Suddenly I see… this is what I wanna be

Depuis maintenant deux semaines, en plus de cette fiction de qualité hélas incomprise par mes compagnons qu’est Une Famille Formidable, je découvre avec délectation la série Ugly Betty. Pour tout vous dire, je partais un peu sceptique, n’ayant jamais réussi à accrocher sur Le Destin de Lisa, le soap allemand nauséeux de TF1. Mais quand nos amis amerloques reprennent le schéma de Lisa à leur sauce, c’est autre chose.
Bon, pour commencer, Betty est moche, certes, mais elle n’est pas sapée comme en 1976 en Allemagne de l’Est. Nan, elle a juste un look ringard et vulgaire vu qu’elle vient d’un quartier défavorisé, et un appareil dentaire et des lunettes, quand même, parce que sinon elle serait pas vraiment moche (c’est bien connu, tous les gens moches ont des lunettes). Pour ce qui est de la minorité socialement opprimée dont elle est issue, Betty est une latino du Queen’s, vu que les Etats-Unis n’ont pas eu la chance d’avoir une moitié de New York occupée par les soviétiques. Bah ouais, les allemands de l’Est sont ringards, moches et chômeurs, aux Etats-Unis on réserve ces atouts aux latinos. Si Betty avait été black et moche, m’est avis que beaucoup d’associations seraient montées au créneau… Car oui, comme pour la série allemande (ok, Le Meilleur d’entre nous, comme dans la telenovelas sud-américaine de m*rde), le ressort comique qui permet à la série d’accrocher le téléspectateur, c’est bien la mocheté de l’héroïne. La laideur, vieux sujet de dissertation qui se rappelle douloureusement à mon bon souvenir…

Donc, Betty est moche (normal, sinon le titre de la série serait gratuit). Et, pas de bol, elle a du talent, de l’ambition, et le souhait de travailler dans la presse magazine. Elle décroche donc, à la suite d’un concours de circonstance déontologiquement douteux, un poste d’assistante (dont je me contenterais bien pour ma part, au point où j’en suis). Par contre, elle n’est pas amoureuse de son boss, Daniel (qui n’est pas terrible, d’ailleurs), quand Lisa était folle de David et que l’enjeu principal du Destin de Lisa était: David va-t-il tomber amoureux du laideron, et finira-t-elle par l’épouser à la place du gentil garçon qui l’a aimée dès le premier instant tel qu’elle était?… Dans Ugly Betty, l’enjeu romantique n’est pas (encore) à l’ordre du jour. Mais alors, comment nous maintenir en haleine?? Bah très simplement: en accumulant les coups bas de Wilhelmina, la jalouse aspirante rédac’chef botoxée, contre Daniel et Betty, en collectionnant les répliques cultes et les situations ridicules, bref en faisant du comique!

Et jusqu’à présent ça marche bien. Attendons donc de voir si la suite tient ses promesses… Et si cette follasse de Marc se rendra compte qu’il s’est fait entuber avec un faux sac à 4000$.

7 réflexions au sujet de « Suddenly I see… this is what I wanna be »

  1. BONNE FEEEETE VIIIIIIINSH !!!!!!
    (pour ne pas qu’on zappe ton post de retour de grève, je te dis ça en commentaire…)
    Sinon, moi, j’adore une famille formidable (même si j’ai pas pu regarder ce soir, à mon grand regret…..)!!! Toute mon enfance!
    & Ugly Betty, ben, j’ai toujours pas vu, donc pas d’avis….mais on peut s’programmer ça pour lundi prochain!!!!

    & pour finir : Bonne fête!!!!!!

  2. Je reconnais, que j’adore aussi et que je regarde. D’ailleurs si j’étais betty, je me poserais des questions pour mon neveu …

  3. @le meilleur : trop chou le neveu !
    « continue d’être toi même, habille toi comme tu le souhaites, et apprends à courrir … très vite ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*