Top 40 des 2000’s : n°22

n°22 : Rihanna – S.O.S (2006)



Comme l’année 2000, l’année 2006 est sur-représentée dans ce top 40, lequel commence par ailleurs à me valoir plein de conversations avec les gens de la vraie vie parce qu’ils sont époustouflés / étonnés / sonnés / syphonnés / atterrés (rayer la mention inutile) (mais nan, grand con, ne raye pas pour de vrai, c’est ton écran d’ordi, tu vas le niquer).

Donc, Rihanna. Celle qui, malgré mes supputations de 2005 face à son sinegueule Pon de Replay que je trouvais relativement mainstream et passe-partout, a réussi à devenir ZE révélation internationale des 2000’s. Car on en a vu, pendant les 2000’s, de la pop-pouffe harènebi qui sortait un sinegueule avant de disparaître pour toujours (RIP Amerie, Chante Moore, Samantha Mumba, Cassie, Blu Cantrell, JoJo, Kaci Brown…). Et franchement, avec Pon de Replay, Rihanna semblait bien partie pour aller grossir leurs rangs.

Mais au printemps 2006, elle balance au monde entier ce tube ENAURME, basé sur un sample tout bête de l’inusable ritournelle de Soft Cell. Pas besoin d’aller chercher bien loin pour comprendre le succès de la chanson, véritable earworm aux rythmes imparables, clip en forme de petit défilé lingerie des atouts de la miss (yeux clairs en amande, physique menu pour attitude effrontée, déjà une certaine extravagance capillaire), bombe à dancefloor dans la droite lignée du retour en grâce alors en pleine éclosion des 80’s (et encore, on ne poussait pas encore les filles à remettre des vestes à épaulette, à ce moment-là). Ce fut là le véritable début de ce qui allait devenir le phénomène Rihanna, présente depuis cette époque en TV et en radio quasiment sans discontinuer. Ce qui ne relève pas encore d’une longévité exceptionnelle en termes de carrière, mais tout de même d’une belle persévérance du succès, sans véritable période d’absence.

Bref, Rihanna, c’est ZE pop-pouffe harènebi. Et S.O.S, c’est ZE chanson pour ceux et celles qui ont renoncé à leur vertu (et à leur dignité) lorsqu’ils entament le déhanché spécial « grosse allumeuse »… Si toi non plus tu n’as aucune vertu (ou alors une toute petite), shake ton booty, on a encore du niveau musical affligeant à étaler ici !

2 réflexions au sujet de « Top 40 des 2000’s : n°22 »

  1. Et « Don't stop the music », alors ? Gros carton de dancefloor. Dommage que tu ne l'aies pas sélectionné. Mais tout ça est secondaire. Ce qui compte c'est le style de tes billets.

    « Bref, Rihanna, c'est ZE pop-pouffe harènebi. Et S.O.S, c'est ZE chanson pour ceux et celles qui ont renoncé à leur vertu (et à leur dignité) lorsqu'ils entament le déhanché spécial « grosse allumeuse »… »

    C'est du bon son de texte.

  2. J'ai vachement hésité sur le titre à choisir, mais j'ai retenu celui-ci car il a, à mes yeux, distingué Rihanna de ses collègues jeunettes aspirantes stars du harènebi. Merci du compliment, en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*