25

Le voici donc, le quart de siècle.
Après les 23 et les 24, ce sont les 25 ans qui pointent le bout de leur nez et qui me narguent comme un vilain farfadet. Ayant le privilège d’être né en janvier, mon anniversaire me sert généralement de recommencement. Les fêtes de fin d’année, ça compte, mais l’année ne change véritablement à mes yeux que lorsque je change moi-même d’âge. Je regarde derrière moi et je vois une année, la vingt-cinquième, donc, qui s’achève, sans la regretter. 2009 a été pourrie, mes 24 ans aussi. Cette année ne m’a pas apporté ce que je voulais : mettre mes études derrière moi, finir par accepter d’entrer dans le vrai monde des grandes personnes, trouver le job qui m’y aiderait, aimer mener la grande vie parisienne, comprendre ce qui me motive dans tout ça et le poursuivre, atteindre une certaine idée de la maturité, en somme.
Cette année, toutefois, ne fût pas comme je me plais parfois à l’appeler une « année pour rien » : dans la mesure du possible, et à ma modeste échelle de poulpe casanier, j’ai vécu des choses qui m’ont fait avancer aussi. Affectivement, professionnellement, familialement, amoureusement, amicalement, psychologiquement, et même dans des domaines plus superficiels, cette année m’a fait avancer, que ce soit à travers des rencontres, de beaux moments, des erreurs, des déceptions ou des acceptations nouvelles. Des avancées mineures, mais qui devraient avoir des conséquences plus significatives dans un avenir proche. Et puis, au final, j’ai aimé, j’ai souffert, j’ai déprimé, j’ai kiffé, j’ai découvert… J’ai vécu, quoi, et quand on voit à quelle vitesse passent vingt-cinq années, c’est déjà bien d’avoir vécu, parce que vraiment, on n’a qu’une poussière de temps à vivre.
Tu ne comprends à ce que j’écris, hein, toi lecteur pervers atterri ici par hasard en réclamant le décolleté d’Isabelle Martinet ou de Carole Gaessler, ou toi lecteur réel mais qui ne me connais pas en vrai ?
Désolé pour la parenthèse « journal intime skyblog », promis je me ressaisis vite. Juste le temps de finir en disant que j’attends de ma vingt-sixième année qu’elle m’apporte encore un petit supplément d’assurance, quelques réponses, un peu plus de nouvelles rencontres et de souvenirs avec mes potes… ET UN BOULOT, BORDEL !!!!!!

13 réflexions au sujet de « 25 »

  1. kikoulol, et encore joyeux anniv' !

    Plus sérieusement, que la 26ème t'apporte EFFECTIVEMENT tout ce que tu désires et plein de bonnes choses pour effacer le pire de la 25ème année !

  2. comme je t'ai fait faux bond samedi soir j'en profite pour te souhaiter un bon anniversaire et pour rester dans des propos bateaux on va dire qu'on y crois, que cette année c'est la bonne et blablabla !

  3. Alors, un très bon anniversaire, et en te souhaitant, effectivement, ainsi qu'à moi (au passage), un BOULOT-BORDEL !!! Et kisses 😉

  4. Alors je dois avouer que je ne sais pas si je dois te souhaiter le bonne anniversaire ou non parce que même si je lis ton blog, je ne te connais pas vraiment, mais bon, on va pas être mal polie quand même! Alors je te souhaite tout ce que tu souhaite et que la force soit avec toi jeune padawane !

    Et un « Gynters » s'impose de lui même ^^

  5. Oh mais tu sais, je viens à peine de fêter mon quart de siècle, moi aussi.

    Etrangement, je me suis remis en question, j'ai fait un mini-bilan de ma vie (et c'est pas glorieux-glory hole).
    Trève de trasheries, j'ai eu un gros coup de blues. Alors que les années précédentes, que dalle, j'avançais.

    Bref, tout ça n'apporte rien de neuf, je ne suis qu'un lecteur réel mais qui ne te connais pas en vrai ;o)
    En tous cas, ça fait du bien de pouvoir partager ton ressenti sur cette 25ème année.

    XOXO

  6. @appas : une malédiction sur le nombre 24, peut-être ?

    @moe : mouais…

    @lilibuzz : kikoulol, on va commencer par bosser, on essayera d'être heureux après, ok ?

    @fabulousF. : merki, mais j'espère toujours te voir quand même, hein !

    @lord de winter : je me sens moins seul, du coup.

    @mlle Inès : la politesse c'est important.

    @j. : je vous fais mariner… 😉

    @monsieur gabriel : merci et joyeaux anniversaire à toi aussi, du coup, mais tu sais, je crois qu'on s'est déjà croisés en vrai !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*