Le post que je n’ai pas fait

Depuis quelques jours, pas envie d’écrire. Pas le temps, non plus, et puis les circonstances jouent contre ma bonne volonté. Alors cela fait autant de posts merveilleusement intéressants que vous avez loupé, autant de petites âneries de ma fabuleuse existence que vous n’avez pas sues. A moins, bien sûr, que vous ne me connaissiez en vrai, comme les trois quarts de mes lecteurs non pervers qui ne tombent pas sur ce blog en demandant à voir Céline Géraud nue. Auquel cas, avez-vous vraiment besoin de lire ça? Bon, je ne suis pas en déprime, rassurez-vous, je vais même plutôt bien. Mais je suis actuellement en période d’échéances, de boulots importants, de choix, de prise de tête sur l’avenir. De là à dire que je devrais peut-être freiner un peu le blog, il n’y aurait qu’un pas. J’avoue que la question se pose quelquefois. Après tout, ma contribution ici est-elle indispensable à quelqu’un, rend-elle service, a-t-elle un impact sur des vies? Non, bien sûr, et cela n’en a pas la prétention, non plus, on est là pour s’amuser, pour écrire sur ce qui nous fait marrer, ce qui nous fait envie, ce qui nous révolte ou ce qui nous soûle (tendance forte pour ce dernier usage, d’ailleurs, c’est un peu le déversoir à plaintes, ici). Bref, je n’ai pas prétention à faire un blog intelligent, important, lu. Mais quand même, si de temps en temps j’avais une petite réponse chuchotée à la question « à quoi bon ce truc? », ça m’aiderait à continuer. Bah oui, suis un jeune con(sumériste) ordinaire, moi, à peine six mois et je me lasserais presque!

Bon, pas de panique, hein, je n’abandonne pas le blog! De toute façon, il y a toujours mes chers collaborateurs pour me laisser souffler en posant ici leur prose (NDLR: Modestime, qu’est-ce que tu fous?? Quasiment aucun article depuis les présidentielles, quand même! Modestime, revieeeeeeeeeens!!!), et j’espère qu’ils en prendront le temps pendant les prochains jours. Parce que oui, chers lecteurs en transe devant vos écrans, qui avez des sueurs froides rien que d’imaginer devoir vivre sans ce blog, oui, je m’en vais encore… en Allemagne! A croire que décidément j’en redemande! Donc c’est reparti pour l’émigration outre-Rhin. Rien de définitif (mon Dieu, non!!), juste les « vacances » de Toussaint à Stuttgart. Enfin, vacances… week-end prolongé, hein, parce que ça commence demain soir et ça se finit lundi matin. Je serai donc avec le poussin pendant quatre jours, le Pérou quoi, ce qui ne devrait pas me faire de mal (voire être fantastique, après plus d’un mois de séparation), et je vous abandonne à la misérable torpeur de mon absence. N’empêche, je suis sympa, ou pas, et je vous dresse la liste des articles auxquels vous échappez depuis jeudi dernier (eh ouais, quand même):

– Comment je passe trois heures à faire un cahier des charges sur un projet over-motivant
– Comment Cacahuète, Mirabelle, le Méri et le Meilleur d’entre nous se cuitent chez moi aux shots de vodka devant des DVD de Madonna, Mylène Farmer et les Village People (qui a dit « wow, la soirée de pédés »??)
– Pourquoi il y en a vraiment marre qu’il n’y ait plus de lumière dans le couloir de l’immeuble (ou comment chercher le trou de la serrure à la lueur du portable, ou comment se cogner contre les murs)
– Pourquoi le gel de mes cheveux coule sur mes yeux lorsque je transpire en boîte (et ça fait trop mal!!)
– Comment dormir à trois dans mon lit avec le Méri et Cacahuète qui avaient la flemme de rentrer chez eux à cinq heures du matin (bon, ok, j’avoue, quatre heures avec le changement d’heure, bande de tafioles!), ce n’est pas une garantie de repos
– Pourquoi j’ai tant de mal à écrire des posts à peu près consistants les lendemains de soirée arrosée (ou pourquoi, du coup, je n’ai pas blogué dimanche)
– Pourquoi PinkTV est une chaîne de m****
– Est-je aimé ou non Deux vies plus une?
– La prof d’anglais a-t-elle senti chez moi, lundi matin, un défenseur des animaux domestiques?
– Comment j’ai cinq jours chrono pour savoir quel métier je veux faire dans un an, sinon la demoiselle du service des stages me tue
– Les cahiers des charges, c’est quand même bien chiant
– Les partenariats d’entreprise, c’est toute ma vie (traduction: certains ont l’air de croire que je n’ai que ça à faire)
– Pourquoi essayer de faire le malin devant un prof qui vous parle de Pasolini, de Barbara et de Sodome, c’est mal
– Dormir en cours, c’est maaaaaal (mais c’est tellement bon)!

Voila, bonnes vacances à ceux qui y sont, courage aux autres, et promis, j’essaye de poster de Stuttgart, sur un clavier allemand…

9 réflexions au sujet de « Le post que je n’ai pas fait »

  1. oh oui, tout ça nous a bien manqué !! heureusement qu’on l’a vécu en vrai pour compenser !
    bon séjour germanophone. j’espère que tu ne vas pas choper l’accent de l’ouest juste avant ton exposé… (désolé pour le poussin. embrasse-le quand même)

  2. ohhh, j’avais oublié que tu (re)partais à Stuttgart…! Honte sur moi!! Bisous au Poussin, & bonjour à ma coloc si tu la croises (enfin, l’ancienne, quoi!;-))
    &surtout, moi, j’aime bien ce blog, parce que ça me permet de rester en contact avec vous, parce que on se voit pas si souvent (que de boulot pour nous tous: pfff), finalement, parce que ça me fait terminer mes journées sur une note très agréable, & parce que, tout simplement! Oui, c’est hyper argumenté!!

    C’est pas tout, ça, mais mon sac de « vacances » n’est pas fini…
    Bisous, les p’tits loups!

  3. Merde, Mlle E m’a devancée! Moi aussi j’allais dire « wow, la soirée de pédés! ». Je le dis quand même, juste pour le plaisir. Sinon je voulais dire que je viens tous les jours sur ce blog, et que ça me change les idées. Et Petit Jésus sait que j’ai besoin de penser à autre chose quand je suis au boulot. Donc j’apprécierais que ce blog continue! That’s all folks.

  4. @ mirabelle: méééé euh!! Il a un accent très bien!

    @ alphonsine: Courage pour enchaîner Bretagne et Charente en quatre jours, je suis épuisé pour toi!

    @ mlle e: heureusement que je suis prévoyant, donc! 😉

    @ petite merde: Merci, l’encouragement me va droit au coeur!

  5. Alors là Vinsh, il est hors de question que tu t’arrêtes de blogguer! Non mais! Je vais faire quoi moi quand je serai en stage/en cours/en vacances au bled/dans mon appart…et que je glande au lieu de faire mon projet/exposé/ménage ??? Hein?
    Ou alors tout ça est une vile stratégie pour se faire supplier???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*