Ma petite contribution à la grève nationale

L’heure est grave ! Comme nos amis cheminots et autres responsables du bougeage de nos fesses vers le boulot le matin, pire, comme les scénaristes de Desperate Housewives, je fais grève! Nan, pas à la fac (même pour le CPE on l’avait pas faite, alors Pécresse, elle peut se rhabiller, elle nous fait même pas peur!), nan nan, ici ! Pas de revendication, non, juste je m’occupe pas trop de vous en ce moment, c’est tout. Oubliez-moi, vraiment. Enfin, oubliez au moins la délicieuse régularité avec laquelle je remplissais jadis les colonnes de ce blog (faut dire que je glandais en stage, aussi). Parce que là, vraiment, j’ai du mal à trouver la petite demi-heure d’inspiration/rédaction que m’exige l’article quotidien. Article que je m’efforce de livrer de manière à vous éviter de tomber sur un post déjà lu à chaque fois que vous nous faîtes l’honneur de venir ici. Je me plais à imaginer que vous avez un petit onglet « Favoris » portant le nom de Vinsh, de Cercle Futile ou de Blog de merde Blog superficiel et lumineux. C’est bon de rêver de gloire internationale, parfois…

C’est donc pour moi une vraie galère, en ce moment, d’écrire des posts à des horaires décents et avec un contenu correct. Je pourrais bien vous raconter mes journées, au risque de vous en dévoiler un peu trop à tous sur mon identité (quoique si vous lisez tout le blog, vous en avez déjà appris pas mal, étant donné les quelques infos lâchées ici et là par mégarde, au gré des commentaires). Mais il est vrai que j’en dirais trop si j’agissais ainsi. Bon, c’est probablement ridicule, mais je tiens à ma petite part d’anonymat (vous ne connaîtrez pas mon nom, ni mon visage ici, et on évitera d’en dire trop sur le « milieu » où notre petit cercle évolue). Mais en plus, ces jours-ci, tout ce que je pourrais avoir à raconter reflète mon absence totale de vie : debout trop tôt, couché trop tard, le temps de rien entre les deux. Trop d’exposés, de recherches, de listings, de demandes de devis, de visites chez des imprimeurs qui nous reçoivent dans leur salon bordélique avec leurs chiens et chats dans les pattes… L’événementiel, sans formation et sans filet, c’est une aventure de tous les jours !

Ainsi, voici pour changer et pour meubler un billet consacré à un thème, récurrent ces dernières semaines : je suis débordé. Alors autant d’habitude je prends sur mon temps de travail, de révisions ou d’autres choses réjouissantes du même genre (car je ne suis pas du tout du genre nerveux, comme garçon), autant sur ce coup je vous délaisse un peu pour un projet hyper stimulant, excitant, épanouissant, et pour lequel je me fais engueuler par mail tous les jours. Vous me comprenez, hein ?

Promis, je reviens demain jeudi avant le week-end pour vous parler de ce que vous voulez : cinoche, boulot, télé, vie sexuelle, produits de beauté, colle à bois, Yvette Horner ou ce que vous voulez. Choisissez !

6 réflexions au sujet de « Ma petite contribution à la grève nationale »

  1. Fainéants de grévistes !
    Tu me fais rire avec ton speech sur l’anonymat. Même muni de ta photo de dos et de ton portait Simpson, j’aurais du mal à te reconnaitre si je te croisais au supermarché.
    Sinon, je vote vie sexuelle bien sûr, les lecteurs ne sont intéressés que par le sexe. A défaut, tu peux raconter le dernier film de cul de PinkTv (et en profiter pour nous dire pourquoi c’est une chaine de merde)

  2. je vote yvette horner!!!
    & je compatis d’autant plus à ta surcharge de travail qui te bouffe toute vie sociale que je vis la même situation en ce moment. Peut-être qu’en décembre, avec les lumières et le père-noël, je sortirai la tête de l’eau??

    Besoin de dormir….

  3. Bon courage alors!
    On en est tous réduits à devenir des esclaves de boulot, un jour ou l’autre..
    Vivement que t’aies un peu de temps pour toi, et puis parfois pour nous livrer des billets tout frais tout neufs!

  4. Ben moi je vote « colle à bois », ça vous passionne pas, vous?
    Puisque Vinsh fait grève, je vais donc poster un petit billet sur ma journée passionnante d’hier…amateurs de sensations fortes, bonjour!
    Sinon, Lilibuzz, t’as perdu ton français ou quoi? Relis ton message quand tu seras moins bourée…grosse « ****vanite »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*