Trop vieux pour se cuiter…

Je vieillis. Inexorablement. La soirée d’hier soir chez Macha puis au Torito fut longue, très longue. Mais drôle, hein! On a dansé à trois avec Cacahuète, on a échappé à des sollicitations douteuses, on a menacé les hommes. Tous des nazes sauf moi. Moi, qui me suis révélé hyper tactile avec les filles, pour une fois, d’ailleurs. Et dire qu’il me suffit désormais de cinq vodkas et de deux mojitos… Ce n’est plus ce que c’était.

N’empêche, ce matin en séminaire, j’ai bien cru que ma tête allait exploser sur le pupitre. Et en me levant à 9h pour un cours débutant à 9h30 (et en dépit de 5 réveils qui avaient sonné depuis 7h50), j’étais par ailleurs au comble de mon sex-appeal: pas lavé, pas coiffé, pas caféiné (hommage à Florence F.), et à peine déodorisé. Idéal pour présenter l’avancée de notre projet événementiel, quoi! J’ai vraiment trop la classe…

5 réflexions au sujet de « Trop vieux pour se cuiter… »

  1. mais ne t’inquiète pas, tu es toujours le seul non-naze (avec papa, évidemment) et à ce titre, tu auras toujours la classe. Même en ces matins difficiles…
    En ce qui me concerne, le retour d’une simple soirée DVD chez toi a failli m’être fatal. Un taré (probablement alcoolisé) a tenté de m’écraser dans le cours de la Marne !!! Accélération à bien 100 km/h à deux pas de la Victoire un jeudi soir : bonne idée !
    enfin, il s’est rendu compte de son erreur et a finalement décidé de faire un demi-tour au frein à main.
    Heureusement pour moi ! j’en ai juste été quitte pour une grosse frayeur

  2. Mais non, Vinsh,n’oublie pas: tu es le meilleur!!!!

    Ah, que ne ferais-je pour te revoir avec qq gouttes d’alcool dans le sang, à devoir surveiller tes allées & venues (qu’est-ce que c’est drôle, le plus souvent! ;-))…
    Quand je serai là le we (de préférence), que je serai pas fatiguée, ni malade (!), que je n’aurai pas un p…. de plan détaillé de m…. sur l’intérêt général à faire, p-e pourra-t-on s’organiser une petite sortie????

    PS: j’ai décidé que j’en avais marre d’écrire mon prénom et qu’alphonsine, c’était mieux! Voilà, c’est dit, il est 01h58 et mon lit m’appelle…….

  3. Moi je suis de plus en plus contrainte à soigner ma gueule de bois, emmitouflée dans une bourka…Ah les casserolles!
    Mirabelle, je propose qu’on aille botter les fesses cuirées de ce motard…non mais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*