The new Mister Slip

Vous vous souvenez de ces pubs des années 1990, pour les parfums bon marché pour adolescentes? Bon, y’avait les mythiques parfums d’Eau Jeune qui piquaient le nez, et puis les trucs un peu moins cheap (mais quand même), genre Cachurel ou Kookuï. Cette dernière marque avait lancé un parfum illustré par des spots télés avec adolescentes lascives portant des hauts transparents (et même qu’on voyait leurs nichons à travers et que personne ne s’est jamais habillé comme ça dans mon lycée, ce qui m’a à peu près autant déçu que quand j’ai réalisé que ma classe de seconde ne ressemblait ni au casting de Beverly Hills, ni à celui de Hartley, Coeurs à vif)… Le parfum s’appelait Oui-Non, ce qui est probablement une manière de dire « Ce produit s’adresse aux allum… euh, aux filles qui ne savent jamais ce qu’elles veulent mais qui sont cool quand même, d’ailleurs c’est pour ça que tous les mecs du lycée les draguent à la récré ».
Bref, en gros, les spots télé montraient plusieurs spécimens bien pimbêches et fashion de la gourde éthérée, supposée incarner le comble de la garce inaccessible nourrissant les fantasmes masturbatoires des ados boutonneux, et à laquelle aucune lycéenne n’a jamais vraiment ressemblé sous peine de subir une tournante sur le baby-foot du foyer. Je dis ça, je dis rien. Hmmmmm, Fifille!! Et l’une d’entre elles, qui se la pétait légèrement, balançait une ineptie du genre « Je suis la principale cause d’échec scolaire chez les garçons de ma classe », avant de se remettre une giclée de parfum qui pique les yeux. A l’époque j’avais été amusé par la subtilité de la réplique. Comme quoi, on n’est pas très intelligent quand on regarde trop la télé.
Et aujourd’hui, pour la première fois depuis…. pffffiou, deux siècles, j’y ai repensé en voyant ma co-stagiaire contempler fixement la fenêtre située juste derrière son écran d’ordinateur.
« Le mec en slip est revenu!! », qu’elle me dit, m’indiquant par là que le mec exhib’ (ou alors pas très pudique) de l’immeuble d’en face était revenu de vacances. Bon, moi, depuis le temps qu’elle m’en parlait et que je n’avais jamais réussi à l’apercevoir, je m’étais fait ma propre idée de ce néo-Apollon. Et en résumé, j’imaginais le gros moche tout nu de Friends, pour que ça la perturbe aussi systématiquement.
Bah en fait nan. J’ai regardé par la fenêtre et je l’ai enfin vu. Il ressemble à ça:

Et au bout du compte, c’est encore plus logique que ça la déconcentre. L’heure est grave: ce mec est la principale cause d’échec stagiaire de ma malheureuse compagne d’open space! Il faut faire quelque chose! Pauvre chérie… C’est dur de ne pas réussir à bosser à cause de perturbations extérieures! On échange de poste, si tu veux?…

* edit 12h42: Aaaaaah, le fourbe!! Il y a une nana seins nus chez lui!!

12 réflexions au sujet de « The new Mister Slip »

  1. @ pink lady: Nan mais quel rustre, j’te jure!! En plus, on me souffle à l’oreillette qu’elle portait une jupe et rien en haut! N’importe quoi, elle!

  2. Quelle s****!
    Enfin, moi, j’en veux bien un comme ça de l’autre côté de ma fenêtre! Rien que pour mater, c’est déjà pas mal (j’ai droit qu’à un cuistot de 70 balais, moi…)

  3. moi j’ai plus de vis à vis… ni chez moi ni à mon « bureau »…
    la dernière fois que j’en avais un (de vis-à-vis) j’avais comme vue un jeune à peau vérolée qui éclatait ses boutons à pus à la fenêtre. beurk.
    apparemment il voyait mieux ses boutons au soleil. moi je les voyais même à 10 m de lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*