’ai vu plus de 10 fois la dernière saison en entier …niaise que je suis !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*