Cette nuit…

… en rentrant sur le coup de cinq heures et des bananes d’un établissement de débauche dansante (en marchant, même pas je cherchais à héler un taxi vu qu’à ce genre d’heure, c’est juste la guerre pour en attraper un), je suis tombé sur le taxi le plus sympa du monde.

Il transportait un passager, mais il s’est arrêté à côté de moi, à ouvert son carreau et m’a lancé « Hey monsieur, vous allez à Saint Germain ? ».

Moi : « Euh, oui, ce coin là, oui ». Je lui donne mon adresse.

Lui, se tournant vers son passager à l’arrière : « Dites, monsieur, ça ne vous dérange pas si on prend le monsieur avec nous, il habite sur le chemin vers chez vous ? ».

Et ça ne dérangeait pas le passager. Je suis donc monté et, une fois arrivé chez moi… le passager et le chauffeur de taxi n’ont pas voulu que je paye ma part de la course, au motif que « c’était sur le chemin, on serait passés là de toute façon » !

Crois-le ou non, j’en suis toujours sur le cul.

9 réflexions au sujet de « Cette nuit… »

  1. Tu es sur que le chauffeur n'était pas une naine blonde au doux nom de Joséphine ??? Joséphine, ange gardien !

    La réputation des taximans parisiens trouve là un contre exemple des plus remarquables ! Joue au LOTO !

  2. Whaa, c'est la première fois que j'entends un truc pareille depuis 27 ans 1/2 de parisianisme. Respect.

    Tu es sûr que ce n'est pas une hallucination dû à une grosse consommation de boisson alcoolisées dans l'établissement de débauche dansante ? 😉

  3. Ben oui, mais si tu te lances dans l'écriture de nouvelles de science-Fiction, on ne va plus s'y retrouver !! pour moi ici, c'était people et vrai vie ! ;))

  4. ou alors c'est le passager qui était dans la même boîte que toi qui te trouvait trop mignon et qui a dit au taxi si on s'arrête et que j'arrive à le chopper je te double le montant de ta course…

    Sinon je ne vois pas d'autre possibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*