Le premier compliment

On l’avait déjà dit ici: un stagiaire, ça sert à rien, surtout si on n’a pas prévu de l’occuper. Bah ouais, l’est pas payé, on s’en fout qu’il soit débordé ou non. Je ne voudrais pas avoir l’air de râler tout le temps (moooooii?? ‘vraiment pas mon genre), mais c’est vrai qu’encore une fois, niveau épanouissement personnel, mon stage, ce n’est pas encore ça. Au point que je me demande sérieusement si je suis prêt (ou pire, si je suis fait) pour le monde du travail. J’aurais peut-être dû rester chercheur qui cherche… Encore que, si j’en crois les rumeurs, cela ne consiste pas exactement à rester adolescent irresponsable toute sa vie. Dommage.
Bref, je voulais juste dire que décidément, peut-être parce que je ne prends pas assez les devants pour qu’on me donne du boulot, ou peut-être parce que ce secteur fonctionne vraiment comme ça, j’ai trois micro-crottes de travail à pondre par jour, qui généralement me prennent un quart d’heure chacune. Traduction, je passe environ 8 heures par jour à me fossiliser sur mon clavier, à errer sur la blogosphère comme une âme en peine. ‘Tain, s’il n’y avait que lemonde.fr à lire, comment je me serais déjà petit-suissidé depuis des lustres, moi! Merci les blogs, hein!
Mais n’exagérons pas: j’ai des choses à faire. Je voulais un boulot où on me demande d’écrire, et je l’ai. Bon, parfois, c’est juste de la correction de fautes de frappe et de grammaire, et je songe sérieusement à envoyer des mails d’insultes aux rédacteurs derrière lesquels je passe, mais ce n’est pas tout. Je ne suis pas seulement une secrétaire cochonne, non non! La preuve, depuis deux jours, je rédige du contenu éditorial. Des fiches thématiques que vachement de gens vont lire sans jamais savoir qui les a écrites. Chouette, c’est justement pour ça que je suis venu! A un détail près…
Quelqu’un a déjà été payé environ dix fois mon salaire pour rédiger ces fiches. et comme il a fait un boulot de sagouin et qu’on n’a plus le temps, devinez vers qui on se tourne?
Bon, ok, ce n’est pas bien grave. Je ne vais pas prendre mon air de jeune vierge offusquée: oui, les stagiaires, ça sert à faire le boulot des salariés, mais sans le salaire. Grande découverte! Donc, cessons deux minutes de nous plaindre et profitons de cette magnifique occasion de se montrer lyrique et poétique… Car oui, je suis formidable avec les écrits commandés. La preuve? Aujourd’hui, j’ai eu mon premier compliment de ma supérieure: « Elle est géniale, ta fiche, t’écris vachement mieux que ******. C’est hyper agréable à lire! ».
Que voulez-vous, c’est mon métier! Mon nom est Bond, Vinsh Bond. J’aurais du devenir prof de français, et écrire de mauvais livres à mes heures perdues. J’aurais fasciné mes élèves et semé l’émoi et le trouble parmi les innocentes lycéennes qui m’auraient trouvé trop beau gosse (les pauvres), et j’aurais trouvé ça très drôle. Ce n’est finalement pas ce qui est arrivé, au grand dam de ma pauvre mère qui y aurait vu une vocation plus noble, mais tout n’est pas encore perdu pour le néo-Stendhal du racolage écrit. C’est beau, j’en verserais presque une larme. Oui, ma maniaquerie de la langue m’ouvrira les portes de la reconnaissance, ce qui au demeurant est une perspective assez sexy. Et si ça ne vous fait pas encore rêver, alors prenez vous ça dans la face: à force de persévérance, j’ai pris du galon, et je suis peu à peu devenu le dictionnaire de synonymes officel du cinquième étage… Encore une victoire de canard. Et le premier qui se fout de ma gueule, je lui hurle « Donna Summer » dans les oreilles!

6 réflexions au sujet de « Le premier compliment »

  1. Moi je confirme ! Vinsh est le seul être au monde à pouvoir donner des conseils à distance pour rédiger des p*tains d’annonces et des plaquettes d’informations! Même qu’après on m’a dit que j’avais bien exploité le champ lexical du client (merci Vinsh!).
    Et de toute manière, s’il se plante, il deviendra commentateur pour l’eurovision (et moi chorégraphe…), nananère!

  2. je le savais que tu avais un petit côté secrétaire cochonne ! C’est bien d’assumer sa vraie nature ! 🙂
    Mais pourquoi gacher ton talent avec des fiches que personne ne lit ?
    Vinsh écrivain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*