Solidar schnoque

Comme je suis un stagiaire sympa et super bien payé, aujourd’hui, je bosse, par solidarité envers les morts de la canicule de 2003 et envers ceux qui sont encore vivants. La grande journée de la solidarité, travaillée mais non rémunérée, est désormais à la carte, mais ici, on la bosse toujours. C’est toujours moins chiant que d’en chercher une autre, vous me direz… Et puis, le jour où je serai vraiment vieux (parce que bon, vu ma capacité à me remettre d’une nuit blanche, je crois pouvoir affirmer que ma jeunesse est derrière moi), ça me fera jubiler de voir des jeunots bosser un jour férié pour me payer ma maison de retraite médicalisée.
Je m’éclate donc depuis ce matin à voir le soleil briller par la fenêtre, pendant que je cuis dans un open space surchauffé par les ordinateurs. D’ailleurs, je pousse la solidarité jusqu’à saigner du nez depuis un quart d’heure, mon petit appendice nasal étant fort sensible aux variations de température. Franchement, je suis un mec trop sympa, je t’ai repeint le lavabo des toilettes à l’hémoglobine, même dans Shining ils ont pas fait mieux. Bon, attention, hein, je ne suis pas opposé au principe de la solidarité (bien au contraire), et je suis content de bosser pour générer des moyens pour aider les personnes âgées et/ou handicapées qui ont perdu leur autonomie. C’est juste que ça me blase de voir que le lundi de Pentecôte est devenu férié pour certains, et pas pour moi, avec tous les cafouillages et polémiques auxquels on a eu droit depuis 4 ans…
Alors je veux bien être sympa avec le troisième âge, moi qui suis déjà un vieux machin au coeur desséché, mais je vous préviens, les vieux: s’il y en a un seul qui se la joue « vieux tracteur en panne qui me bloque le passage », dans le bus ce soir, je lui fais une balayette direct, et je le jette en patûre à un de ces moutards hurlants qui beuglent comme l’Antéchrist dans leurs poussettes!
Non mais…
(signé Vinsh, le sale con qui hait les transports en commun, surtout les jours fériés où il bosse)

2 réflexions au sujet de « Solidar schnoque »

  1. ouais, et bin ici on n’a pas de jour férié et il fait pas beau, alors hein!!! te plains pas!
    Mais bon, j’avoue, moi aussi j’aurai été trop vénère de bosser un jour férié où en plus, il fait chaud.
    J’espère que t’as pas croisé de vieux ds les transports…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*