Semaine grippe = semaine télé

Jeunes gens, je le sens, je vous ai manqué. Je suis flatté, vraiment, de voir que le seuil des 2000 pages vues a été dépassé en mon absence. Objectif, désormais: 10.000 avant la fin de l’année, en toute simplicité. Sans prétention aucune, hein, juste pour le fun et pour la gloire bloguesque. Comme mes petites camarades de jeu vous l’ont aimablement signalé, mes deux semaines de vacances ont été prolongées par une troisième semaine de congé, pas souhaitée celle-là mais qu’il a fallu se farcir quand même: la grippe. Alors, oui, vous pouvez rigoler en pensant qu’il faut vraiment être une tâche pour choper le grippe en août, mais moi je ne fais pas le mouton, je crée la tendance. La grippe en août, c’est seulement pour les warriors, c’est trop hype, c’est juste moi. La conjonctivite ou les chtouilles chopées chez le voisin de tente ou dans la piscine dégueulasse, c’est peuple. Moi, je fais les choses en grand: je sens la mort s’emparer de ma poitrine le vendredi, je suis patraque le samedi, j’ai 39,5°C de fièvre le dimanche pour être bien incapable de reprendre le boulot le lendemain, et enfin je vomis le lundi chez Lilibuzz juste avant de me faire ramener en bagnole en Seine et Marne par mes parents.
Bref, comme vous brûlez de savoir ce que je fais lorsque je suis malade (si, si, ne vous mentez pas à vous-même, vous lisez des blogs, vous êtes des petits curieux), je vous raconte un peu. Enfin, ce dont je me souviens, surtout…

– La tisane pectorale d’Alsace, c’est dégueu’. On dirait que des herbes de pizza ont mariné dans la flotte. Je ne sais pas si elle a contribué à ma guérison miraculeuse (une semaine, fichtre), mais ce ne sera pas un grand souvenir gastronomique.

Le destin de Lisa est une série très addictive. Fort heureusement, je n’ai plus le temps désormais de me consacrer aux aventures de ce laideron est-allemand qui « bosse » dans la mode (si on considère qu’elle bosse) en étant affublée à trente ans d’un appareil dentaire proéminent, d’une garde-robe de souillon et d’une virginité effarouchée. Bon, apparemment cette laide gourdasse a longtemps couru après son supérieur David qui était maqué et ne voyait pas à quel point elle était gentille et belle à l’intérieur. Du coup, il s’est fait griller la place de bourreau des coeurs par Renaud, qui n’est pas un chanteur français mais un styliste au goût douteux, qui sort désormais avec Lisa. Alors David, qui s’est réveillé un peu tard en réalisant qu’il aime la moche de tout son coeur, est super jaloux et tente de dévaloriser Renaud devant Lisa, et ça ne marche pas (forcément). Pas dupe, la mocharde continue d’apposer ses lèvres ferraillées sur celles de Renaud et de lui faire plein de bisous. Je ne sais pas comment j’ai pu vivre sans cette série…

– Mes deux autres péchés mignons du matin (car oui, à être dans les vappes avant 22h, on se réveille le matin), étaient également des produits TF1. Le premier, c’est évidemment l’excellent dessin animé Totally Spies, qui consiste je le rappelle en les aventures de trois lycéennes victimes de la mode et des garçons, à la limite de la connerie congénitale, qui sont pourtant des espionnes de choc. Répliques idiotes et situations improbables fusent, j’adore, j’adhère, les futures FAP, âgées de 5 ans, qui regardent ça ont une bonne première approche. Un peu plus tard, après les rediff de Tintin sur M6 (quoi, moi, pathétique??), j’enchaînais avec Love Island – Les vacances de l’amour. J’ai pu rererevoir Hélène amnésique (mais n’ayant toujours pas pris de cours de comédie) traîner avec un type louche alors que tout le monde la croit morte dans un accident de bâteau. D’ici à ce qu’on la retrouve sur un trottoir à Manille… Nicolas couche avec une fille qui peut lui obtenir des infos sur la localisation de son ex copine amnésique. Bon, apparemment, il n’y en a donc plus que pour deux ou trois épisodes avant que Nicolas, Laly, José et Johanna ne retrouvent Hélène, mais je vais louper ça. Il faut dire qu’en dépit de son fort taux de criminalité qui a quand même amené chaque personnage à être pris en otage au moins deux fois, Love Island doit faire au maximum trente hectares. Prises d’otages, amnésie, mort, sexe… Les comédiens de AB Production ont bien évolué depuis Hélène et les garçons.

– Je porte la poisse à n’importe quel sportif français que je regarde à la télévision, d’où les résultats très médiocres d’Amélie Mauresmo depuis quelques mois, mais aussi les résultats peu probants des athlètes français à Osaka… Romain Mesnil est très mignon, j’ai bien cru que j’allais réussir à l’empêcher d’accéder au podium rien qu’en le regardant.

– Rien ne vaut un petit coup de Next dans la journée pour se requinquer. Les jeunes gens fougueux qui participent à ce morceau de bravoure américaine sont généralement pleins d’entrain et de poésie. « Un jour, j’étais chez mon ex copine, je vais aux toilettes, et là je tombe sur un flotteur en décomposition, l’odeur avait envahi la salle de bain, c’était trop dégueu’. » ou « Salut, j’m’appelle Cher, j’suis mannequin sado-maso ».

– Grégoire le jardinier SDF est revenu et s’est fait re-virer de Koh-Lanta par ses élégants camarades de jeu ex-rouges. TF1 va nous expédier les derniers épisodes d’ici une semaine, j’attends donc avec impatience de voir dégager le gros bûcheron, le sètois avec son accent insupportable que TF1 est obligée de sous-titrer, et le rondouillard chef d’entreprise. Jade doit gagner.

– Le loft de TF1 s’est soldé par la victoire logique des Triplées, ça ne m’a pas transcendé mais j’ai quand même ressenti un peu de suspense. En même temps, quand on voit les finalistes qu’il y avait en face (les Thénardiers et le fils Leconte), leur victoire coulait de source. J’ai été un peu triste pour Xavier qui visiblement sur le plateau se croyait célèbre et adulé, et pour Tatiana à qui on a fait croire qu’elle était une star populaire en triant soigneusement le public qui la recevait à la sortie du loft (pour éviter un malheureux effet Kenza / cannettes dans la gueule), alors qu’en fait la France entière les déteste…

12 réflexions au sujet de « Semaine grippe = semaine télé »

  1. la france entière… tout de suite… non, seulement ceux qui connaissent l’émission !
    par exemple, sur mes 4 grands-parents, seule ma grand-mère italienne super hype les connaît. les trois autres ne leur jetteraient même pas de petits cailloux s’ils les croisaient dans la rue ! c’est dire !

  2. moi j’aime bien Xavier et Tatiana !!! Plus manipulateurs et plus calculateurs on peut pas faire ! Et le pire, c’est qu’ils pensent que ça ne s’est pas vu …
    Est ce que Casteldi à réussi (enfin) à prononcer son nom à celle là ???

    Les triplés en plus d’avoir un cerveau pour trois, sont insipides, molles et moches ! « comment kon fait avec l’épuissette ?? »
    Alors qu’il faut avouer, Xavier niveau physique c’est plutôt pas mal !

  3. Et même pas une photo de Romain (qu’il est beau !) Mesnil (qu’il est hétéro !) torse nu en plein effort ? Je suis déçu.
    En plus il était à Fort Boyard ce samedi.
    Pov’ Grégoire (qu’il est beau).
    Les concurrents du Loft de Tf1 , le France entière les a déjà oublié, non ?

  4. @ lilibuzz: Xavier l’était moche et l’était con. Tatania c’est vachement dur à prononcer…

    @ monsieur cre: Romain l’est beau, Grégoire l’est blond donc pas beau (mais chacun ses goûts, hein), et moi, les lofteurs je les oublie jamais (je ne me sers jamais de ma mémoire pour des choses utiles, je peux par exemple te dire tous les noms + toutes les régions des dix dernières miss France…)!

  5. Mais que se passe-t-il ?! Hier seul mon 2ème com passe, aujourd’hui sur tes tubes de l’été ça ne passe pas, ni avec mon compte blogger, ni autre, ni anonyme… C’est bizarre non? En même temps, c’était pour te dire que t’as des goûts de merde alors 😉

  6. @ petite merde: ouais, pour les goûts de merde, je revendique à mort! C’est un peu ma marque de fabrique, j’ai pas un seul bon CD (et je télécharge des trucs encore pire)…

  7. Bide et Musique existe vraiment? Si c’est le cas, alors il faut que je m’y mette!! J’ai quand même un vieux single « Dieu m’a donné la foi » de Ophélie Winter que je protège religieusement tel une relique, chez mes parents. C’était mon premier deux titres, à 12 ans. Mon cas était déjà scellé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*