Elles sont aussi fatiguées que moi

Expérience sociologique. Prenez deux gourdasses. Mettez-les, en cette quasi-fin de semaine de dur labeur, devant la télévision. Leur cerveau se vide, comme il se doit, mais leur nature profonde demeure…

Dès lors, lorsqu’elle entendent un personnage de Cold Case déclarer à propos de la malheureuse victime assassinée: « Oui, elle faisait partie de notre Club. On se rencontrait souvent au dix-neuvième trou!… », bah ça donne à peu près ça, en terme de son:

Et il devient alors délicat de suivre la résolution de ce mystérieux homicide qui remonte à deux décennies (et à propos duquel personne ne sait rien, mais tout le monde se souvient de détails ridiculement insignifiants et pourtant cruciaux du genre le pendentif de l’ex du fils de la victime).

Moralité: il y a vraiment des gens qui postent n’importe quoi sur Youtube…

Une réflexion au sujet de « Elles sont aussi fatiguées que moi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*