Macha(tte) n’est pas assez post-moderne

Le mardi est la pire journée du monde entier. Enfin, depuis octobre, dans mon cas. Non pas qu’en temps normal, la perspective de mettre un orteil hors du lit avant 11h du matin ne m’enchante, mais là, ce n’est tout simplement plus possible. 8h-18h15, c’est inhumain (j’en connais qui vont hurler)!! Comment faisais-je, au lycée, pour être levé à 6h45, être descendu avant tout le monde à la cuisine, et préparer cafés et petits déjs (oui, ma vie, au lycée, c’était Cendrillon), et être frais et dispos en cours à 8h10?? Bon, il y avait bien la motivation pour ne pas voir ma mère débarquer en hurlant dans ma chambre à 7h20 (« Meeeeeeeerde, j’ai oublié de me lever, grouille-toi, t’es à la bourre!! »), mais tout de même: à 10h du matin, je tenais encore debout. J’avais la forme, quoi! C’est la jeunesse qui se barre, ça, ma brave dame! Je suis aujourd’hui obligé de mettre un radio-réveil à 6h40 et deux bidules qui font biiiiip-biiiip-biiiiiiiiiiiiiiiiiiip à 7h10 pour péniblement réussir à ramper jusqu’à ma douche, un verre de jus d’orange et une viennoiserie sous plastique que j’avale en route. Je ne comprends pas comment la fougue de mes 17 ans a pu me lâcher aussi vite! A moins que…

Ah bah oui, c’est vrai, il y a une explication toute simple: ces cours sont horribles. Bon, le premier du matin, ça va (d’ailleurs, si ça n’allait pas, je le sécherais sans vergogne): Macha se fait buter par-dessus la frontière suisse avec des flingues imaginaires, je me fais traiter de roumain, entretenir comme une poule de luxe et voler ma trousse, mais ça va. (Note à ceux qui ne nous connaissent pas en vrai: oui, notre prof est toujours aussi théâtral). D’ailleurs, puisqu’on en parle, le prof en a eu marre de harceler sexuellement Macha, et est passé à une victime plus « post-moderne »: moi. Voila qui devrait au moins m’empêcher de piquer du nez, quand bien même je le pourrais. Prochain défi de ce cours: prendre le prof à son propre jeu et tenter de lui arracher un fou rire, parce qu’on sent vraiment que parfois nos têtes de déchets à peine réveillés l’amènent vraiment tout près de la franche marrade… En même temps, quelle idée d’aller évoquer l’éventualité qu’il fait du shopping avec moi dans Bordeaux (ce qui n’était qu’une connerie dite pour rire, je précise)! Cacahuète en a fait un infarctus. C’est qu’elle serait jalouse, la petite!

Bon, quoi qu’il en soit, quand c’est pour avoir droit à une heure et demie de sketches sur le vol de trousse roumaine, on peut bien se lever. Mais alors, vraiment, la suite… Je me suis tenu la tête toute la journée pour ne pas qu’elle tombe sur la table (et non, je n’ai pas la gueule de bois), Macha a craint de voir son oeil gauche exploser, Cacahuète a lu son bouquin passionnant en douce sous son pupitre. Au dernier cours, ça sentait le café dans toute la salle, tellement on était nombreux à avoir succombé au viril breuvage. J’en peux pluuuuuus des querelles de méthodes en sciences cognitives!! Et on m’annonce dans l’oreillette que le second semestre sera encore plus chargé!!?

2 réflexions au sujet de « Macha(tte) n’est pas assez post-moderne »

  1. J’ai fait assez de pub, comme ça ??? Désolée, je ne savais pas que tu postais aujourd’hui, ne m’en veux pas …
    Surtout que j’étais morte de rire en lisant ce post …
    Se trainer jusqu’à la salle de bain en rempant … wouwou … heureusement qu’elle n’est qu’à quelques mètres !

  2. Quel parfait résumé de la journée d’hier! J’en peux plus du mardi…heureusement que le prof de doit est là…il lui faut un fan club sur Facebook!
    Ah bon, ça s’est vu ma lecture de bouquin?? tant pis, c’est pour la bonne cause (ma bonne cause?)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*