Florence, ton spectacle & Friends, il est tout pourri…


Navré, Florence, tu sais (ou pas) que je t’aime, que tu me fais mourir de rire, que tu as donné naissance à certains de mes gimmicks les plus usités. Mais là, vraiment, ton nouveau spectacle où tu nous présentes tes amis plus ou moins connus (que c’était diffusé ce soir sur la six), bah c’est juste pas top, quoi.

Alors heureusement, il y avait tes sketches à toi… Enfin, tes sketches à toi toute seule, hein, parce que le coup de Christelle Bazooka/Michael Youn, c’était pas trop drôle quand même. Et puis ton trio des Taupes Modèles, bah bof, quoi. Tu dis que tu te demandes pourquoi tu t’es barrée de ce truc pour faire une carrière solo? Ne te demande pas, va, de toute façon tu as bien fait. Votre sketch du test féminin avait un potentiel, mais tes copines n’ont pas (ou plus) ton aisance sur scène. Autre erreur de casting: Arthur. Mais bon, je reconnais que c’est parce que je le trouve insupportable au dernier degré depuis des années. Franck Dubosc a officiellement pondu son sketch le moins drôle de tous les temps (et on partait de loin, entends-je au fond de la salle… Princesse pue-du-cul, arrête de fayoter pendant mes cours, ça sert à rien, je suis incorruptible!). Et puis bon, la thématique des hommes et des femmes qui se comprennent pas, c’est légèrement vu et revu. Tant qu’à faire, tu aurais pu nous faire attendre un ou deux ans de plus et revenir avec un vrai spectacle rien qu’à toi… et surtout drôle.

Bref, globalement, cette resucée du festival québécois « Juste pour rire » (bah justement, on n’attend que ça et ça vient pas) autour de la pétillante Florence Foresti ne décolle jamais vraiment, et nous enchaîne des comiques pas toujours drôles dans des numéros souvent trop longs.

Seuls moments à sauver (à peu près, parce que bon, y’a pas non plus de quoi se gondoler): le sketch de Stéphane Rousseau (j’ai revu Les invasions barbares hier soir, j’ai encore chialé comme un gros crottin), les numéros en solo de Florence clairsemés ici et là (c’est pas une icône gay pour rien, elle!), et le passage dansé sur Justin Tabernacle…

A part ça, j’ai préféré zapper sur Canal et les épisodes de Desperate Housewives déjà vus il y a six mois en téléchargement illégal sur ABC quand je séjournais à New York, Los Angeles and… Dunkeeerque (California).

Verdict: c’est naze. Je n’achèterai certainement pas le DVD de ce truc alors que j’en avais déjà vu les sketches de Florence gratos sur Yout*be il y a des semaines! Mouarf.

Allez, je vous recolle un vieux sketch de la Florence, quand c’était vachement mieux que ce soir…

PS : z’avez vu, je redis des méchancetés rien que pour vous ! 😉

4 réflexions au sujet de « Florence, ton spectacle & Friends, il est tout pourri… »

  1. Tu dis peut-être des méchancetés mais tu n’insulte plus Princesse Pue-du-Cul, et là moi je m’insurge. Fais gaffe, à la citer dans tes textes, elle va prendre la grosse tête. Déjà qu’elle est immonde… !

  2. je suis meme partie avant la fin, c’est dire (oui il est en général difficile de me déscotcher d’un écran)… quoi j’entends des voix dans la salle qui disent que c surtout parce que je voulais téléphoner a mon mec… alors vraiment, moi je dis… méchants

  3. @ bulibula: où est-il écrit la moindre insulte à Princesse pue-du-cul, ici, je le demande?? Je ne suis que douceur et gentillesse!

    @ alexandra: mouais, t’es un peu beaucoup niaise, toi…

    @ nikholas: bah je trouve point de clip, messire! Donc j’attends, pour lui faire sa fête! ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*