Le monde est contre moi!!

Mad world. Je suis pas du genre à me plaindre, hein (si?? QUI a dit si??). Mais quand même, pour un garçon de bonne volonté qui essaie de contenter tout le monde et de se montrer compréhensif, je ne suis guère récompensé. La souplesse de caractère de paye pas. Regardez la future colocation qui se met en place: une vraie galère en perspective. Pas pour la vie en communauté, hein. Non, pour les démarches. Je pressens les agents immobiliers revêches, les dames de la CAF condescendantes, les proprios suspicieux… Et je n’ai à ce jour pas le moindre soutien parental, qu’il soit financier ou moral. Eh oui, ma sage génitrice est inflexible: tant que je n’ai pas de convention de stage signée, pas d’appart’! On ne va pas quitter Bordeaux sans garantie d’avoir quelque chose à faire à Paris!… Génial. Ce n’est pas comme si j’allais avoir mercredi mon septième entretien de stage, hein! J’envoie des CV depuis novembre, c’est de ma faute si ça n’avance pas?? Je vous défie de trouver une seule agence de pub à Paris qui n’ait pas reçu mon CV et deux relances depuis novembre!!! En attendant, pas de signature de bail possible. Je n’ai plus qu’à croiser les doigts pour que ça marche mercredi…

Bon, ok, ça pue l’enfant gâté, ce post, mais merde, quoi: je fais ce que je peux, et j’ai toujours des bâtons dans les roues! Résultat des courses: je me fais engueuler parce que j’abuse d’exiger les déclarations d’impôts de mes parents; je me fais engueuler parce que je ne me procure pas les déclarations assez vite; je me fais engueuler parce que je n’ai toujours pas de stage; je me fais engueuler parce que je harcèle les standardistes tous les jours pour avoir des nouvelles de mes entretiens… Je me fais engueuler de tous les côtés.

Autre situation, autre complot odieux: mon projet événementiel, qui avance tellement bien depuis le mois d’octobre. Aujourd’hui, après nombre de péripéties qui seraient trop longues (et chiantes) à raconter, je me retrouve convoqué à 14h55 par téléphone par mon commanditaire, pour être présent à 15h à la fac. Depuis le centre-ville, c’est juste impossible, mais bon, je fonce par le premier tram. Arrivé sur place, personne. J’appelle une de mes co-responsables d’événement, appelons-la Graillona. Elle m’apprend qu’elle a eu un souci et qu’elle n’est toujours pas partie de chez elle. Chouette. Et le commanditaire? Pas dans son bureau, pas dans la salle où on avait rendez-vous. Nan. Dans le bureau d’une de ses collègues, c’est beaucoup mieux. Encore fallait-il le deviner. Et lorsque je le trouve, que m’annonce-t-il, je vous le demande ma brave dame? Un truc très drôle: le boulot, pour lequel j’ai été convoqué en urgence pendant mon temps libre, a été effectué entretemps par les secrétaires de la fac!! J’aime les équipes organisées.

Enfin, troisième et dernière preuve que le monde tourne contre moi: ce soir, c’est la finale de la Star Ac’, et franchement j’en ai rien à battre. J’ai pourtant laissé, pas contrariant que je suis, le suffrage populaire décider. Je n’ai jamais voté pour un seul candidat de télé-réalité à charisme de poulpe, en fait. Mais là…? Où nous mène la démocratie made in TF1?? A Mathieu-regard-bovin contre Quentin-trop-moche-trop-looké?? Elles ont bu, ou quoi, les gamines de 10 ans qui envoient des SMS à Nikos??

Du coup, ce soir, ce sera sans enjeu que nous conchierons les performances de ces deux futurs has been. Histoire de faire un pronostic, quand même, je suggère: Mathieu a été sauvé six fois par le public, qui a « de la merde dans les oreilles » comme dirait la grande Marianne James, mais le public va se dire que bon, faut pas pousser Mémé dans les orties. Je miserais donc plutôt sur Quentin la fille… Sans quoi on se dirige tout droit vers un énorme four à la manière de Magalie Vaé (qui??). Vous vous en foutez, non? Pas grave, regardez, le post est fini.

4 réflexions au sujet de « Le monde est contre moi!! »

  1. La bonne initiative lilibuzzienne que voilà ! On reconnaît la fille-faite-pour-épouser-un-mec-plein-aux-as-et-dépenser-son -pognon que tu es. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*