Clichés berlinois, épisode 2

Salut les gens, je suis un peu débordé malgré un programme chargé en totale improvisation, donc mes posts ne sont pas hyper réguliers… Bon, ce qu’il faut retenir, c’est que ma découverte de Berlin commence à me plaire, avec peut-être l’éventualité que je commence à devenir moins germanophobe. Une excellente nouvelle pour le Poussin. Je me suis pas mal baladé, mais la ville étant en superficie huit fois plus grande que Paris, je suis loin d’avoir tout vu (et d’avoir des repères). Je vous recase quelques clichés, comme vous le voyez, de quelques petits classiques bien touristes. La vie berlinoise menée par Mirabelle et Vanessa, qui connaissent leurs petits bars, magasins et autres bêtises, est quand même plus intéressante… Je montrerai un peu de tout cela, dans la mesure du possible, en couvrant les anonymats susceptibles de mes compagnons de route.

Et je ne dénoncerai pas leur alcoolisme chronique ni leur consommation de space cakes, ce n’est pas mon genre. Cette ville cosmopolite a en tout cas un effet un peu hypnotique sur moi, avec sa diversité, sa tolérance, ses looks, son architecture laide et fascinante, ses expositions de free art où on peut boire de la vodka et mendier des oeuvres gratuites… grandiose! Prochain objectif… le coiffeur. En allemand, voila une mission quasi-impossible, je vais revenir avec la tronche de Kojak.

PS: En photo, le Reichstag; la porte de Brandebourg, symbole de l’Allemagne divisée puis unifiée; Derrick en nounours; un magasin de meubles de la RDA; des morceaux du Mur à Potsdamer Platz… et la Fernsehturm (Tour de la télévision), à Alexanderplatz. Voili pour les clichés touristiques. Bientôt, la bouffe!

7 réflexions au sujet de « Clichés berlinois, épisode 2 »

  1. @ mlle e: et encore, j’ai même pas voulu goûté, j’suis trop coinços pour cette ville!

    @ pirouette: tu parles, ils ont tout bouffé ouais! Le méri avait taxé un space cake au vendeur en douce (trop à l’ouest, le mec)!
    Alors, c’est quand le nouvel article « lilibuzz à glaglacity »??

  2. oui, le frallemand, c’est trop la classe !!
    et puis, pierrick, il n’étais pas à l’Ouest justement, je te rappelle que c’est typisch de l’Est ce genre d’aventure !!
    en tout cas, moi, je suis bien rentrée et en arrivant à l’aéroport, j’ai parlé en allemand à mon papa pendant bien une minute avant de me rendre compte qu’il ne comprenait pas en fait… ben oui, c’est dur pour tout le monde le matin…

  3. Pendant une minute?? Nan, déconne pas, je veux bien que tu sois désaxée, mais là… Bref, tu m’as manqué aujourd’hui, mais je devrais réussir à me démerder. Tu sais que je commence à avoir des réflexes allemands: du genre, lorsque je suis dans un café (seul, maintenant, c’est un peu la loose), je vais aux toilettes en laissant mes affaires sur place, à la vue de tous, ne songeant pas un instant que je peux me les faire taxer… ça va être dangereux en revenant en France, ça!!

  4. oui, quand j’étais allée voir pirouette à madrid, c’était l’horreur !! elle était obligée de me surveiller tout le temps !! ben oui, faut croire que les espagnols sont moins honnêtes que les allemands de l’est…
    PS : d’accord peut-être pas une minute entière mais quand même, ça m’a fait bizarre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*