Orgueil, préjugés et biloute

Je le dis sans honte: je suis un élitiste puant, par moments, et j’y allais avec le couteau entre les dents, et la conviction quasiment acquise que je vous pondrais un post du genre: eh beh, je me demande comment 12 millions de personnes ont pu aller voir cette daube… Il faut avouer, aussi, que je n’ai pas vraiment de sympathie a priori pour Dany Boon. Il fait partie de ces quelques comiques ultra médiatisés, bons clients des plateaux télévisés, qu’on voit trop et qui laissent reposer leur ultra popularité sur les trois mêmes mimiques poussives depuis des années. Par ailleurs, ses accointances marquées avec Arthur, l’ex animateur comique le plus UMP et le plus insupportable du PAF, avec qui il a notamment partagé l’affiche du Dîner de cons au théâtre, n’arrangent rien. Enfin, et surtout, Camille la vilaine m’avait montré la bande-annonce de Bienvenue chez les ch’tis, toute enthousiaste qu’elle était de pouvoir vanter sa nouvelle région du ch’nord, et franchement le peu que j’avais vu m’avait gonflé. Donc, si une bande-annonce de deux minutes avait réussi à me saouler, vous vous doutez bien que j’étais convaincu par avance de détester ce film. Et j’étais tout aussi persuadé que j’allais adorer le détester, le mépriser, le conspuer, comme je le fais si facilement avec 1) la beaufitude, et 2) les chauvinismes folkloriques régionaux…

Et puis… la mayonnaise a pris, peu à peu et sans que je le veuille vraiment. Bah oui, je viens de le dire, j’avais vraiment envie de ne pas apprécier ce film, pour pouvoir me la jouer « blogueur CSP+++ blasé et tellement au-dessus de cette infâme soupe culturelle ». Mais Dany Boon a le sens de la comédie et de la chaleur humaine. Ses comédiens, pas tous des têtes d’affiche, sont touchants de sincérité, et lui en premier. Bon, ses mimiques ch’tis sont aussi insupportables que ce à quoi je m’attendais, mais on s’habitue. Line Renaud, dans la même langue, est plus subtile, je trouve. J’aime bien Kad Merad, aussi, en général (même si je ne l’ai jamais trouvé très drôle, surtout à l’époque où il officiait avec Olivier Baroux). Et là, une fois de plus, il est assez bon. Donc, par sa convivialité et sa mécanique comique pas trop mal huilée, je me suis laissé emporter dans l’histoire, et j’ai trouvé le résultat plutôt sympathique.

Bon, pas d’exagération non plus, hein: c’est sympatoche, mais ça reste de la bonne grosse comédie franchouillarde qui tâche, avec une morale à deux balles (bouh, les préjugés contre une région/une population, c’est mal, et en fait on va se rendre compte en fréquentant tous ces braves gens qu’ils ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dans leur ciel, blablabla, etc. – au passage, ce sont un peu les gens du sud qui passent pour des connards bourrés de préjugés, et beaucoup moins ceux du nord, même si le film sous-entend que les ch’nordistes n’en pensent pas moins). Les gens du nord et les gens du sud-est se sentiront probablement plus concernés par un certain nombre de gags/quiproquos/références que les « apatrides » comme moi. L’intrigue est ficelée juste ce qu’il faut pour que chaque personnage puisse développer un contentieux/un problème, puis pour qu’il puisse le résoudre grâce au concours d’un autre/des autres. Il ressort de tout ça une impression diffuse de mièvrerie agréable, nostalgique d’une certaine solidarité provinciale que nos sociétés glorifiant l’urbanité auraient jetée aux orties. C’est donc un film populaire, qui se laisse bien regarder et qui propose de bons gags, pour peu qu’on soit d’humeur à voir une comédie. De là à mériter 12 millions d’entrées, faut pas non plus déconner. On n’est pas chez mémé, quand même.

2 réflexions au sujet de « Orgueil, préjugés et biloute »

  1. coucou tous !
    je suis de retour (oui, parce qu’avant, avec les municipales, j’avoue que j’ai pas trop trop lu le blog…) et ici, on a trouvé le film trop bien. on devient ch’ti??
    en tout cas, il fait trop froid (il a neigé hier alors on est pas loin des 0-0,1 qu’annonce le film!)
    plein de bisous à tout le monde

    PS: pour ceux qui l’ignorent, j’ai un peu perdu tous vos numéros suite à un « petit incident technique » alors renvoyez-les moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*