Top 40 des 2000’s : n°23

n°23 : Arctic Monkeys – Fluorescent Adolescent (2007)



Les groupes de rock hype, moi je dis que ç’a été la guigne des 2000’s pour les amateurs de pop morue multi-radiodiffusée. Lorsqu’ils ont débarqué en 2006 avec leur look de lycéens à cheveux gras qui avaient enregistré leur album dans le garage de papa, j’avais plutôt envie d’être sceptique au sujet des Arctic Monkeys, évidemment encensés par la critique qui hurle au génie dès que des mineurs sont capables de produire un son pop mais crade.

Au final, j’ai adoré leur premier album, malgré son titre un chouïa pompeux façon groupe qui se prend déjà au sérieux (mais bon, c’est ça aussi, le rock, hein), Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not. Esprit de contestation (ou plutôt de contradiction systématique), têtes à claques d’ados. Le carton de l’album outre-Manche (plus de 360.000 exemplaires vendus la première semaine) a évidemment aidé le reste de l’Europe à suivre le mouvement, de même que le Mercury Music Prize, où les précédaient au palmarès Franz Ferdinand, Badly Drawn Boy, Pulp, PJ Harvey, Ms. Dynamite, Dizzee « Bonkers » Rascal ou Antony & The Johnsons. La chanson I Bet You Look Good On The Dancefloor m’a suivi une partie de l’automne 2006, et puis je les ai un peu oubliés, parce que bon, si les radios pop mainstream et MTV ne diffusent pas huit fois par jour, moi, je suis comme un poisson rouge, j’oublie.

Jusqu’à 2007 et leur deuxième album (il faut battre le fer tant qu’on n’est pas encore trop rin… euh, tant qu’il est chaud), moins soutenu médiatiquement (quoique) mais dont émergera cette brève mais rafraîchissante petite chanson, sinegueule un peu atypique par rapport à leur habituel rock énervé de garage, qui sent bon l’été et les batailles d’eau. C’est celle que je garde en souvenir.

4 réflexions au sujet de « Top 40 des 2000’s : n°23 »

  1. 1 – Tu écris maintenant tellement d'articles que j'ai du mal à te suivre… C'est pas possible, on t'a changé? Tu prends de la drogue? Ou au moins des vitamines? Ou alors tu trompes l'ennui dans l'écriture? Quoi qu'il en soit, ne change rien, j'adore toujours autant tes articles, au point que je pense qu'on devrait te donner une chair au Collège de France pour enseigner la science du pop-pouffage!
    2 – En lien avec ce que je viens d'écrire, je suis également ravi des pépites de clip que tu exhumes : j'adore les Artic Monkeys et The Killers, et je n'avais encore jamais vu les clips afférents aux tubes singeulesques cocncernés.

    Donc, bravo et merci, et continue comme ça, et bon week end, et tout! 😉

  2. @appas : c'est bien souvent le cas, en fait. Même quand le texte est hyper important, le clip est une création du seul réalisateur de clips, en général. Effectivement, c'est peut-être ça aussi, le rock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*