Le Chic Trophy Pokanel

Bonsoir,

Ma vie est drôlement fatigante, tu sais. Ce ouikène, outre la victoire/intronisation de Rodgeur Federer au rang de meilleur joueur de tennis de tous les temps (ça m’a fait mon dimanche) (je te jure, je devais ressembler à un supporter beauf un soir de finale de coupe du monde de foot) (je t’ai déjà dit que je vomissais le football ?) (non ?) (c’est sûrement parce que mon dentiste m’a dit d’arrêter de cracher du venin) (bref) (tu vas réussir à reprendre la phrase ?), un autre événement d’importance intergalactique se déroulait.

Non, pas les élections européennes (mais il fallait voter, quand même, sinon tu es très vilain).

L’événement du ouikène, en fait c’était le Chic Trophy de l’association Pokanel. Je sais pas si tu te souviens, mais j’avais participé il y a quelques mois au Rallye des Pintades de la même association, et c’était déjà pour les petits enfants de Malgachie. Un vrai succès puisque j’étais dans l’équipe arrivée dernière, l’équipe d’Alexiane.

Pour ne pas rester sur un échec, et aussi parce que j’avais bien rigolé (mais également parce que j’avais oublié à quel point ça fait mal aux pieds) (ou alors parce que je suis maso, va savoir), je me suis ré-inscrit à cette nouvelle édition, à nouveau dans l’équipe d’Alexiane. Oui, parce qu’en fait, le Chic Trophy, c’est un Rallye de Pintades, hein.

Me revoila donc embarqué avec Alexiane et Miqueline, et pis plein de gens qui n’étaient pas là la dernière fois, dans une équipe So MadagascaroUs rebaptisée pour l’occasion So ChicoUs. Il y avait Pingoo, aussi, et il a pris plein de photos de tous les moments où on ramait dans les rues de Paris. Je pense que certains de ses clichés seront azimovesques autant que kafkaïens, mais je ne m’avancerais pas à m’y autoproclamer magnifique. Quoique, hein…

Bon, et quid de nos performances, dans tout ça ? C’est qu’on n’était pas venus (seulement) pour prendre la pose !


Le résultat, quand je tente de faire prendre la pose à l’équipe : du néo Pierre et Gilles, ni plus ni moins…

Donc, nos performances de dindes à rallye : et bien crois le ou non, mais on a assuré comme des bêtes.

Enfin, c’est ce qu’on croyait, avant de s’apercevoir avec cinq étapes de retard qu’on avait mal répondu à une des questions. Résultat : ça faisait juste trois quarts d’heures qu’on progressait dans le mauvais quartier, et un quart d’heure qu’on était bloqués suite à une sombre histoire de couscous royal. N’importe quoi, nous. T’as rien compris à ce paragraphe, non ?

Bref, juste pour dire qu’on est encore un peu des branques, mais que, l’expérience aidant, on a avancé mieux et plus vite que la dernière fois. On a jamais trouvé les trois équidés devant l’Hôtel Sully, mais on a répondu à toutes les énigmes du Roadbook…


L’arbre-poubelle avec un pigeon obèse dessus, ou l’endroit où on a perdu vingt minutes sur une question de ponctuation. On est cons, des fois.

Bon, ok, parfois on a répondu des âneries ou des « DTC », mais globalement on a rempli le questionnaire final en entier, et on est arrivés 5èmes sur 11 (et même 4èmes, puisqu’une équipe a été déclassée).

Alors si on fait abstraction des moments où on était paumés, de ceux où j’avais mes chaussures trempées par le pluie (en gros, toute la matinée) et de ceux où on perdait une ou deux pintades dans un magasin de chaussures croisé sur notre route, ce fut une grande réussite.

Le soir venu, Nath nous a tous accueillis pour les épreuves complémentaires. Mais bon, on avait mal aux pieds et il y avait du champagne, alors l’équipe s’est un peu dispersée. Du coup, je n’ai même pas pu m’illustrer en ma qualité de Dieu vivant du blind-test, et je t’avouerais que je suis un peu dégoûté.

Mais bon, l’important, c’est qu’on a aidé les petits enfants malgaches en leur offrant des chaussures à talons en pointure 38 (et un tas d’autres trucs utiles, aussi).

Pour ça, on remercie Pokanel, on va faire un tour sur le bloug de l’asso et on participe à Think the World, qui commence ce lundi. Je ramasse les copies le 21 juin.

La prochaine fois, si tu le veux bien, on parlera de ma rencontre avec Misterbitch. Parce que mon ouikène a été très rempli et que là, tout de suite, je ne veux pas te faire un post de quinze pages, non plus.

Cordialement, veuillez recevoir l’expression de ma fatigue intellectuelle certaine (mais dévouée).

Tschüss.

4 réflexions au sujet de « Le Chic Trophy Pokanel »

  1. Mais quelle équipe qu'a été déclassée dis moi tout ? (j'ai raté la fin, tu te rappelles ?)

    En tout cas, j'voudrais pas dire hein, mais ça fait quand même deux fois que mon équipe elle arrive avant la vôtre les z'amis.

    La prochaine fois, rassemblons nos forces, et on les battra à plates coutures !
    (Paraît que nous on est arrivés 3è, d'après mon coach)

    En tout cas Vinsh, ça m'a fait plaisiiiiiir de te voir 😀

  2. @ alexiane : ça vient, ça vient !

    @ pau : eh oui, il y a eu un déclassement, donc sur le papier, tout le monde a gagné un rang, en gros ! 😉

    @ lo : mééééheu, j'ai essayé d'être clair ! Un rallye, c'est un jeu de pistes dans Paris, avec un même point d'arrivée pour toutes les équipes. Celle qui revient en ayant été la plus fidèle à son parcours et en ayant répondu au maximum d'énigmes correctement gagne, voila tout. Pour le reste, je ne vois pas ce qui manque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*