Top 40 des 2000’s : n°17

n°17 : Black Eyed Peas – I Gotta Feeling (2009)



Avec le Germanique Gallinacée, on s’est engueulés ce ouikène parce que je voulais pas lui cafter la suite du classement de ce sioupeur Top 40 (j’ai des principes). Et aussi parce que je lui ai dit qu’il n’y aurait pas David Guetta dans le Top 10 (j’ai des principes).

N’importe quoi, lui.

Mais bon, le sieur Guetta est quand même présent sur ce titre, sur lequel il a bossé et qui risque de contribuer à faire de lui un artisan crucial de la pop-poufferie dans les 2010’s : y’a qu’à voir tous ceux qui le sollicitent depuis et le succès du clip, condensé dance harènebi de tout l’esprit hédoniste de la pop-pouffe (des gens beaux qui dansent dans une maison splendide que je n’aurai même pas les moyens de louer à 45 balais) (j’aurais pas aimé être le locataire qui s’est coltiné le ménage le lendemain matin) (salauds de jeunes). Au lieu de râler, on va donc s’incliner devant le probable plus gros succès sinegueule de l’année 2009, tellement successful qu’il transcende le clivage hype / beauf.

Bien au-delà des Shut Up, Where is the love ?, Boom Boom Pow, Let’s get it started, Pump It ou Don’t Phunk With My Heart qui jalonnent le parcours de ce groupe depuis 2004, d’ailleurs. Tout cela est commercial à pleurer mais désespérément efficace, je l’admets, alors eux aussi, ils sont classés ici, par souci d’objectivité. Et pis, bon, je vais pas faire genre que j’ai jamais shaké mon booty en bouate sur une volaillerie des Black Eyed Peas, hein, on me croirait pas…

4 réflexions au sujet de « Top 40 des 2000’s : n°17 »

  1. Je proteste. S'il fallait césariser les BEP, c'était avec Meet me the halway où le nuisible Guetta n'a pas mis ses sales pattes. Meet me… est, musicalement, à 12 000 km au dessus de ce I Gotta Feeling à peine pitécanthrope. Que faire pour changer ce classement injuste ? Écrire au Médiateur de la République ? En revanche, et (hélas) entièrement d'accord, quand tu écris « tellement successful qu'il transcende le clivage hype / beauf. »

  2. Pour faire évoluer ce classement injuste, je te conseille d'écrire directement à l'Elysée, où mon courrier est traité personnellement par Carla B. qui s'occupe des affaires musicales du royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*