Comment te dire…


Joyeux Noël avec des fours à micro-ondesKoreus

Jingle bells, jingle bells, jingle all the way. Oh what fun it is to ride in a one horse open sleigh…


Bon, lectorat, je ne te souhaite pas un joyeux Noël, hein, tu penses bien, j’ai déjà dépensé toute ma réserve d’esprit d’amûûr pour mes géniteurs, mon frangin et mon germanique gallinacée, et pour toi je me retrouve un peu à sec ce soir (la crise, tout ça). Donc tu te démerdes, tu fais ton self made man, ton Bill Gates, ta Madonna, ta Christine Deviers-Joncour (nue), et tu veilles à ce que ton Noël soit joyeux par toi-même, avec la famille, l’alcool, les chocolats et les gamins qu’on t’a inévitablement fourgué dans les pattes. Tu te démerdes, en somme !

Et si tu veux un mot gentil de ma part, tu m’envoies un cadeau. Ou de l’argent. Ou un rugbyman nu. Ou un mail avec un poème dedans, si t’es vraiment fauché (dans ce dernier cas, fais-moi repenser à ne pas t’inviter à mon anniversaire).

Tu vois, l’esprit de Noël m’a rattrapé, moi aussi, finalement. Je suis très ému.

Alors raboule les cadals !

En te remerkiant.

4 réflexions au sujet de « Comment te dire… »

  1. @ bulibula: oui, bon, bah prout, hein! Je prétends pas non plus à l’exclusivité mondiale, on est chez les has-beens, ici!

    @ marine: bizarre Noël, plutôt!

  2. comment ça des cadals ?

    Je te cite : « t’évites les cadeaux (souviens-toi de la gueule que je fais en ouvrant les miens en général, ça devrait te dissuader) »

    Alors pour les cadals j’ai envie de dire vas te faire foutre… Mais en toute amitié bien sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*