Une caravane, des ploucs et nous…

Avec Vinsh au pays des Teutons, je fais une vague tentative d’animation sur le blog. Alors qu’on me court après pour écrire un billet sur le blog de l’agence, c’est dans le cercle superficiel et lumineux que je me réfugie.
Alors, comme le week-end précédent, j’ai roulé ma bosse mais pas dans le même genre d’endroit. Ce week-end, direction Saint Palais sur Mer… Petite bourgade balnéaire à proximité de Royan (« C’est où Royan? » à l’embouchure de la Gironde patate).
Bon, je n’aurais jamais trouvé cette destination toute seule! Faut vraiment avoir beaucoup d’imagination… mais figurez vous que Lilibuzz a une sympathique (??) arrière-grand-mère qui vit là bas. Alors, défiant les conseils de Bison Pas Futé, nous nous sommes plongées dans les embouteillages du samedi après-midi.

A l’arrivée, petite tarte faite par l’aïeule de Lilibuzz qui ne nous attendait pas. Enfin si, elle nous attendait mais ne s’en souvenait plus… c’est mignon les vieux mais ça manque un peu de mémoire! J’ai découvert son caractère, elle est euhh charmante mais maintenant je sais de qui tient Lilibuzz quand elle est chiante et têtue!
Même à 18h, la plage nous attirait irrésistiblement et nous n’avons pas pu résister à la tentation (qui à dit l’Ile??). Et là, sous mes yeux, j’ai vu un spectacle digne des Bidochons: une plage sans vagues, remplie d’une marée humaine blanche et rouge (non, je n’étais pas à Bayonne, j’admirais les coups de soleil!). J’ai redécouvert les joies de l’empilement, ou comment tout savoir sur la vie de son voisin puisque son bras (ou son pied, au choix) frôle votre serviette! Bon, pas que je n’aime pas ça, mais c’était dépaysant. Du coup, face à ça, j’ai decidé de faire ma fine bouche pour le reste du weekend et de me la péter. J’ai vite déchanté parce que vu le nombre de pétasses-grognasses (oui, on va encore être googlisés par des pervers) au mètre carré, la compétition était rude.

Avant de commencer la sortie nocturne (resto-bar-boîte), on est rentrées chez mère-grand où j’ai découvert les joies de la caravane. Oui, pour ne pas la déranger et ne pas être fliquées, on a investi la caravane au fond du jardin, avec toilettes dans le garage… ça peut paraître affreux comme ça, mais franchement c’était vraiment marrant! En plus, c’était ma première fois dans une caravane (non, Lilibuzz et moi ne sommes toujours pas lesbiennes!). Bref, ensuite direction le resto où nous sommes tombées amoureuses d’un super bô serveur (à qui je vais essayer de trouver un taf sur Bordeaux, mais ceci est une autre histoire), charmant, adorable, marrant… bref magnifique! Et ensuite on a enchainé les Mojitos puis coupes de champagne dans les endroits « VIP » de Saint Palais, c’est dire! Mais il parait que La Maison Blanche a déjà eu un papier dans Elle, donc là c’est la grande classe… enfin….

Pour la boîte on a lâché l’affaire, les pouffes nous ayant bien refroidi notre mental. Par contre, quoi de mieux que de garer sa voiture près d’un car de CRS, alors que j’avais enchainé beaucoup trop d’alcool pour être innocente! Il faut croire que le bustier et les talons sont les nouveaux passe-droits! Ah, les hommes sont si faciles!

Bon, je fais vite, mon patron m’appelle… je déteste être interrompue. Tout ça pour dire que le lendemain nous sommes restées à la plage après un petit déjeuner champêtre et que Ô miracle, je n’ai même pas pris de coups de soleil… Incroyable, non?
Ah, je veux un GPS aussi parce que je me suis perdue au retour, et ça c’est pas cool… C’est quand Noel?? Je veux un Tom Tom!

Conclusion: les week-ends de beaufs sont décidément assez fantastiques et ont le mérite de reposer! Si, si, on se sent belle, classieuse et tellement à l’aise! Alors un grand merci à la mamie, aux ploucs, aux MNS (discours tellement éloquent!), au serveur, aux mojitos mais surtout à Lilibuzz!

7 réflexions au sujet de « Une caravane, des ploucs et nous… »

  1. merci à mirabelle de jouer la secrétaire particulière (ben oui, toujours pas le wifi chez mamie!)
    très bonne description, surtout celle du serveur, bastien le terrible en mieux…
    la maison blanche a eu un papier dans Elle ???!!! où, quand, quoi, comment???

  2. Ben ya longtemps mais je suis tombée sur la mention de ce papier (pas le papier, tu penses bien) sur un site en cherchant des photos de cette fameuse Maison Blanche!
    Par contre, tout le monde s’en fout de mon billet! pas une personne pour venir commenter…c’est déprimant! heureusement que ma moitié (platonique) est là

  3. Bah c’est que là je lis la presse entre deux décrets et circulaires, pour me détendre (oui, je sais, cette phrase semble sortie du cerveau d’un dingue.

  4. Noël, c’est dans longtemps, Cacahuète… Bon, je suis précipitamment repassé en Seine-et-Marne, je ne saurais encore dire à l’heure qu’il est s’il y a matière à situation de crise avec le poussin, mais je vous raconte ça avant ce soir…

    Pour le casting « résumeur de l’île de la tentation », je suppose que je peux me gratter et que je fais le résumé de demain??

  5. eh bien me voilà fort ravie que même perdue dans le nord de la France la joie et la fête est tjs au rendez vous! J’avoue attendre encore un peu pr la rencontre avec le beauf-touriste sur la Côte d’Azur, j’ai donc préféré rester au bord de ma piscine à me dorer la pilule! Mais j’ai quand même eu une pensée pr Lilibuzz que j’ai gentiment appelé mais qui était sous les gouttes! Ben voui, on peut cracher sur les gens du Sud est mais bon au moins on a le soleil! Je suis pas une Lilipute pr rien quand même… 🙂 Ah oui j’allais oublié! vous avez pris des photos du boooooo serveur-Bastien bis parce que bon j avoue que ça m intrigue… A bon entendeur…

  6. @peanut : mais euh, c’est une photo à toi que tu nous as mise là ??? Parce que pour le coup c’est vraiment Nanzan !!!
    @macha : je suis encore plus dans le nord ! Et c’est encore pire niveau temps, niveau moral !

    @melle : en effet, je crois que « impolitiquemment correct » correspond assez bien à la cacahuète !

    @le meilleur : pas de nouvelles de toi … j’suis en manque ! Vous viendez ou bien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*