Je suis une pétasse pressée !

6h59 … le train 8414 en direction de Paris est parti à l’heure ce matin.

Evidemment, c’est lundi et la SNCF n’a pas eu la bonne idée d’avoir le quart d’heure habituel de retard aujourd’hui ! Essouflée, le bruching en vrac, le mascara dégoulinant je m’enfonce pourtant dans mon siège et j’emmerde la vieille d’à côté qui me foudroie du regard à la première sonnerie de téléphone. Puis je souris et raccroche. La technique du petit glaçon, qui souffle le chaud et le froid comme le courant d’air qui file à travers la fenêtre du train…

Je ne suis pas Lolita Pille, je ne suis pas la « muse du Dieu Paraître sur l’autel de qui j’immole gaiement chaque mois l’équivalent de votre salaire ».

Je ne suis pas non plus de la légion étrangère. J’abandonne lâchement « mes morts, mes blessés et mes armes » … enfin, le vinshou et la valise impossible de son poussin ! Un peu de remord à te laisser en plan devant le panneau de ce bus qui n’arrive que trop tard. La SNCF n’attend pas ! Elle se fout, comme je me fous de ma voisine de fortune, de mon pincement au coeur et du spleen qui l’accompagne au moment où le train traverse la Garonne en me gratifiant d’une vue magnifique sur Bordeaux se réveillant au petit matin ! Classée à l’UNESCO, ça ne change pas grand chose pour moi ! J’aime cette ville pour les souvenirs de nous que j’y ai autant que pour son architecture. La joie des petits matins de dimanche, où la ville elle-même semble avoir la gueule de bois, les petits restaux de Saint Pierre en terrasse et les soirées chez Auguste. Le Polux est mort, vive le Polux ! Ce n’était plus ce que c’était de toutes façons ! Les derniers commentaires des videurs ne pouvaient pas tromper … Tant pis ! On trouvera bien l’occasion de remettre ça, différemment, mais ensemble, c’est tout !
En attendant, je me suis remise au boulot, presqu’à l’heure. Compagnie 360 bonjour … café, clope, collègues, la magie des « 3 C » dans la communication. Ce n’est pas du Chanel, mais une vague copie à laquelle je m’accommode assez bien finalement ! Et puis, comme ces petites pétasses, je compte mettre à exécution le slogan de Hell : « sois belle et consomme » … tout en révant sur le dernier sac Gérard Darel !

– « Gérard qui ? Il fait une fête ? Y’aura des bières ? »

18 réflexions au sujet de « Je suis une pétasse pressée ! »

  1. Que dire, si ce n’est que ça fait du bien de passer un week-end à la maison!
    Prendre l’avion, vendre mon « No Kid » à une bourgeoise qui devra peut-être aller chez un psy avec son fils, faire du shopping, aller au ciné, traîner au resto, mater Next devant des vodkas, dormir comme une grosse crotte jusqu’à 12h30, se faire chouchouter aux pancakes, découvrir les joies du muffin carotte/canelle…

    Se sentir chez soi, surtout, pour la première fois depuis un mois!

    Désolé pour le presque-retard, si ça peut te consoler la valise option « une seule roulette fonctionne » de mon poussin pesait effectivement du surpoids de la mort, et la pouffe du comptoir Air Fr*nce ne s’est pas gênée pour me le facturer! Quant à la bombe de rasage, elle m’a été confisquée… mais pas ses rasoirs. On ne comprend pas tout, là.

    Et pour couronner le tout, j’avais oublier mes clés dans mon salon!

    Week-end en cocon, lundi de con…

  2. La bombe de rasage, c’est la mousse à raser chèèèèère du Méri, je précise pour les non-au courant, et je devais la lui ramener de Bordeaux car il avait la pincitude d’en racheter… On dit merci qui? J’aurais quand même pu égorger une hôtesse, avec leurs conneries, bravo les alertes sécurité, on sent que Londres est passée par là…

  3. Je crois que tu n’as pas trop un tête de terroriste mon vinsh… ça joue toujours le délit de sale gueule …
    Le Méri n’aura plus qu’à faire une quête pour trouver 3,50 euros et s’acheter une nouvelle bombe de mousse à raser !
    Je mets les premiers 50 cents !

  4. Je suis en période d’instabilité bloguienne: pas de régularité des posts, changements de couleurs et de fond toutes les dix minutes…

    Pour l’ambiance Saddam, gay pride (dire que j’ai loupé celle de Paris… un jour il faudra quand même que je la fasse!), ou autre, donnons-nous rendez-vous à La Rochelle, à Tours ou ailleurs, et essayons de nous prouver que nous ne sommes pas (seulement) des vieilles loques incapables d’aller au bout de la nuit! Je me déplace quand vous voulez…

    Quoi, là maintenant tout de suite???

  5. vinsh !!!! C’est quoi ce jaune ! Je sais que c’est l’été, mais c’est un changement brutal tout de même : ma page est passé du bleu au jaune d’un coup « d’actualiser ! »
    C’est pas mal mais il faut que je me réhabitue … bah oui, la vieillesse, ma brave dame, on a ses petites habitudes, pas facile d’en changer d’un coup !

  6. J’étais à celle de Paris. C’était sympa. Roo le soir avec mon cher et tendre et mon cousin on est allé à la soirée des follivores aux Bataclan, c’était cool ça. Ca plairait aux filles. lol

  7. Ne criez pas au scandale, c’est moi qui vient de supprimer mon dernier com. Donner mon adresse n’est peut être pas malin, finalement !

    Mais en gros l’idée reste.

    Viendez à Tours mi juillet si vous pouvez, viendez à La Flèche City en aout quand vous voulez !!!

  8. Hmmmm, les Follivores, un de mes fantasmes de toujours, une soirée avec plein de pédés, mais sans techno et avec du Mylèèèèène, du Dalida et d’autres kitscheries… mais sans tomber dans une moyenne d’âge de 45 balais! Moi et les « vieux », vous savez…

  9. Là comme c’était la gay pride, c’était follivores-crazyvores. Comme ça c’était anglais et français. Et pour les mecs, y en a des pas mal du tout … Lol, même dans le style vieux mais pas trop (clin d’oeil 🙂 )

  10. BEEEEEERk, c’est quoi ce jaune? ça tue mon écran! T’étais en passe de devenir un blog lu et reconnu et maintenant c’est tout moche et j’ai honte d’ouvrir la page dans mon agence de com’ trop « in » voire carrément « has been » (comprenne qui pourra!)
    J’adoooore ce billet, je vais l’encenser jusqu’à plus pouvoir! Il est bien écrit et c’est tellement toi!
    Sinon, ce weekend est passé trop vite! Les oisillons ont déjà quitté le nid et la mère poule juive que je suis contemple son appartement vide ce matin et a le cafard! En plus, ya même plus mon homme (Nicolas Demorand) sur France Inter donc à quoi bon se lever!
    Ah je me suis remise également à squatter le forum du site de notre chère école, stratégie oblige (encore une fois comprenne qui pourra), et j’ai croisé une certaine bécassine!
    Je vous aime et je veux faire la fête à Tours dans une boîte gay! je veux nous voir avec le mascara au menton à 6h du mat’, je veux me sentir belle avec vous en train de me déchainer sur Mika…faites quelque chose!

  11. Hmmmm, et ce blanc cassé là?… Je sais pas, t’as pas accès au volet « personnaliser » puis « police et couleurs », voire « modèle » quand tu te connectes?

    Bon, sinon, je viens de me faire griller en train de glander (je lutte contre le sommeil), alors je vais commencer à bosser un peu…

    🙁

  12. je préfére encore le jaune poussin … à ce vieux beige (ça me rapelle une pu***n de valise à 6h30 du mat !)
    Merci pour les compliments ma belle, j’étais en forme et j’ai relu Hell dans le train. J’avais oublié que je te l’avais piqué samedi matin pour la surveillance … désolée, je te le rend dès que je te vois !

    Pour ce qui est du weekend et du boulot, ben, je veux retourner à Bordeaux, là, tout de suite, maintenant ! Ou même aller danser, entourée de pdsexuels sur du Dalida et du Mylèèèènnneee !!!

    J’ai rien foutu la semaine dernière et je me retrouve à devoir bosser aujourd’hui puique le boss est revenu… je sais plus comment on fait ! Quelqu’un a quelquechose sur une analyse de la comm d’un concurrant ???

  13. Tu veux mes notes de « veille concurrentielle » de mes trois premiers jours de stage? Bon, c’est pas bien brillant et ça n’a peut-être aucun rapport avec ce que tu dois faire, mais j’ai effectivement regardé la concurrence…

    Mais au fait, qu’est-ce que je fous encore là, moi, j’ai dit que je bossais! Vilain, vilain Vinsh!

  14. Putain !!! Il est déjà 16h00 ???????????????????????
    Je le savais bien que j’aurai du faire journalisme et bosser à ELLE plutôt que de me lancer dans la com ! A 16h en rédac c’est presque le début de la journée, ici, c’est presque la fin !

  15. Je vais essayer de moderniser un peu ce blog d’ici quelques jours… euh, semaines… euh, mois.

    Cette fonction est bizarre, j’ai dû mettre l’heure de l’Europe de l’Est pour avoir celle d’ici…

    Finalement, j’ai bossé, j’ai remis mon boulot à mon patron, et il n’a aimé que trois mini passages dans tout mon texte: ceux que j’avais mis en gras pour faire ressortir les mots « marqueurs » (Ludovic, sors de mon corps!), les grandes idées directrices, quoi. Si je me contente de tout foutre en gras et que je lui rends le même, ça marche pas…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*