En 1987, je ne suis pas sûre que Vinsh était né.

Amis lecteurs,

C’est Jungle Ju qui vous parle.

J’ai (presque) résolu le problème du demi-escalier de Vinsh. Par contre, vous l’aurez peut-être remarqué, je ne suis pas très forte en dessin et je manque un peu d’inspiration en ce qui concerne le nouveau lien vers les pop-pouffes du mois (à gauche, là).

Donc si vous êtes doués de vos deux mains, créatifs, et que vous avez un peu de temps devant vous (ou si vous vous ennuyez dans une usine) (en Chine) (ou ailleurs) (je ne vise personne), n’hésitez pas à vous manifester pour que je vous donne les tailles et les couleurs qui vont bien faire une jolie image pour notre ami Vinsh.

Cette annonce étant passée, et comme je l’avais promis sur mon blog (que vous ne lisez pas beaucoup sinon je le saurai), je vais donc vous toucher deux mots du dixième d’ascenseur du maître de ces lieux.

Fort récemment donc, j’ai l’honneur de visiter le palace de notre ami commun.

Pour ceux qui n’aurait pas eu la chance d’y être convié, sachez que si Vinsh vit dans les beaux quartiers, il n’en habite pas moins l’immeuble des pauvres, et à ce titre, tout y est relativement exigu.

Notamment son ascenseur donc, qui est à peine suffisamment profond pour contenir deux personnes et suffisamment haut pour contenir un Vinsh (c’est qu’il est grand, l’animal).

Autant vous dire que monter sept étages à deux dans cette cage à lapin vous permet de nouer des liens indéfectibles et éternels.

 

Le groupe à un tube du jour

En l’honneur des pop-pouffes, je te présente une pop-pouffe à un tube, qu’on peut raisonnablement qualifier de pop-pouffe de tout 1987, voire de pop-pouffe ultime des années 1980s, puisque Wikipédia semble penser (attention tenez-vous bien) que ce clip soit le plus téléchargé de tout l’internet.

Sabrina – Boys (summertime lovin’).

Ah cette belle ambiance de dimanche après-midi autour d’une piscine !

On se dit quand même à la vision de ce clip, que dans les années 80, on ne faisait pas dans la finesse, et qu’on se posait beaucoup moins de question niveau contrôle des images et réalisation.

Vous avez vu comment elle manque de se faire assommer par un ballon puis manque de se noyer dans la séquence d’ouverture ?

Plus je regarde ces images, plus je me demande si elle avait bien compris avant le tournage que son maillot allait tomber à force de sautiller.

Les producteurs des images, eux, avait bien compris par contre.

Je ne suis pas sûre que toutes les Britney, Janet, Shakira, Nelly et consoeurs réalisent tout ce qu’elles doivent à Sabrina.

Sur ce, je m’éclipse, mais si vous venez me voir sur mon blog, je vous parlerai peut-être de War Games (ou comment dans les années 80s, on n’était pas encore des pros en matière de confidentialité des mots de passe), et il y aura sûrement un groupe à un tube.

Ca va être bien, croyez-moi.

8 réflexions au sujet de « En 1987, je ne suis pas sûre que Vinsh était né. »

  1. Quelle faculte d'adaptation, Jungle Ju, le groupe a un tube est so Vinsh !

    et sinon, Vinsh, tu etais au courant qu'elle allait profiter d'avoir tes codes pour faire sa promo chez toi ???

    Bon sinon, sinon, c'est quoi ces dimensions ? ces couleurs et c'est quoi le typo ? hein, on va essayer de faire ca bien !

  2. Roooo mais enfin, pas d'histoire d'ascenseur sur internet, un petit de 10 ans pourrait passer pas là et devenir un petit de 10 ans tout choqué! En tout cas, l'ascenseur (du blog, pas l'ascenseur de l'amour) commence à disparaître… je crois qu'il va me manquer…

    En puis je suis tout a fait d'accord avec Jungle Ju, Shakira et autre pouf à tignasse de lionne doivent tout à Sabrina, qui par ailleurs aurait du porter un 90E et pas un 85B ….

    Enfin bon, « merta » à vous tous et que la force soit avec vous! (et Vinsh, je suis accro à ton blog, c'est pire que la grippe A!!)

  3. @Jungle Juju : ah, le rhume, la fièvre, c'est pareil, tout ça !

    @FabulousF. : hmmm, je suis sûr que tu fantasmes aussi sur les ascenseurs, ne fais pas ta vierge effarouchée, hein !

    @Mlle Inès : rhoooo, bah c'est trop gentil, ça, je vais rougir, tiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*