La frontière du pays de Candy (ou pas)

Bonsoir les hommes, bonsoir Benjamin, bonsoir le public, c’est Courtney qui te parle, limite en pleine redescente de son week-end (et on est mardi soir).

Je suis désolée (moi Courtney, hein, pas moi Vinsh), mais je vais devoir m’absenter un peu.

(Aaaaaah)

Mais que se passe-t-il donc, messire ?

Bah comment te dire, tu sais, si j’ai fait la bringue pendant une partie du ouikène (au risque de m’endormir sur un canapé ou de vomir en pleine rue) (c’est la classe à la Courtney), c’était un peu pour célébrer / oublier mon passage de douane.

« Qué passage de douane ? Attends, il s’est barré, l’autre naze ? Il a carrément changé de pays sans nous prévenir ??

Moi audience choquée, moi vais aller éponger ma tristesse et mon choc émotionnel chez Mickaël Vendetta, pour la peine ! »Italique

Rhooooo, pas la peine de me la jouer traumatisé, Micheline, tu sais bien que je suis un électron libre, une entité farouchement indépendante, qui voyage à son gré. C’est pour ça que j’ai fait butter Kurt Cobain en embauchant un tueur à gage un lendemain de cuite, sur un coup de tête, mon gros. C’est pas moi, c’est Shawn.

Donc, oui, parfaitement, je visite actuellement un nouveau pays.

Fête ça avec moi, sois pas bégueule, et souhaite-moi donc…

« Bienvenue en Chômagie, Vinsh ! »

Rhooo, t’es trop mignon, mon lardon, fallait pas ! Je suis très émotionné dans mon for intérieur, toussa…

Mais bon, j’ai des CV à envoyer et des parents furax à calmer, alors tu m’excuses, hein. C’est pas comme si j’étais scotché à un bureau en postant pour faire genre « chuis super occupé, regardez comme je tape », désormais. En vrai, je suis surtout scotché à mon clapier et j’essaye d’en sortir dès que possible pour 1) ne pas être trop tenté de regarder les rediffs des Vacances de l’amour et 2) sortir un peu dudit clapier avant d’entamer une dépression et un régime à base de K*nder Country.

Alors voila, je suis allé voir les gentils gens du Paul emploi, qui m’ont collé à la désormais célèbre cabine téléphonique des désespérés qui n’ont ni identifiant ni rendez-vous.

A ce jour, je n’ai toujours pas de rendez-vous, d’ailleurs, parce qu’après trois quarts d’heure de queue et un passage par le téléphone noir, une dame un peu revêche m’a dit que mon Paul emploi de référence n’a pas de rendez-vous disponibles, en fait.

Ah bah chouette alors, et je fais comment, moi, si on me refoule à la frontière de la Chômagie, hein ? Je demande l’asile en Suisse ?

Et bien sûr, je n’ai pas le droit de me pointer à un autre Paul emploi parce que ma convocation (celle que je dois recevoir un de ces jours, quoi), dira un truc du genre « M. Vinsh doit se rendre à CE PAUL EMPLOI LA, ET PAS UN AUTRE, CAPISH ? Son rendez-vous aura lieu le [démerdez-vous] à [démerdez-vous again] heures précises. Ne soyez pas en retard, c’est très mal vu. Bien cordialement, etc. ».

Mais bon, j’attends de voir, c’est juste la petite dame un peu blasée du téléphone qui m’a dit ça.

Il me fatigue d’avance, mon séjour en Chômagie.

8 réflexions au sujet de « La frontière du pays de Candy (ou pas) »

  1. Donc si je comprends bien, en ce moment, c'est la période du chômage (et des ruptures sentimentales…)

    Manquerait plus que je sois virée parce que je vais trop sur internet au bureau pour lire des blogs de gens qui vont au Paul de Chômagie tiens…

  2. Préparant moi-même mon voyage en Chômagie (mon rdv chez Paul est vendredi), je ne peux que vous souhaiter mes voeux de bonne route. Quand nous y serons tous les deux, nous pourrons nous refiler les bons plans, puis comparer nos tofs de vacances – si le coeur vous en dit, cher ami chaudmeurt.

  3. Et merde, j'avais pas suivi. C'est quoi cette entubade ???
    J'croyais qu'il y avait une promesse d'embauche à la clé… Non pas que je veuille foutre les pieds dans le plat en disant ça, mais euh…. C'EST QUOI CES CREVARDS ????

  4. Allez soit pas triste, dis toi bien que les gens du pôle emploi je les fréquente depuis heu…allez quoi? 4 ans à vue de nez…tu vas voir, on rigole bien.
    (tellement qu'un grand jour de dépression, j'ai créé la chose en lien dans le nom)

  5. Courage!

    (Et surtout, ne commence PAS à regarder les Vacances de l'Amour, c'est le plus grand danger qui te menace et tu n'en sortiras JAMAIS. Oui oui oui, je parle en connaissance de cause!)

  6. En tant que membre de ce fabuleux pays depuis 1 ans : bienvenue !!!!!

    Pour te préparer psychologiquement à la chose. Normalement, ton first rdv durera 10 minutes, le temps que ton gentil conseiller entre ton cv dans son ordi, et qu'il te dise que vu la branche dans laquelle tu bosses, mon pauvre monsieur, il ne peut rien pour toi, tout se fait par réseau. Et pis un jeune bac+5, pour le Paul Emploi, c'est de loin pas son cas le plus désespéré. Et pis de toute façon, depuis la crise, il ne peut pas accorder plus de temps aux gens, et c'est déjà un miracle qu'il t'ai reçu.

    Si tu tombes sur un gentil comme le mien, il te dira que c'est pas la peine qu'on se revoit, vu que je bosse en free-lance à côté, j'ai trop d'heure de travail dans le mois pour fixer un rdv. Si tu tombes sur un méchant, il te harcèlera tous les mois pour que tu prouves que tu cherches bien du taff et menacera de te radier si tu n'accepte pas un stage découverte gendarmerie (véridique).

    Sinon, au bout d'un mois, il y a peu de chances que tu résistes aux rediffs des Vacances de l'amour, ni à celle de Friends à 17 h. Dans les jours désespérés, tu trouveras même les « Chiffres et des lettres » absolument palpitants.

    Mais y a aussi des bons côté : tu peux boire des coups tous les soirs sans te demander comment tu vas faire pour te lever le lendemain, et bien rigoler en voyant certaines annonces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*