Top 40 des 2000’s : n°10

n°10 : Nelly Furtado – Try (2004)



Je compte profiter de ce top 10 pour dénoncer des injustices (je suis un peu le Nicolas Hulot [nu] de la musique de merde), en mettant en avant certains sinegueules totalement passés inaperçus et qui ont, du coup, pris d’autant plus de valeur à mes yeux qu’ils sont devenus des kiffs complètement perso, que je ne partage donc presque avec personne…

C’est le cas de cette chanson de Nelly Furtado, que j’aime évidemment parce qu’elle est triste (j’aime les chansons tristes) et parce qu’elle me rappelle l’époque de l’album Folklore, époque où elle ne jouait pas encore à la pouffe harènebi mais se limitait à ce qu’elle avait déjà proposé dans son premier album, avec un supplément d’âme et de maturité rares pour un deuxième album : une pop nette et lumineuse, portée par sa voix unique que les uns adorent et que les autres comparent à celle d’un canard en pleine castration. Je fais partie des uns. La voix de Nelly est une merveille qui porte une empreinte reconnaissable entre mille et un enthousiasme que sa jeunesse ne saurait être seule à lui insuffler.

Sur Try, Nelly parlait de relations foireuses, des efforts qu’on fait pour que ça marche, des compromis compromettants, de la liberté que l’on conserve malgré tout. Cela ne me parle pas beaucoup, mais en fait si. C’était aussi l’époque où, plus subtilement qu’aujourd’hui, elle tentait de valoriser ses origines latinos (ici avec un clip ambiance « folklore portugais »).

Nelly, reviens donc vers la pop. Cela t’allait vachement mieux, tu sais !

8 réflexions au sujet de « Top 40 des 2000’s : n°10 »

  1. Quand j'ai vu que Nelly Furtado était #10 et que c'était pas Promiscuous girl, j'ai eu un comme un sursaut de révolte. Mais finalement Try est une belle chanson qui nous fait entendre ce que Nelly sait faire avec sa voix. Merci pour la découverte. (Et on est tellement pris par la chanson qu'on rit même pas quand elle plume sa poule.)

  2. @appas : si je peux faire découvrir un album qui s'est vendu en France à autant d'exemplaires de celui de Magalie Vaé, je considèrerai ma mission comme réussie. 😉

    @crevette : pour le featuring avec Timbaland, je te dirais que 1° elle l'a déjà fait (sur Give it to me en 2007 avec également Justin Tabernacle) et que 2) elle lui doit bien ça compte-tenu du rôle qu'il a joué dans son album en 2006.

    ET JOYEUX NOËL, sinon, hein !

  3. Ah mais je sais bien qu'elle l'a déjà fait, mais sachant qu'il y avait une autre voix de gonzesse déjà dessus (je sais plus son nom ça commence par un S et elle prépare un album solo si j'ai bien suivi), elle était pas obligée de se compromettre à nouveau… Et puis c pas comme ça qu'elle va retourner vers la pop. En plus bon, elle lui doit son « come back », ok, mais y a des limites non ?

    Bref Noyeux Joël en retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*