Plein la vue

Madame Monsieur bonjour, c’est Denise Fabre qui te parle.

Aujourd’hui c’est ligne éditoriale pourrave et malédiction de la vidéo envahissante, sur ce bloug. C’est qu’on n’est pas là pour faire dans la pertinence, non plus. Tu l’aurais remarqué depuis un bail, je pense.

Ouais, c’est vendredi 13 et tu vas jouer au loto, mais je ne vais pas t’en parler. Ce serait trop à propos. Et je ne vais pas te parler de la finale de Koh-Lala, non plus.

Nan, parlons d’un truc qui ne m’intéresse pas. Parlons strings, parlons dentelles, parlons jarretières et porte-jarretelles, parlons lingerie féminine, en somme.

Je sais pas si tu connais Agent Provocateur, lecteur. Si tu es hétérosessouel, tu devrais. C’est un peu comme les Secrets de Victoria (pas celle de la Roue de la Fouf… euh, de la Fortune, hein, une autre).

Tu situes mieux, là, je le sens.

Il y a quelques années, quand Kyliiiiiiiiiiiiie était au sommet de son sex-appeal (et donc de sa carrière), elle avait tourné une pub pour eux, qui était devenue over culte. Cherche pas à comprendre, même moi je comprends pas pourquoi les mecs présents dans l’assistance ne peuvent pas se lever de leur siège à la fin de la pub…

M’enfin bon, t’as bien compris l’objectif, hein : t’en mettre plein la vue.

Comme ça :

Comme le chante si bien Kylie dans une de ses chansons à texte : « wow wow wow wow ! »

Bref.

Tout ça pour te dire que demain c’est la Saint Valentin, et que la marque le rappelle judicieusement à ces messieurs hétérosessouels, et c’est plutôt rigolo (bien que peu crédible).

Moi ça m’a pas donné envie de l’énerver, la petite dame, j’ai pas envie de me retrouver avec ses miches sur les genoux. J’ai bien compris le message, non ?

Remarque, c’est pas à moi que ça va arriver.

Eh oui, en ce qui me concerne, donc, je ne serai pas physiquement présent auprès du GG pour fêter ça, et de toute façon c’est pas trop son truc, toutes ces conneries à base de fillasseries et fanfreluches. Ouais. Des fois, je le comprends pas bien. Alors moi ni Eiffel Tower, ni fly boat, ni même les fleurs, en somme. Mais bon, ça n’empêche pas les sentiments, hein.

Bon, et sinon j’ai vu Ricky, le film de François Ozon, et j’ai chialé, voila.

Mesdames et Messieurs, ainsi s’achève cette émission, je vous donne rendez-vous demain sur cette antenne, et vous laisse en la délicieuse compagnie de Danielle Gilbert (nue) (ou pas) pour votre émission de variétés.

7 réflexions au sujet de « Plein la vue »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*