Libérée

Voila. Pas grand chose à dire après le mini-marathon télévisuel qui s’est mis en place ce soir vers 22h. Si ce n’est le soulagement, après six ans et cinq mois, de savoir cette femme libre, de savoir qu’elle va revoir ses enfants, de pouvoir se dire que tant qu’il y a de l’espoir on peut venir à bout des situations les plus bloquées. Ce blog n’est pas un lieu de niaiserie, mais je peux bien me laisser aller à mes travers humains de temps en temps, non? Donc, ce soir, comme beaucoup d’autres j’imagine, j’ai une petite pensée pour Ingrid Betancourt et pour sa liberté retrouvée, enfin.

Ingrid, si jamais un jour vous passez par là: vous ne m’avez pas vraiment aidé à décrocher mon Master 1 (c’est le moins que l’on puisse dire), et bosser sur votre cas médiatique n’a pas été une sinécure, je vous l’avoue sans honte (quoique). Mais bon, par chance, je me suis mis l’auditoire dans la poche ce jour là, donc je vous pardonne d’avoir mal géré votre com’ politico-guérillo-diplomatico-médiatique, sur laquelle je n’avais rien, ou presque, à dire… Et je suis content de cet heureux dénouement, sans lequel ma grotesque performance orale sur votre cas devant kiki33 n’aurait finalement été qu’une sale blague vraiment pas marrante à raconter. Merci, donc, et félicitations!

2 réflexions au sujet de « Libérée »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*