No Drugs

How addicted to Twitter are you?

Created by The Oatmeal

Voila voila…

Bon, bah on pourra vraiment jamais m’accuser d’être un geek ni même un technophile pur et dur, hein.

Tu me diras, je ne suis pas à l’abri d’évoluer vers le côté obscur de la force, mais bon. Pour cela, tu cliques sur le joli lien sur le côté, et tu me suis, pour m’écouter dire plein de choses très intéressantes et sans la moindre vacuité. Si, si, je te dis.

QUOI, t’es pas sur Twitter ?

Pfff, t’es trop naze.

Pourtant, tu vois bien comme ça me réussit : même pas accro je suis, quand je veux j’arrête, la maîtrise absolue des choses j’ai !

C’est parce que je suis un modèle d’équilibre psychique, ça : zéro addiction, zéro drogues, à peine 8 cafés par jour, bref, la sainteté est à ma portée.

Bon, sinon, en parlant sainteté, béatification, toussa toussa, je sais pas trop comment je vais m’y prendre ce soir pour échapper aux obsèques en stade façon super concert géant de celui dont je ne veux même plus prendre la peine de taper le nom.

Je pense que je vais me contenter de disparaître dans une salle de ciné, tiens. Ou alors dans le décolleté d’Evelyne Dhéliat (ne cherche pas la pertinence de cette occurrence, c’est pour mes lecteurs pervers).

3 réflexions au sujet de « No Drugs »

  1. Difficile d'échapper à la rafale médiatique de l'autre …

    Mais rassures toi : ce n'est RIEN, comparé à ce que ce sera quand Djonnie mourrira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*