Une ordure, le père Noël ?

Je ne résiste pas à l’envie de poster un petit quelque chose sur la soirée d’hier. Un dîner sympa et plein de souvenirs. Modestime et moi, on s’est mutuellement raconté nos scandaleux voyages scolaires. Faut dire que les profs ne sont pas très malins : ils nous emmènent toujours dans des pays où l’alcool n’est pas cher.
Forcément, en bons lycéens -attardés- très curieux, nous avons cédé à la tentation à de multiples reprises. En fait, autant que de soirée passées loin du foyer familial. Perso, je suis partie tous les ans au moins une fois. (oui, je sais, c’est pas une scolarité normale mais c’est pas mal non plus, je vous jure). Du coup, je ne compte plus le nombre de bouteilles -au nom imprononçable- de producteurs locaux qu’on a pu engloutir… Je pense qu’on a fortement contribué aux PIB italiens et grecs dans ces années-là !

Enfin, après s’être remémoré ces merveilleux moments, Vinsh et Lombrick lubrick ont débarqué pour le dessert. Comme j’avais eu la flemme de le préparer, ils ont dû se contenter de petits gâteaux cuisinés maison par Aupré. Heureusement, ça n’a pas l’air d’avoir gêné Lombrick outre mesure. (T’inquiète pas, ils étaient là pour ça de toute façon !) Et là, instant magique de mon existence, j’ai enfin regardé Le Père Noël est une ordure. Je l’avais sûrement vu étant petite (parce qu’il est quand même sorti en 1982…) mais depuis, plus jamais. Mon excuse ? Dès qu’il passe, tout le monde me dit : « On l’a déjà vu quinze fois, on va regarder autre chose ».

Au moins, j’ai rattrapé un peu de mon retard culturel. Et surtout, j’ai compris certaines répliques qui reviennent régulièrement dans la bouche de Vinsh et je sais maintenant qui les a prononcées avant lui. Il ne me reste plus qu’à me mettre aux Walt Disney…

9 réflexions au sujet de « Une ordure, le père Noël ? »

  1. ce fut un réel plaisir; ai-je besoin de le répéter?!
    j’étais peut-être chiant à tousser de rire à chaque fois qu’il y avait un truc drôle

    modestime

  2. mais non, vous étiez drôle tous les trois dans le canap’. vous connaissiez déjà le film par coeur mais pour une fois, j’ai même pas trouvé ça lourd…
    et pour ma culture disney, j’accepterai même de recevoir des cours après décembre. c’est pas parce qu’on habitera plus dans la même ville…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*