Top 40 des 2000’s : n°16

n°16 : Britney Spears – Womanizer (2008)

WHAT ??? Britnouille seulement 16ème ???

Je sens que la moitié du lectorat est partie en maugréant que ce classement était n’importe quoi. Soyons clairs les gens : c’est n’importe quoi depuis le début, ce classement, c’est mon moi arbitraire qui prend les décisions.

Bon, alors pourquoi ce classement tellement indigne de cette grande prêtresse de la culture qu’est Truie Spears ?

Bah pour être honnête et totalement contradictoire, si je ne m’étais pas astreint à caser un seul titre par artiste, j’aurais mis le best of de Britney, ça aurait fait office de Top 10 et le classement aurait été torché. Mais bon, ça aurait encore plus fait fuir le lectorat, non ?

Donc Britnouille se retrouve coincée ici, dans le top 20 mais pas dans le top 10, alors qu’elle est probablement ZE mégastar internationale qui aura marqué ma jeunesse, au bout du compte. Pas parce que je ne l’aime plus. Pas parce que Womanizer n’est pas une mégabombe clipesque et FM. Pas parce que je me fous de classer l’un des plus gros hits de la décennie comme un sagouin.

Juste parce que Britney, comme les quelques-uns qui la précèdent au classement, a tellement occupé la scène médiatique ces dix dernières années qu’elle en devient suspecte, musicalement parlant. Trop entendue. Trop encensée par des fans à peu près aussi intransigeants et débiles que ceux de Mylène F.

Et aussi parce que je suis dans une période où je l’écoute moins, après saturation de Circus et la sortie d’un deuxième best of alors qu’elle n’a sorti que deux albums depuis le premier best of (ce qu’on peut quand même appeler du foutage de gueule).

Alors voila, Britney, je l’adore, et j’ai bien failli la caser dans le top 3 de mes sinegueules préférés de la décennie, mais bon, ça fait longtemps que j’ai pas effectivement acheté un sinegueule de Britney, en fait. Alors je la classe au mérite. De toute façon, tous les titres présents dans le top 20 de ce classement sont dans un mouchoir de poche, je t’ai déjà dit que j’avais été bien emmerdé à établir le classement. Là, tu commences à comprendre, nan ?

Je retiens Womanizer plutôt que Toxic (les deux seuls vrais énormes tubes qu’on retiendra d’elle pour les 2000’s), en hommage à mon pote le Jean Slim, avec qui j’avais tenu une très philosophique conversation en 2007, à l’époque où Britnouille se rasait le crâne et recevait les services sociaux autour du petit déj’ le ouikène. Nous avions livré un verdict, au regard de ce qu’avait été sa carrière jusqu’alors (4 albums et une chasteté revendiquée puis jetée aux orties) (un bon bilan de son apport culturel en somme) : si elle n’était pas finie ainsi que certains le prétendaient déjà, elle devait faire son come back avec LE tube de sa carrière, sinon c’était même pas la peine de revenir. Alors en oubliant l’essai Gimme More, cela nous amène donc à l’automne 2008 et à ce smash hit improbable qui généra des reprises spontanées quasi-immédiatement et à côté duquel il était impossible de passer.

Je sais que désormais tu vas regarder les autres classés avec un regard suspicieux, parce que, seriously, comment il va caser 15 chansons plus marquantes que Womanizer, l’autre branque, hein ??

Laisse faire les pros, chérie.

5 réflexions au sujet de « Top 40 des 2000’s : n°16 »

  1. J'avoue que je reste circonspect devant un tel parti-pris de classement artistique, mais je suis sûr que tu vas nous étonner et que tu sauras hautement justifier tes choix (t'as intérêt, en fait). Mais je reconnais aussi, humblement, que je ne suis que profane en matière de pop-pouffage… 😉

  2. Moi je dis, que tu deviens grand, et sérieux … je dis, que tu expliques bien ton choix de classement … et aussi, je dis qu'il va falloir retourner bouger ton boule sur du Britbrit très très vite parce que pour ça, top40 ou pas, y'a rien de mieux …………..

  3. @lord de Winter : non non, rassure-toi, c'est bien un scandale. 😉

    @lilibuzz : je suis vieux mais noctambule, j'ai 50% de chances de bouger mon boule, non ?

    @j. : rhooooo, vilain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*