Vendredi soir, espoir

La seule question que je me pose en ce moment sur Franz Ferdinand (en dehors du classique « les apprécier fait-il de moi une morue de groupie bobo vendue à la haïpe ? »), c’est : aimerai-je le troisième album ?

Eh bah tu sais quoi ? Je ne suis encore sûr de rien…

Bon, et puis promis, mon prochain post sera consacré à la patate chaude que m’a refilé Marine. Mais alors, vraiment, j’ai du mal à trouver mes dix bonnes raisons, là.

____

Et sinon, petite note à l’attention d’un certain suisse qui a intérêt à assurer dimanche (sinon je serai très déçu) (et je suis terrible quand je suis frustré) (et du coup c’est le GG qui va morfler) (le GG compte sur lui, quoi) :

Allez Rodgeur, dégomme le majorquin !!

3 réflexions au sujet de « Vendredi soir, espoir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*