Des attributs d’un CV féminin

Ou de la concurrence de séduction au boulot. La solidarité féminine est pour moi une notion bien floue. Déjà parce que je ne suis pas vaginalement équipé, ce qui compromet grandement mes compétences en psychologie féminine. Bah ouais, sans vouloir me la jouer beauf (enfin pas trop), c’est quand même pas pareil d’être un garçon, et certaines réactions de demoiselles me paraissent incompréhensibles lorsque je les observe, alors que je trouverais des excuses explications tout à fait plausibles si des garçons se livraient au même comportement. Je ne suis pas clair, là, non ?

Je m’explique. Je me suis fait cette réflexion suite à une petite conversation avec mes collègues du stage. Deux nanas absolument charmantes, jeunes, jolies, fiancées et pas bêtes, carriéristes mais pas trop. Pas des connasses, quoi. Mais voila t’y pas qu’un CV déclenche l’ire des demoiselles depuis quelques jours. Pour tout vous dire, je ne l’ai pas vu, ledit CV. Mais les employés de la boîte et le boss, oui. Et une divergence se dégage clairement. Une divergence basée sur le sexe, bien sûr.

Il s’agit, d’après mes douces collègues, d’un CV fait sur Excel (« trop naze »), pas conçu très proprement, que la candidate, puisqu’il s’agit d’une fille, a assorti d’une photo perso où elle apparaît en décolleté pigeonnant, avec une moue boudeuse, juste à côté de l’épaule de son copain. En résumé elle est plus jeune, plus jolie et d’apparence plus « liante » que mes collègues. Et bien devinez quoi ? Le boss a bien aimé ce CV et souhaiterait rencontrer la donzelle, tandis que ses collaboratrices ont fermement gentiment essayé de lui faire entendre raison. Les arguments invoqués : il y a déjà une stagiaire qui souhaiterait rester pour un contrat de qualif’ ; de toute façon ce CV il est pourri, cette fille ne doit pas être compétente ; c’est quand même mieux de bosser avec une personne qu’on connaît déjà et avec qui on s’entend ; c’est pas parce qu’elle est bonne jolie qu’elle doit être reçue en entretien (surtout après avoir envoyé un torchon pareil en guise de CV)… Sous-entendu dans tout cela : si tu l’embauches, cette pouffe, on va lui mener la vie dure. Solidarité féminine face aux bonnasses, diront les uns. Esprit vipérin, diront les autres.

Ce qui m’amène à la question suivante : si les hommes sont capables d’embaucher (ou au moins d’accepter de recevoir en entretien, ce qui est déjà énorme) sur critère physique, pourraient-ils comme les femmes envisager de livrer une bataille rangée face à des concurrents plus beaux ? Dans Ally McBeal, le personnage de Nelle Porter a toujours été détesté par toutes les autres femmes du cabinet d’avocat Cage & Fish. Parce qu’elle était la plus douée mais surtout parce qu’elle était dotée d’une chevelure blonde platine magnifique qui faisait fantasmer tout le monde. Sois belle ou intelligente, mais de préférence seulement intelligente parce que sinon ça nous fait de l’ombre. Jamais les hommes ne semblent devoir détester d’avance et par principe le jeune et séduisant loup qui vient leur faire concurrence au boulot. Ils vont à la rigueur le railler un peu sur son inexpérience, mais pas lui mener la vie dure juste parce qu’il s’intègre bien. A moins que je ne me trompe. Alors quoi ? Les hommes sont sympas entre eux et ne réservent leurs coups bas qu’aux femmes : misogynie de base, y a qu’à voir Koh-Lanta, où cette année encore les hommes avaient méthodiquement viré la quasi-intégralité des femmes avant la réunification sous prétexte de leur « faiblesse », sous l’égide du « stratagème » Patrick qui a quand même réussi à se faire virer hier soir en dévoilant sa connaritude au grand jour. A l’inverse les femmes, de leur côté, seraient vaches entre elles en priorité, et moins avec le sexe opposé. Eh beh, il ne fait pas bon être une femme, alors! En guerre avec les hommes, en guerre entre elles. Sympa, la condition féminine.

On exagèrerait pas un chouïa, là, quand même? Je dirais plutôt que ce CV révèle un état de fait difficile à corriger : on attend d’une femme qu’elle séduise, qu’elle aguiche, mais sans sombrer dans la vulgarité, histoire qu’elle ait l’air sérieux. Et la frontière entre bon goût et vulgarité est si ténue… D’un homme, on attend avant tout qu’il ait l’air sérieux. D’ailleurs, je ne pense pas que lorsque j’envoie un CV, je sois retenu sur critère so cute. C’est grâce à mon air de brave garçon à lunettes quasi-anorexique, et parce que les lignes écrites de mon CV ne sont pas dégueu’. Mais une fille qui met une photo moche sur son CV, c’est carrément du suicide! Sa seule option : être jolie ET compétente, au risque de se foutre à dos toutes ses futures collègues qui n’aiment pas trop la concurrence que les hommes soient si terre à terre et superficiels. Bah alors, les filles, faîtes nous une révolution! L’attitude girly, les magazines de mode, le shopping quasi-scientifique, le gloss bouche à pipe… Vraiment, ça vous fait chier que la séduction entre en ligne de compte, qu’elle effectue une sélection? Pourquoi vous vous emmerdez à vous maquiller et à choisir vos sapes le matin, alors?… Pour une simple raison, à mon sens : nous vivons dans une société occidentale qui aime la séduction, les apparences flatteuses, les décolletés pigeonnants et les promesses de la chair, et nous aimons cela. Les hommes, mais aussi les femmes. Dès lors, s’opposer à cette nécessité criante de plaire à tout prix est difficile: la pression est forte, être joli(e) ne gâche rien mais ça nous fait bien plaisir avant tout (et ça aide, ne le nions pas), même si cela nous gonfle de nous soumettre en permanence aux modes et autres émules. Est-ce une chance (si on compare à certaines sociétés bien plus prudes voire réac’ à mort) ou une malédiction (si on considère comme beaucoup qu’on s’est perdus dans les valeurs du fric, de la célébrité facile, des strings et des nichons et que c’est pour ça que l’Occident est décadent et gnagnagna), alors là ce n’est pas évident à déterminer.

Mais quand même, mesdemoiselles, acceptez donc de jouer le jeu : après tout, si la candidate à décolleté est vraiment nulle, le boss sera bien assez grand pour le reconnaître, non ?

26 réflexions au sujet de « Des attributs d’un CV féminin »

  1. je suis bien d’accord avec vous très cher mais il est vrai que la gente féminine est toujours plus enclin à jalouser le même sexe que le sexe « fort »! mais bon il faut quand même être réaliste et se rendre compte que les gens dits beaux trouvent plus facilement un emploi que les moins beaux (bien que la question de la beauté/laideur soit subjective, on y a pensé pdt 4 heures quand même…), c’est démontré par une enquête de l’INSEE!

  2. Oui, après y’a qu’à être belle et intelligente et choisir ses collégues et ses amis en fonction de ces deux critères !
    Comme nous au final 😉 !

  3. Voila une politique discriminatoire fort logique! Et pourtant, les filles jolies vous débectent…

    Cela dit, d’un autre côté, je me la joue gentil qui ne tient pas compte de ces critères bassement matériels, mais j’ai moi-même du mal à considérer mes potes comme moches: je les choisis beau, ou je suis juste pas objectif?? (je vais me faire des copines, là)

    Je pars en vrille, là. Content que les comm’ marchent à nouveau, en tout cas, c’était relou.

  4. Non Neele on la deteste parce que c’est une peste qui aime jouer à la snob. C’est une légende urbaine véhiculée par les mecs de croire que sous prétexte qu’une fille est pas mal on va forcément la detester, voir en être jalouse.
    Si le cv est si pourri que ça, les collaboratrices du boss ont raison.
    Et c’est vrai qu’une fille qui met sur un cv une photo ou elle s’appuie sur l’epaule de son mec, on peut se demander son niveau de maturite…

  5. Ne nous énervons pas, mes enfants…

    Au tout début, Nelle était sympa (d’ailleurs elle était amoureuse de John Cage, et ça c’est quand même pas un truc de peste), mais les scénaristes en ont fait un bourgeoise carriériste et snob par la suite pour justifier le fait que toutes les autres nanas la détestaient. A part Ling, mais là c’était bien une preuve de pestitude…

    Vraiment, vous êtes pas jalouses des filles au sex-appeal un peu voyant? C’est juste une légende urbaine créée par les mecs pour vous faire passer pour des hystériques?… C’est quand même un truc qui se répète souvent!

    Pour la photo perso sur le CV, je reconnais que c’est moyen, voire cruche.

  6. Première fois que je viens ici et je tombe sur cet article ! Perso dans ally mac beal j’ai toujours aimé Nelle, elle est sexy sans trop de vulgarité et en plus elle est intelligente ce qui ne gache rien ! je pense qu’il vaut mieux etre belle et intelligente sinon c’est vrai que la les femmes (moi comprise) te linche un peu, faut dire ce qui est !
    quant à ma propre expérience, et bien plus jeune et beaucoup plus mince et sexy, j’avais du mal dans le boulot, les hommes voulaient de moi sous le bureau surtout. aujourd’hui avec pas mal de poids en plus, il m’embauche pour mon franc parler et mon assurance et finisse tout de même par prendre un rateau (le rateau c’est la constante !). Mais c’est vrai que je m’attire moins les foudres des femmes, je ne suis pas un danger.
    kissss

  7. Bienvenue ici, Laura, c’est un plaisir de lire de nouvelles proses et opinions!

    J’espère ne pas passer pour un jeune connard de macho de base, je déplore juste que ni les hommes ni les femmes n’aient de position claire et constante sur les armes « loyales » de la séduction. Armes qui, comme tu en as apparemment fait l’expérience, ne devraient pas inclure le passage sous le bureau, mais si on peut être charmant(e) sur une photo…

  8. Hé je déconnais hein! Je parle aussi aux gens moches (quand je suis obligée).
    Moi, on m’a avoué m’avoir embauchée (pas Dracula, c’était avant) parce que j’étais plus jolie que les autres candidates. Arrivée à 30 ans, je pense qu’il n’y a pas de mal à se servir de son physique parfois. Ce qui ne veut pas dire que je ne mé démène pas au boulot. Quant aux collègues jolies, moi je suis plutôt du genre à ADMIRER celles qui sont belles et on LA CLASSE. La petite jeune qui met une photo en décolleté, appuyée sur l’épaule d’un mec, sûr et certain que je la pourrirais autant que tes collègues!

  9. @ petite merde: Je trouve ton point de vue tout à fait sensé. N’empêche que c’est quand même énervant quand on est une fille pas très jolie, ou même quand on est un mec, je peux le concevoir. La séduction, ça compte. Y a qu’à voir: Cacahuète et moi avons postulé à une même boîte pour notre stage, cette année. Elle est blonde et jolie, je suis un mec à lunettes, on fait les mêmes études: elle a eu un entretien ET le stage, je n’ai même pas eu de réponse négative par la Poste, mon CV a probablement fini direct à la poubelle.

    Alors ne nions pas qu’être une jolie nénette, ça aide, et que ça ne sert à rien de s’offusquer…

  10. @ Vinsh: oui une nana mignonne aura toujours plus de chances dans la vie: plus d’entretiens, plus de verres gratos dans les bars, plus de regards tournés vers elle. Mais aussi plus de mecs lourds qui la draguent, plus de gens qui pensent que c’est une bimbo écervelée, plus de diificultés à se voir vieillir… Toute médaille a un revers 🙂

  11. C’est sûrement mauvais esprit, mais… bien fait pour vos gueules, non? gnark gnark! 😉

    Cela dit, même venant des relous je suppose que je trouverais ça flatteur (quoique à petites doses) de me faire draguer régulièrement. ça, les gens qui se font draguer ne semblent pas le comprendre (probablement parce que c’est effectivement relou, mais que voulez-vous, les moches et les normaux vous envient)…

    On est jamais content de ce qu’on a, en somme!

  12. Attantion! J’ai pas dit que j’étais une bombe! J’ai dit qu’on m’avait dit dans un ancien boulot que j’avais été choisie sur mon physique. Ce qui m’a à la fois vexée et oui, je dois bien l’avouer, flattée. Tout ça pour dire que moi je suis rarement jalouse des autres nanas, parce que j’ai compris avec l’âge que tous les mecs ont des goûts différents, donc on plaît toujours à quelqu’un, et que ce ne sont pas toujours les filles les plus remarquées et les plus courtisées qui sont les plus respectées… A méditer 😉

  13. Une étude anglaise tend à prouver que les gens considérés comme « beaux » ont une progression sociale meilleure que les moches.
    Logique, dans la mesure où ils sont plus « aspirationnels », comme on dit dans la publicité.
    Perso, quitte à bosser avec des meufs, autant qu’elles soient, si possible, pas farouches et habillées comme dans un clip de rap.
    En vous remerciant !

  14. Rhoooo…. que ça me fait plaisir de revenir à une vie sociale!!!!!!!!!!!!! qu’est-ce que c’est tip top de lire tous ces posts (& de voir qu’il y a tout plein de nouveaux gens) (bon, ok, j’aurai jamais le temps de lire tous ceux écrits en mon absence!!)…. Qu’est-ce que vous m’avez manqué, dites donc!
    Je reviens donc après plusieurs semaines de disparition pour cause de panne d’ordi, suivie d’une retraite de 3 semaines dans le Gard, perdue au milieu des cigales & des chênes verts… J’aime décidément pô le sud!! Mais je n’ai toujours pas de décolleté pigeonnant…. Allô docteur?

  15. Perso, je ne comprends même pas que des stagiaires ouvrent leur gueule sur le sujet. Perso, je n’ai jamais été suffisamment élevée dans une hiérarchie pour avoir mon mot à dire sur un recrutement donc je m’en mêle pas. Si la fille est compétente, on s’en fout que son CV soit pas hyper bien présenté, honnêtement.

    Ouais, l’attitude de ces deux nanas me dépasse, en fait.

  16. @ marianne: je manque à tous mes devoirs, donc avec du retard et des excuses: welcome back Marianne!

    @ nina: attention, les deux collègues que j’évoque ici ne sont pas stagiaires (contrairement à moi, certes, et mon avis n’est donc pas forcément intéressant à prendre en compte). Ce sont une graphiste et une consultante de la boîte, donc elles s’expriment sur leurs conditions de travail. la boîte étant petite et tout le monde étant pote, même avec le boss, ce genre de remarque devient possible, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*