Les morues bronzent, les thons sentent le vent tourner…

Pendant que Poussin-Koubiac dévore un méga best of Big Mac juste après le petit déj’, je devance Mirabelle et blogue (encore!) sur l’île de la tentation. Les hommes de Diamante K me sont devenus complètement insupportables. Il faut dire qu’en plus de n’être pas très jolis, ils sont d’une confondante stupidité qui vire carrément au cas psychiatrique, à certains égards. Et je ne parle même pas de leur grammaire (« C’est comme si qu’elle était célibataire », « Même si Lise me pardonnerait »…).

D’ailleurs, la prod’, pour bien rappeler que tous les problèmes viennent d’eux, organise un dernier feu de camp rien que pour leurs fiancées, juste avant les rendez-vous de 24 heures. Sauf pour Joanna, qui n’a pas droit à son petit tête à tête avec Céline Géraud : il faut dire, aussi, que son cas est inintéressant vu que son couple est stable. Alors, dans l’ordre, Lise, qui n’avait pas assez été édifiée sur son mufle de copain Anthony, l’entend déclarer à des tentatrices qu’il la voyait uniquement « pour baiser » et qu’il l’a trompée plus d’une fois, en fait (Lise le découvre devant les caméras, elle croyait qu’il n’y avait eu qu’un seul « écart », claaaaaaasse), mais pas trop souvent non plus parce que « j’suis pas un salaud, t’vois »… Bon, je hurlais à la mort devant mon écran, mais la petite a encaissé calmement. Qu’est-ce que tu veux faire, de toute façon, à ce stade… Carine voit Olivier déclarer très posément (et avec une condescendance qui m’a donné des envies de meurtre) qu’elle a perdu sa confiance, qu’il ne pense pas qu’elle pourra la retrouver, mais qu’il espère quand même qu’elle va se ressaisir et arrêter de jouer les filles faciles. Carine est ravie, comme la semaine dernière et la semaine d’avant, de passer pour une catin alors qu’elle n’a rien fait. Le tentateur chevelu Jamel augmente ses chances de la sauter, vu le fanatique qu’elle se paye à la maison. Fiona, enfin, a droit à un magnéto « vintage », qu’on a déjà vu il y a deux siècles. Il faut dire que Ben a dit tellement de conneries, aussi… La prod’ lui ressort donc de derrière les fagots la conversation que le kéké du Sud-Est avait eu avec Stéphanie la tentatrice sur ses positions sexuelles préférées, son point G, et le comparatif qu’il en fait avec sa propre femme au lit. Que ce soit en direct ou à rebours, donc, tout semble cette année être de la faute des hommes, qui ont vraiment cru que l’émission n’était ni superficielle ni truquée. A baffer.

Le lendemain, tout le monde choisit son tentateur ou sa tentatrice préféré(e) pour le rencard de 24 heures. Les pouilleux non choisis doivent dégager immédiatement, et l’habituelle scène d’adieux hyper émouvante s’en suit. Lindsay déclare, en voyant une tentatrice qu’il a rencontrée il y a à peine dix jours s’en aller, qu’il « perd sa petite sœur ». Euh, relax, mec, si tu commences à prendre n’importe quelle pouffe avec qui tu sympathises en vacances pour ta sœur, t’as pas fini.

Bon, passons rapidement à leurs rencards, ils me gonflent, ces nazes. Olivier part en rendez-vous avec Maud, l’égérie téléphone rose de la semaine, mais gâche tout en ressassant sur sa fiancée qui est rappelons-le une p*** et qui a fait des trucs qui se font trop pas, genre laisser un mec danser trop près d’elle ou lui attraper la main pour l’emmener se soûler à l’open bar. Carine de son côté part passer 24 heures avec le ténébreux Jamel, qui a plus de cheveux que son homme (et ça change tout, non ?). Elle a droit, à son tour, au coup des dauphins « trop d’émotions », et comme elle est trop vénère après son homme qui l’insulte à distance, t’vois, TF1 espère qu’elle doute et la voix off le clame haut et fort (horripilante, cette voix off, d’ailleurs). Pour semer le doute, le reportage s’arrête au moment où Jamel ferme la porte de la chambre pour dire un « secret » à Carine, éludant le moment où elle lui dira d’aller dormir dans le canapé.


Lise « n’est pas encore prête à retomber amoureuse », traumatisée qu’elle est (si jeune, la pauvre), d’avoir été bernée par un gros naze comme Anthony. Elle n’est donc toujours pas transcendée par le tentateur pseudo-italien qui lui sert son numéro pitoyable de latin lover. En plus, elle ne voulait même pas de lui pour ce rendez-vous, à la base, mais le tentateur qu’elle avait choisi a dû précipitamment quitter l’île pour cause de chtouille problème auditif. Elle a donc rappelé en renfort le seul dont elle se rappelait encore le prénom… Bref, notre latin lover se casse les dents sur le cas de Lise, qui ne fait même pas l’effort de s’habiller en pouffe pour le dîner du soir et le congédie sur le balcon pour la nuit, vêtue d’un vêtement totalement inédit sur l’île de la tentation (et en principe interdit par la prod’): un col roulé!! Ouais, c’est con mais ça m’a scié! De son côté Anthony est sous le charme de Julia, qui a au moins l’avantage d’être majeure (20 ans… elle est limite vieille, même). Cette dernière n’a toujours pas l’air emballée par ses mots doux, à moins qu’elle ne les comprenne simplement pas. Pour le bruit de coït dans la nuit, j’ai un peu loupé ce que ça donnait. Serait-ce encore une arnaque du teaser de TF1?? Toujours est-il qu’Anthony estime que Julia connait maintenant ses sentiments, et qu’il n’a plus à présent qu’à la séduire et à essayer de lui faire voir « mes qualités ». Je lui souhaite bon courage.

Mes préférés, Ben et Fiona, continuent de déconner, chacun à leur façon. Elle, en écrivant des mots secrets dans la nuit à Joffrey le métis à chevelure folle, comme si elle avait peur que les caméras la surprennent. Hé ho, ma chérie, ce genre de pratique n’échappe JAMAIS aux caméras voyeuses de l’île de la tentation, alors si tu veux proposer à Joffrey de te prendre en levrette contre la commode du bungalow, chuchote-le lui à l’oreille lorsque vous serez enfermés entre quatre murs, ce sera plus prudent. Et tu auras moins l’air d’une lycéenne qui fait le mur, accessoirement. Ben, de son côté, joue les torturés romantiques sur un bateau avec Stéphanie « Hmmm tu es mon soleil… Ô désespoir, pourquoi ma femme elle a dit des choses méchantes sur moi dans le magnéto?… Hmmm, j’ai envie de toi… ». Il déclare en bombant le torse qu’il n’avait jamais eu le choix entre deux femmes au cours de sa vie, et que c’est vachement dur quand même. Ce qu’il n’a pas l’air de comprendre, c’est que 1) ça ne marche pas comme ça, même sur l’île de la tentation, et que 2) Fionfion, moins belle et moins chaude que Stéphanie pour la comparaison de pédigrée, va faire le choix pour lui. Comme il a de la chance…

Pour terminer sur une note monogame, Joanna a rendez-vous avec un tentateur chauve quelconque qu’on n’avait pas remarqué jusqu’à présent (vu qu’elle s’est fait piquer Joffrey par cette conn*sse de Fiona). Le teaser nous apprend que le rendez-vous tourne « au drame ». Bon, en fait, comme d’hab’, RAS : il la masse et elle n’apprécie pas trop. Au dîner, le tentateur essaie de parler avec Joanna, qui lui aboie dessus avant de l’expédier sur le canapé pour la nuit. Ce n’est pas ce soir que notre ami chauve tirera, et Joanna semble avoir de plus en plus de mal à résister à l’envie… de retrouver son fiancé là, tout de suite, elle en peut plus (la prod’ est déçue mais commente de bonne foi). Lindsay, de son côté, a lui aussi choisi une tentatrice quelconque qu’il connait peu pour son dernier rendez-vous. Les deux sont d’ailleurs hyper mal à l’aise en voyant qu’il n’y a qu’un seul pieu pour deux dans leur baisodrome lieu de rendez-vous. Il dormira donc par terre. Pour ajouter à la romance, elle se viande la tronche dans le jacuzzi gelé où ils doivent passer un moment « intime ». En résumé, ils n’ont rien à se dire mais c’est sympa.

Bon, je prends les paris pour le dernier feu de camp la semaine prochaine : qui repart avec qui ? Avouons que ça nous a taraudés tout l’été et qu’on n’en peut plus… Pour ma part, je fais le pronostic suivant, qui me semble relativement évident : Lise et Anthony, ainsi que Ben et Fionfion, repartiront séparément (le minitexte final annoncera peut-être qu’ils se sont remis ensemble deux mois plus tard), tandis que Carine devrait convaincre Olivier qu’il est un dangereux psychotique a un tout petit peu exagéré. Sans surprise, Lindsay et Joanna repartiront main dans la main.

7 réflexions au sujet de « Les morues bronzent, les thons sentent le vent tourner… »

  1. Olala, mais c’est pas du tout énorme tout ça! Les thons sont vraiment trop cons,à se demander s’il y a une lobotomie générale avant l’avion!
    Moi je l’aime bien la Fiona, un peu bête mais attachante (« mais pas charmante, tu vois »).
    Enfin, ça nous aura divertis et puis ta côte explose en qualité de « commentateur télé ». Je suppute quelque chose: Une émission avec toi comme dir’prod’, Lilibuzz comme animatrice, Mirabelle comme chargée de cuites, et moi en dir’cast’…on est pas bon, là?

  2. merci vinsh pour ce petit résumé. je n’aurais pas fait mieux…
    et je maintiens qu’on devrait porter plainte contre TF1 pour teaser mensonger!
    et je suis d’accord avec ton pronostic qui, il faut bien l’avouer, ne t’engage pas a grand chose.

  3. « 20 ans… elle est limite vieille, même.  » … euh, je dois le prendre comment ça !!!
    Parce qu’après le post sur mon anniv « il y a 22 ans elle était mignonne et toute fripée » déjà limite ça veut dire que je suis depuis « sans ride mais moche », je vais finir par le prendre mal, moi ! 😉

    Bon comme toujours, tu te rattrapes avec un super résumé, parce que tu vois, pour une fois que je veux regarder, et ben, paf de l’orage et mon satellite de la mort qui tue, qui veut plus rien retransmettre ou comment je me retrouve devant un écran noir ! super merci !

    @cacahuète : super idée !!!
    oh oui, une émission rien que pour nous ! Bon tu as de l’espoir, tu me vois animatrice, avec ma servanite aigüe … c’est pas gagné, mais l’idée me plait !!! Mirabelle elle écrit les textes et mon prompteur aussi, bourrée si elle veut, je ne vais pas non plus improviser ou devenir intelligente !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*