Pub ostentatoirement visible

Bonjour, bonjour, les amis!

Bon, je ne sais pas si je suis encore le bienvenu sur ce site, après « l’affaire » des impressions de documents qui ont fait grogner le Vinshou (vas-y mon garçon, mords dedans, c’est du poulet!) et le fait d’avoir « oublié » l’anniversaire de notre chère Cacahuète (bon, j’ai pas franchement oublié, vu que Facebook et ma colocataire adorée me l’ont fait savoir toute au long de la journée – c’est juste que, étant au bord de l’agonie sanitaire suite à un retour de Hambourg plutôt douloureux avec Eurolines, je me suis couché à 16h pour me lever à…7h30! Donc j’ai zappé le coup de fil de fin de journée, bien involontairement).

Bref, que je sois encore désirable (de tous les points de vue…l’hiver, c’est dur, même pour un maigrichon comme moi) ou plus du tout, je me lance: j’ai une grande nouvelle à vous annoncer!

Là, je sens vos yeux lubriques qui frétillent devant l’ordinateur: un nouveau couple? Un nouveau poste de travail? Ils nous a trouvé un appart à Paris? Il s’est acheté une fringue qui coûte plus de cinquante euros (pas rêver, non plus…ça n’arrive que deux fois par décennie!)

Et bien non (désolé pour l’appart, j’espère ne pas vous avoir fait de fausse joie).
La grande nouvelle, c’est que…j’ai ouvert mon blog!

Je sais, c’est minable, surtout que tout le monde a un blog de nos jours et que ça devient même un peu dépassé. De plus, je suis quand même censé participer à celui-ci, à la base (d’ailleurs, j’ai repris le dernier article que j’ai écrit ici, yerk yerk).

Mais bon, il faut bien se faire un peu de pub. Dans ma chère école, on est obligés de tenir un blog, alors autant profiter de vos critiques (je n’irai pas jusqu’à dire « vos louanges », j’ai bien trop peur de vos langues de vipères pour cela).

Quand j’y pense, c’est quand même dingue: un type est payé à rien foutre pour venir et nous dire comment ouvrir un blog. Pour une pince comme moi, quand je pense à l’honorable Vinsh qui fait marcher sa petite entreprise GRATUITEMENT, ça me sidère. Enfin, vu le glandu que je suis, c’est bien d’avoir un soutien logistique: sinon, j’en aurais jamais fait (c’est du temps perdu pour les plans cul, après tout, non?).

Tout ça pour vous dire que c’est un blog sur le cinéma. Je vous entends déjà persifler jusqu’ici: « super original, comme sujet ». Ui (ici, on dit pas oui, je vous rappelle, mais bien « ui »), et je vous dis merde. J’ai ma carte *** Illimité, elle m’inspire, j’en suis super content parce que je vais voir des films géniaux que je serais jamais allé voir sinon, ainsi que des films pourris que j’aurais regretté d’être allé voir (« putain, 6 euros pour cette merde, fais c****! »).

Donc, je rentabilise en partageant mes opinions. Et vous prie de faire de même.

Je ne vous fais pas de bisous, je suis à peine rétabli, j’ai encore les glaires qui se bousculent dans l’oesophage (glam’, je sais. C’est ma marque de fabrique, après tout!)…

LL

Ne pas oublier le plus important: http://cinemate.blog.20minutes.fr/

3 réflexions au sujet de « Pub ostentatoirement visible »

  1. Nan mais j’hallucine!!! Non seulement tu n’es pas assidu ici, mais tu nous fais des infidélités!! Et tu t’es créé des libellés de message « blog », « cinéma », etc. rien que pour ton post!!! VANDAAAAAALE!!!!

    Bon, sinon, je viens d’aller voir, et c’est bien, je vais t’ajouter à nos petits favoris de la colonne de droite!

    Autre chose, un blog, c’est pas ringard, c’est brillantissime, ok??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*