Chronique Pub: « Naturellement ratée »

Quand Vinsh m’a proposé de parler de pub, j’ai commencé à ouvrir grand les yeux pour voir ce qui me plaisait en ce moment. Je comptais blogger sur la dernière campagne pub de Bouygues Telecom (je m’autorise de citer des marques puisqu’on parle pub…). L’idée de donner vie aux contacts d’un répertoire et d’en plus tous les appeler me plaisait bien.

Mais, la campagne Orangina est apparue et je ne pouvais pas ne pas réagir! Sérieusement, vous la trouvez sympa? Ok, Orangina a clairement voulu reprendre les pin-ups des sixities en les adaptant à la nature. Mais bon, soyons francs, c’est moche (Pardon FFL, je veux bien un stage quand même)! Tout y passe, sauf que je ne vois pas vraiment le lien entre Orangina et un pouple, un cactus épilé, une girafe… J’ai dû louper un truc!

Orangina ne capitalise plus sur le mouvement de secouage propre à la boisson (Vinsh s’est d’ailleurs demandé si la pulpe maintenant elle ne restait plus en bas…), mais sur le fait que ce soit « sans colorant, ni conservateur ». Parce que la Madame Michu de 2007, elle veut que ses mômes boivent de la vraie boisson, pas des sodas berks, vous comprenez. Alors on lui vend un truc blindé de sucre mais naturellement orange et pulpeux… A voir, côté stratégie…

Le dispositif qui va être mis en place dans les prochaines semaines est énorme… alors vous feriez mieux d’aimer cette campagne! Sinon, fuyez les villes, sachant que les abris bus vont être couverts de ces affiches (au secours!), que certains bars vont être « habillés » en total Orangina et qu’on se verra distribuer des petits gadgets « naturellement pulpeux ».

En tout cas, on ne peut pas reprocher à Orangina de ne pas avoir eu moults virages créatifs : Souvenez vous de « Mais pourquoi est-il si méchant », « Secouez, secouez-moi » ou encore « Sup d’Orangina ». Alors, encore une campagne qui restera ou juste un flop? Gros buzz ou saturation ? Moi, « naturellement pulpeux » ou pas, j’aime pas!

4 réflexions au sujet de « Chronique Pub: « Naturellement ratée » »

  1. C’est vrai que la girafe sexy… bof bof.

    C’est surtout gênant pour l’image de la femme, en définitive: il n’y a que ses jambes épilées et galbées qui peuvent rendre une girafe ou un poulpe intéressant?? Le code de la pin-up dans la pub est détourné dans une perspective comique, j’ai bien compris, mais là, c’est quand même ultra moche!

    Bon, après, le message passe quand même: orangina= nature. La preuve, on en parle!

    Et surtout, on a peut-être trouvé une femme pour Monsieur Poulpe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*