Top 40 des 2000’s : n°35

n°35 : Wyclef Jean feat. Mary J. Blige – 911 (2000)



Encore la Mary Bridge ?? Mais oui, mon œuf au bacon !

On est toujours en 2000, et décidément ça paraît loin. Je suis bien emmerdé avec cette histoire de top 40, parce qu’on ne peut pas caser tout le monde, au vu de toutes ces conneries mathématiques. Rien qu’en 2000, j’aurais pu caser les Spice Girls ou les All Saints (tu sais, les girls band qui avaient le girl power dans la girl music et qui n’étaient pas encore complètement décrépis à l’époque – respectivement avec Pure Shores et Holler), Anastacia (dont on a déjà parlé, ça suffit maintenant), Robbie Williams (Rock DJ et son strip-tease plus qu’intégral), Sonique (It Feels So Good), Spiller (Groovejet), Madonna (Music), Modjo (Lady), Kylie Minogue (Spinning around), Madison Avenue (Don’t Call Me Baby), LeAnn Rimes (Can’t Fight The Moonlight), Britnouille (Oops ! I did it again), Toni Braxton (He wasn’t man enough), Craig David (Seven Days), Eminem (The Real Slim Shady)…

Ah ça, c’est qu’il y avait du haut niveau de chanson de qualité, en 2000.

C’est donc, tu le comprendras aisément (ou pas aisément, mais bon, je suis quand même assez clair dans le déroulement de ma pensée, nan ?) (nan ?) (t’es relou), hyper difficile de choisir. Alors on va faire comme avec la ligne éditoriale de ce bloug : n’importe quoi et arbitraire. Le grand gagnant de la tombola de la tempête de cerveau est Wyclef Jean. Pour à peu près la même raison que le n°36 : parce que c’est un vieux sinegueule, qu’on a beaucoup entendu puis plus du tout, et qu’à ce titre il s’inscrit dans le registre des souvenirs de « cette année-là » (c’était l’année 62). C’était un plaisir de l’entendre au moment où il passait tout le temps sur Foune Radio, c’est un autre plaisir que de l’entendre maintenant qu’on l’a tous plus ou moins oublié, notamment pour son air entêtant de guitare et la voix de Mary J. Blige, particulièrement valorisée par ce genre de chansons mid-tempo.

Mais pour moi, ce joli effort d’un ex-Fugees, qui aura survécu aux 90’s jusqu’en 2006 et un duo marketé foot avec Shakira, restera une des chansons phares de l’année 2000, comme associée à cette seule époque. Un souvenir, en somme. Même si elle n’a marché en France qu’en 2001 (c’était l’époque, encore d’actualité parfois d’ailleurs, où un sinegueule américain mettait quatre mois à traverser l’Atlantique).

5 réflexions au sujet de « Top 40 des 2000’s : n°35 »

  1. Bon mon petit vinshouille, pas que je fasse une greve du com', hein ! Mais bon comme je vois toujours pas les videos juste je mets les choses au clair en vrai je vais âs commenter des trucs que j'en ai justes des vagues souvenirs. On se revois en 2010 !

  2. Cher Vinsh, je me dois de détester que le début de cette rétrospective ait commencé avant la mienne qui va m'occuper pendant mes vacances. Comme nos méthodes divergent (essentiellement parce que je ne sais absolument pas faire un choix et donc que je suis plutôt du genre à essayer de tout caser), je ne suis pas totalement déprimé. Et puis, comme mes goûts sont finalement très peu recommandables (encore moins que les tiens, je veux dire), le résultat sera forcément doublement différent. Par exemple, moi, à l'époque, je zappais quand MCM diffusait ce clip. Mais, et tu as incroyablement raison sur ce point, maintenant que je l'écoute, dix ans après ou presque, elle ne me déplaît pas (même si je suis assez content qu'elle se termine, là).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*