L’American Idol du pauvre

Bon, ce soir, je poste dans la foulée directe du premier praïme de Baltard, par pur opportunisme parce que je pense que ça va m’apporter des lecteurs intellectuels et exigeants. En plus, je suis expert en Nouvelle Starologie, et je me dois de faire partager mon talent au reste de la planète. Alors comme prévu, c’était bien moins marrant que les castings, qui ont au moins le mérite d’offrir des prestations totalement pourries (et c’est quand même pour ça, en premier lieu, que je regarde). Je vais commencer par évacuer les misérables nullités qui ont été sorties dès ce premier direct, et qui probablement peuvent dire adieu à la moindre perspective de faire carrière dans la chanson. Pas de bol. Donc :

Fred a au moins eu le temps de s’outer officiellement en reprenant un tube de Dalida. Toujours ça de pris. J’ai personnellement attendu avec impatience le moment où il allait trébucher et entonner par mégarde « C’était le temps des fleurs, et j’enc*lais ta sœur, sur le divan de la salle à manger… ». Hélas, l’instant de poésie n’est pas venu… Dommage, c’était le quota « sexualité alternative » cette année, du coup il avait ma sympathie.

Julie fait partie de ces candidates qui, chaque année, chantent très bien mais ont le charisme d’une moule et le sex-appeal d’une imprimante laser. Donc, si on résume, elle a bien chanté mais elle dégage.

Clément s’est totalement foiré en reprenant la chanson pourrave de Calogero (oui, c’est écrit par Zazie, et alors??) qu’on s’était tapée environ 500 fois pendant les dernières étapes de casting. Du coup, le jury l’a saqué, et ça s’en ressent sur les votes. Dommage, il était mignon. Eh, Clément, si tu passes par ici, laisse-moi ton numéro!

Cindy avait tout déchiré au premier casting, j’étais sûr qu’elle irait loin. Comme quoi… En même temps, la prod’ ne l’a pas beaucoup aidée en diffusant trente fois dans la soirée le passage grotesque de sa prestation où elle chantonnait « Divine idylleuh lalala lalala lalala… ». Super, ça donnait vachement envie de voter pour elle.

Axelle était brune, Axelle était belle, Axelle chantait bien du Edith Piaf. Mais Axelle était un peu scolaire. A la prochaine!

Bon, et maintenant les dix rescapés :

Sian se la pète à mort, elle me soûle déjà. Ce soir elle a été virée par les SMS et sauvée par le jury, donc elle ne devrait pas faire long feu. Généralement, le candidat sauvé par le jury au premier praïme ne jarte pas la semaine suivante (genre le public lui donne sa chance cette fois-ci), mais dégage en troisième semaine. Parce que, quand même, le public ne l’aime pas…

Thomas avait fait sensation au premier casting en reprenant Seven Nation Army. Depuis je le trouve quelconque au possible. C’est le quota « rockeux ».

Lucile a l’air folle avec ses étoiles sur la tronche, mais elle a une jolie voix. Bon, pas de bol pour elle, c’est une fille, et la Nouvelle Star n’a jamais trop aimé les filles. Elle devrait hélas nous quitter assez rapidement, à moins qu’elle passe entre les gouttes pour se retrouver dans les cinq derniers. Elle est le quota « hystérique », cette année.

Julien ne peut pas gagner, vu qu’il s’appelle Julien (bah ouais, deux Julien qui gagneraient deux années de suite, ce serait un peu naze). En plus, il ressemble trop à Steven Tyler (traduction : il est moche). Il est le quota « je suis moche mais j’ai du talent ».

Kristov ressemble tellement (tente de ressembler?) à Sean Lennon que c’en est gênant. Il est la caution « musicalement respectable » de la Nouvelle Star cette année. Et ses prestations? Boh, on s’en fout, comme si on était là pour ça!

Pierce Brosnan… euh, Cédric a un peu essayé de casser son image de gendre idéal sur du Bashung. Bon, je peux bien admettre qu’il n’est pas désagréable à regarder (quoique ses cheveux soient un peu longs à mon goût…), mais regardez la vérité en face, mesdemoiselles : il ne chante pas très bien! Il a des chances d’aller loin, le jury l’aime bien et les midinettes aussi. C’est le quota « boys band à lui tout seul ».

Benjamin a foiré presque toutes les étapes du casting, et pourtant il est encore là. Le jury l’aime bien. Mouais, il est mignon, donc il devrait rapporter quelques SMS surtaxés à la six, mais sinon… Bon, disons que le jury avait besoin d’un quota « la Nouvelle Star est aussi ouverte au jazz ».

Bon, je ne sais pas trop dans quel ordre tout ce petit monde va se faire éliminer à partir de maintenant, mais partis comme on l’est ce soir, on devrait retrouver dans le trio de tête :

Ycare, le quota barge/je suis un artiste décalé. Il a tout compris : pour accrocher le public et le jury, il faut les scotcher dès le premier praïme avec une performance scénique mémorable (ou mémorisable, au moins). Donc, en surjouant à mort et en sautillant partout sur la chanson de Balavoine, il a remporté l’adhésion, et à mon avis il est tranquille pour quelques semaines. A moins que je ne me gourre totalement…

Jules, la tête à claques de 18 ans. Merde, quoi, il est plus jeune que mon petit frère!! Depuis qu’il est apparu sur mon écran, tout m’agace chez lui : sa voix, son look, son attitude, tout. J’ai horreur de la cool attitude assumée. Il a un certain talent pour rendre rock une chanson de Britney Spears (en pompant le style de Julien Doré, bien joué!), mais franchement j’essayais plutôt de reconnaître la mélodie que de vraiment l’écouter. Mais le jury est subjugué (la preuve? Lui aussi s’est foiré pendant presque toutes les étapes du casting, et il est toujours là), alors le public le sera probablement. Il est le quota « Pierrick Lilliu » de cette année, et ira donc certainement en finale.

Et enfin… Amandine!! Ne me demandez pas pourquoi, mais je sais que Amandine est la Nouvelle Star, c’est comme ça et pas autrement. Certes, son appendice nasal a des proportions préoccupantes, mais elle dépasse tous les autres candidats d’une bonne brassée. Sa reprise de Sinnead O’Connor a tout déglingué, elle est complexée, elle est timide, mais elle réussit tout ce qu’elle tente : ce sera elle.

Voila pour les prophéties. Si j’ai autant de flair que pour la Star Ac’, vous comprenez donc que c’est probablement Cédric ou Jules qui va gagner…

5 réflexions au sujet de « L’American Idol du pauvre »

  1. bon alors je me suis rattrapée cet aprem en regardant le prime sur M6replay (vive la technologie) et moi je dis vive benjamin!!!! il déchire, il est beau, c’est quand il veut (euh pardon je m’emballe) et merde il déchire quoi!! bon j’avoue j’aime bien mon sosie aussi (oui on me l’a encore sorti aujourd’hui donc c officiel je dois etre moche, quoiqu’une fois remaquillée par des pros et non par fabienne, elle passe mieux).
    Tout ca pour dire que je vois bien jules, benjamin et amandine en finale moi (oui je sais il en faut que deux mais je peux pas me décider) mais bon moi je suis nulle dans ce genre de pronostic (surtout pour les miss france d’ailleurs, en meme tps je soutiens tjs miss auvergne et…elles sont tjs moches)
    tout ca pour vive benji houhouhou!!

  2. Moi je ne regarde que pour Jules (oui moi aussi quand j’ai vu son âge j’ai senti les larmes monter)et Benjamin (il était transparent son pull? non?), et j’assume.

  3. Moi j’aime Pierce! Qu’est ce qu’il est beau!! C’est quand il veut pour aller sur son cargo, affronter l’océan pendant 6 mois! Grrrrr

  4. Le jury regrettera tôt ou tard d’avoir emmené Jules à Baltard. C’est ma prophétie personnelle. Amandine doit tellement gagner que la tête à claques à la mèche va l’emporter car il n’y a pas de justice. En même temps, dans ce désert féminin, ça aurait de la gueule qu’une fille l’emporte. Mais la nouvelle star préfère les garçons en général…
    Bref, Jules et Amandine en finale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*