Top 40 des 2000’s : n°38

n°38 : Duffy – Mercy (2008)



Deux posts le même jour, whouaou, je me fous pas de ta gueule, dis donc. C’est que si je veux boucler ce classement des 2000’s (prononce noughties) avant la fin de l’année, il faut que je cravache sévère, moi, qu’est-ce que tu crois.

J’ai forcément mis quelques premiers sinegueules dans mon classement. Un premier sinegueule qui marche, c’est émouvant, déjà. Cela reste, ensuite. T’as qu’à regarder la pauvre Anastacia (qui a fait un four il y a un an, la malheureuse) (peut-être qu’elle s’en relèvera) (ou alors peut-être qu’elle n’est plus assez moderne pour la post-modernité de 2009) : si tu retiens une chanson d’elle ?… Bah ouais, la première. Elle avait dû être un peu emmerdée au moment de pondre son best of, elle. Succès indépassable, un peu désuet (2000, quand même) (préhistoire, again) et devenu insupportable à force de reprises ratées dans les castings de Popstars ou de Nouvelle Star. Quelques tentatives pas complètement ratées pour durer, mais rien à faire pour que le public oublie ce premier flirt sinegueulistique avec la chanteuse.

Mais Mercy, c’est un chouïa différent : matraqué en radio et en télé pendant un bon moment début 2008 (jusqu’à devenir soûlant), on a absolument voulu nous vendre son interprète comme la Amy Winehouse clean, au point de nous la rendre presque irritante. Du genre sous-produit. Mais presque deux ans après, c’est un plaisir de retomber sur cette chanson au détour d’un zapping radio ou d’un mode shuffle. Comme beaucoup, j’ai été convaincu, avant de la voir à la télévision, qu’elle était black et quadragénaire. Et puis j’ai écouté son album et je me suis incliné. La modernité de cette fille et de ce qu’elle propose est évidente, en dépit de ses référents old school. Cela ne suffit pas nécessairement pour durer, mais bon, on a encore une décennie pour désespérer.

2 réflexions au sujet de « Top 40 des 2000’s : n°38 »

  1. Bon, Duffy c'est soit tu aimes, soit tu n'aimes pas, et perso, je suis dans la seconde catégorie. Avec une voix à la daffy duck et un vibrato à t'en faire éclater le tympan (voir juste le faire saigner parfois), elle me donne envie de balancer ma tv par la fenêtre du dernière étage d'un building! Et pour ce qui on vu ou écouter la bande son de « Good morning England », elle te plomb le générique de fin (de fin-fin hein, genre elle chante la troisième chanson du générique) avec une reprise de « Stay with me baby » (heureusement, cette chanson est tellement à la fin, que plus personne et devant l'écran à ce moment là).

    Donc Duffy, NIET! bon « rensthr » à vous

  2. Je conçois qu'on n'aime pas. Mais bon, hein, je fais ce que je veux ! Je n'ai pas acheté la B.O de Good Morning England, du coup j'ai échappé au titre de Duffy, mais ce n'était peut-être pas sa meilleure came…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*